LE MAGAZINE - Trois journées historiques à Doha

05.03.2020

LE MAGAZINE - Trois journées historiques à Doha

Du 20 au 22 février, l’hippodrome de Doha accueillait ce qui constitue le sommet de la saison au Qatar : H.H. The Amir Sword Festival. Rare sont les événements hippiques où un chef d’état vient récompenser les lauréats. Le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar, a honoré la réunion du samedi de sa présence. Avec six victoires en trois jours, l’équipe d’Al Shahania a réalisé une performance colossale, remportant les deux Grs1 PA au programme. Nous vous proposons de revenir sur les faits marquants de ce meeting.

La victoire d’une équipe. L’écurie de Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani et Julian Smart remportent, grâce à Ebraz (Amer), un huitième H.H. The Amir Sword (Gr1) en dix ans ! C’est une performance absolument incroyable, bien sûr rehaussée par le fait que le produit d’Al Shahania Stud est le premier à gagner trois fois la course et à réaliser l’improbable Triple couronne des pur-sang arabes. Si cette casaque et cet élève connaissent une telle réussite, c’est bien sûr grâce à des investissements constants et importants dans des juments de qualité. Mais c’est aussi et surtout grâce à une organisation forte, qui concentre les talents autour du cheikh et de son directeur, Abdul Rahman Al Mansour. Impossible de citer tout le monde chez Al Shahania, mais tout de même, quatre piliers représentent les fondations de cette structure : Dean Lavy et Julian Smart au Qatar, Bertrand Le Métayer et Thierry de Chambord en France.

LE PALMARÈS DE L'AMIR SWORD DEPUIS 2009               

Année Lauréat Entraîneur Pays d'entraînement
2020 Ebraz J. Smart S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani
2019 Ebraz J. Smart S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani
2018 Gazwan J. Smart S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani
2017 Ebraz J. Smart S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani
2016 Gazwan J. Smart S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani
2015 Al Mourtajez T. Fourcy Al Shaqab Racing
2014 Assy J. Smart S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani
2013 Tabarak A. de Mieulle S.A. le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani
2012 Aziz J. Smart S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani
2011 Jaafer J. Smart S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani
2010 Al Dahma A. de Mieulle S.A. le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani
2009 Al Dahma A. de Mieulle S.A. le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani


Une incroyable saison 2019.
Dans un univers ultra concurrentiel, la réussite du cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani est stupéfiante. En 2019, ses élèves et représentants ont tout gagné en France et au Qatar avec les pur-sang arabes, à commencer par la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA). Chez les pur-sang anglais, Aspetar (Al Kazeem) a remporté le Preis von Europa (Gr1) en établissant le nouveau temps record de l'épreuve… ce qu'il avait déjà fait dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2) ! Pelligrina (Soldier Hollow) s’est imposée dans le Prix de Royaumont (Gr3) et Qabala (Scat Daddy) a remporté les Lanwades Stud Nell Gwyn Stakes (Gr3). Achetée foal, elle s’est aussi classée troisième des 1.000 Guinées (Gr1). Cerise sur le gâteau la partie show d’Al Shahania Stud brille partout à travers le monde, en particulier grâce à Rhan Al Shahania (Marwan Al Shaqab) et à Nabhaan Al Shahania (Na'mous Al Shahania).

Alban de Mieulle et le cheikh Abdullah font la course en tête. Assez étonnamment vu sa réussite, l’entraîneur de tête du cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani, Julian Smart, n’a présenté que 16 chevaux cette saison. C’est Alban de Mieulle qui galope en tête chez les entraîneurs, alors même que ce leadership n’est pas favorisé par la répartition entre plusieurs entraîneurs des effectifs de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani. À commencer par French King (French Fifteen), lauréat de l'Amir Trophy (Gr1 local) pour la deuxième fois, qui est entraîné par Henri-Alex Pantall. Au classement provisoire par les gains – mais aussi par les victoires – c’est le cheikh Abdullah qui est actuellement en tête au Qatar. Lors de ce festival, la compétition ne se limitait pas aux courses black types et nous vous proposons de revenir sur les victoires de trois chevaux qui sont certainement capables de marquer de leur empreinte la scène internationale : Lady Princess (General), Mon'nia (Amer) et Hakida (TM Fred Texas).

