Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

LE MOT DE L’AFAC - Les adhérents de l’Afac brillent à travers le monde

09.03.2020

LE MOT DE L’AFAC - Les adhérents de l’Afac brillent à travers le monde

Les adhérents de l’Afac ont tout particulièrement brillé lors du grand meeting international du Qatar, notamment Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani. Al Shahania Stud s’est en effet imposé à six reprises en trois jours, mais il faut tout particulièrement souligner les victoires de deux pensionnaires de Julian Smart, Methgal (TM Fred Texas), dans la Qatar International Cup, et d’Ebraz (Amer), dans la H.H. The Amir Sword (Grs1 PA). Lady Princess (General), entraînée par Thomas Fourcy pour Sheail bin Khalifa Al Kuwari, a brillé par sa classe dans H.H. The Amir Silver Sword. Elle a été élevée par Bruno et Élodie Bellaud (E.A.R.L. du Champ Ginoux). Lady Princess devance son compagnon d’entraînement Emporio (Josco du Cayrou). Cet élève de Robert Litt porte les couleurs d’Abdulla Mohammed Al Attiya. La troisième place revient à Ginkeau (Divamer) pour le compte d’Osama Omer Al Dafea. Il a été élevé par Jean-Pierre Totain (E.A.R.L. du Moulin). Le quatrième, Goingfor Al Baraka (TM Fred Texas), entraîné par Charles Gourdain, court sous les couleurs d’Al Majd Stud. Il a été élevé par Stéphane Chazel (Cheval Service S.A.S.). Le pensionnaire de Thomas Fourcy Shalaa (Dahess) s’est classé deuxième de la Qatar International Cup (Gr1 PA) sous les couleurs de la cheikha Aldhaby bint Joaan bin Hamad Al Thani. C’est un élève d’Al Shaqab Racing.

Domination tricolore sur le classement international 2019. L’Ifahr a publié son classement international avec les ratings des meilleurs chevaux du monde pour la saison 2019. La liste compte 64 chevaux et 46 ont été élevés en France, soit 72 %. C’est une réussite exceptionnelle pour l’élevage car la France ne représente pas 70 % des naissances de pur-sang arabes de course à travers le monde. Huit des 10 meilleurs ratings internationaux ont couru en France à un moment ou un autre de leur carrière. C’est la marque de la qualité du programme français, pour former les jeunes chevaux, mais aussi pour faire briller les meilleurs sur la scène internationale. Enfin ce classement fait briller les professionnels français : avec 26 sujets entraînés dans l’Hexagone, la France est le premier pays d’entraînement pour l’élite mondiale. Notons qu’Al Shamoos (No Risk Al Maury), meilleure femelle au monde, fait briller le savoir-faire français pour de multiple raisons : issue d’un étalon français, elle a été élevée en France où elle est aussi entraînée ! L’étalonnier (haras de Saint-Faust), le propriétaire de l’étalon (Shawell), l’entraîneur (Charles Goudain) et l’éleveur (Mohammed Al Nujaifi) sont tous adhérents de l’Afac !

Pour accéder au classement de l’Ifahr, cliquez ici.

Récompenser les hommes et les femmes de l’ombre

La réussite de la filière française est aussi celle des milliers de personnes qui s’occupent des pur-sang arabes au quotidien dans notre pays. Aussi, à partir de 2020, l’Afac remettra une récompense au garçon de voyage du cheval le "mieux présenté" dans toutes les courses premium non sponsorisées pour pur-sang arabes du programme français. Ces hommes et ces femmes de l’ombre méritent d’être mis en lumière !