Photo : Après la victoire de French King – CREDIT JUHAIM

LE TOP 4 DES ENTRAÎNEURS AU QATAR, AU 23 FÉVRIER 2020

Entraîneurs Victoires 2019/2020 Partants Gains (QAR)
Alban de Mieulle 42 213 621,462
Gassim Mohammad Ghazali 61 450 563,941
Julian Smart 16 80 355,829
Ibrahim Saeed Ibrahim Al Malki 27 256 328,626

Lady Princess, une classe à part. Malheureuse sur cette piste au mois de décembre, Lady Princess (General) a fait oublier ce faux pas en gagnant de 11 longueurs à Doha ! Associée à Christophe Soumillon, elle s'est bien élancée cette fois et la course était dès lors déjà gagnée. Emporio (Josco du Cayrou) est deuxième, avec cinq longueurs d'avance sur Ginkeau (Divamer). Thomas Fourcy, l'entraîneur de la représentante de Khalifa bin Sheail Al Kuwari, a déclaré : « Lady Princess est petite, mais son cœur est énorme. Avec un bon parcours, elle a pu faire parler sa classe. Elle était aussi peut-être plus en forme qu'en décembre et nous avons changé quelques détails le matin. Elle devrait être invaincue. Comme tous les ans, je suis heureux de venir courir au Qatar et c'est formidable de gagner pour la première fois cette course. Elle va un peu se reposer à présent, après deux longs voyages cet hiver. C'est une pouliche exceptionnelle et nous comptons sur elle pour l'automne. Elle sera capable d'attaquer les juments d'âge en France. »

La belle journée de Chantilly Bloodstock. Lady Princess est par ailleurs la première femelle à avoir réalisé le doublé Al Rayyan Cup Prix Kesberoy, face aux mâles, et Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Grs1 PA). Cette pouliche a été achetée à l'amiable par Gérard Larrieu après cette première victoire. Le courtier réalise un beau samedi à Doha, puisqu'il a aussi acheté Al Malhouf (Dutch Art), le lauréat de H.H. The Amir Shalfa. L'homme de Chantilly Bloodstock a été l'un des premiers à inciter ses clients à venir courir au Qatar, notamment avec Marinous (Numerous) en 2010.

La sœur de Mister Ginoux. Lady Princess est une fille de General (Amer), étalon au haras du Grand Courgeon. Paul Basquin, Lisa et Pierre Deymonaz ont acheté Lady Princess à l'élevage auprès de Bruno Bellaud. La pouliche a ensuite pris la direction du haras du Saubouas. Sa mère, Nacrée Al Maury (Kesberoy), acquise par Bruno Bellaud sur les conseils de Martial Boisseuil, avait remporté le Prix Damas (Gr3 PA). L'an dernier, le yearling de cette jument a été vendu 240.000 € à Al Shaqab Racing, sur le ring d'Arqana. Son premier produit, Mister Ginoux (Amer), est étalon au haras de Thouars pour le compte d'Al Shaqab Racing. Lauréat de cinq courses, il s'est imposé dans le Qatar International Trophy (Gr1 PA), dans le Derby des Pur-Sang Arabes de 4ans (Gr2 PA), devant Gazwan (Amer), et dans le French Arabian Breeders' Challenge à Toulouse (Gr3 PA).

Mon'nia a tout l’avenir devant elle. Lauréate dès ses débuts, en septembre dernier à Mont-de-Marsan, Mon'nia (Amer) a ensuite été jugée digne de prendre part au Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr1 PA). De retour au Qatar, la pensionnaire de Julian Smart, qui porte les couleurs de son éleveur, Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani, a remporté trois de ses quatre sorties, ne trouvant que Jabalah (Al Mamun Monlau) pour la battre, alors que ce dernier venait de remporter le Qatar Derby (Gr1 PA). Lors de la réunion du jeudi à Doha, Mon'nia a gagné avec classe la première épreuve du programme, ouvrant la marque pour l'équipe d'Al Shahania Stud qui a ensuite brillé de mille feux. Associée à Tomas Lukasek, la future lauréate a galopé en quatrième épaisseur, à la hanche de Jabir (Al Mamun Monlau) et d'Olivier Peslier. Dans la ligne droite, Mon'nia a mis du temps à enclencher. Mais son jockey n'a pas paniqué et après l'avoir sollicitée à plusieurs reprisses, la pouliche a nettement fait la différence pour finalement s'imposer de quatre longueurs devant Jabir.

Une sœur d'Assy. Mon'nia a été élevée en France, au haras des Cruchettes, par Al Shahania Stud. Elle a entamé sa formation au haras du Saubouas avant de rejoindre son entraîneur. Sa mère, Margouia (Tidjani), issue du haras de Mandore, est l'une des grandes juments du cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani. Elle a déjà donné l'étalon Assy (Amer), gagnant de l'Emir's Sword (Gr1 PA), Sharesa (Burning Sand), lauréate de la Qatar International Cup (Gr1 PA), mais aussi Nadja (Amer), troisième du Qatar Total Arabian Trophy des Juments (Gr1 PA). La deuxième mère, Margau (Manganate), une propre sœur des cracks Dormane (Manganate) et Djendel (Manganate), est une jument de base d'Al Shahania Stud.

Hakida, une bonne pouliche en devenir. Le début de la réunion du vendredi à Doha a été marqué par la victoire d'Hakida (TM Fred Texas) dans un maiden ouvert aux deux sexes, richement doté et toujours convoité. Dans une course animée par Albasos (Al Mamun Monlau), après plusieurs longueurs d'avance sur le peloton, la future lauréate était encore loin de la fuyarde en entrant dans la ligne droite. Mais dès que Ronan Thomas l'a sollicitée aux bras, l'élève et représentante du cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani a nettement créé la différence. Elle termine avec plus de deux longueurs d'avance sur l'expérimenté Fahd de Faust (No Risk Al Maury), un élève des frères Larrieu. Lors de ses débuts, Hakida s'est classée troisième de son maiden sur le mile. La course était alors remportée par Mon'nia (Amer), quadruple lauréate et impressionnante sur 1.600m ce jeudi à Doha sous l'entraînement de Julian Smart. Alban de Mieulle, mentor d'Hakida, nous a confié : « C'est une bonne pouliche, mais elle est déjà très relevée. Pas d'Europe, donc, pour elle, mais un break cet été. Elle a besoin de prendre de la force, de gagner en maturité. »

La propre sœur de Marid. Hakida est un produit du remarquable étalon d'Al Shaqab Racing TM Fred Texas (stationné au haras de Thouars). Elle a grandi au haras du Grand Courgeon avant d'être préentraînée par Éric Ventrou (EV Pretraining), à Cognac. Sa mère, la championne Al Dahma (Amer), est lauréate de vingt-cinq courses de 3ans à 8ans. Elle a notamment remporté la Coupe d'Europe des Chevaux Arabes à trois reprises, le French Arabian Breeders' Cup Mile, l'Emir's Sword à deux reprises, le Qatar International Trophy à quatre reprises, le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani Trophy, ce même Qatar National Day Trophy deux fois, les Dubai International Stakes, la President Cup et le Malazgirt Trophy (Grs1 PA). Après le champion Yazeed (Munjiz), Al Dahma a produit Marid (TM Fred Texas), lauréat de deux Grs1 PA et meilleur poulain français en 2018, ainsi que Chamekh (Munjiz).