Le mot de la fin - Bataille

Le Mot de la Fin / 09.03.2020

Le mot de la fin - Bataille

Le festival de Cheltenham est le théâtre d’une traditionnelle et médiatique bataille entre les chevaux entraînés en Irlande et ceux qui le sont en Grande-Bretagne. Cependant, il y a un autre challenge, moins médiatique, mais tout aussi important sur le plan économique : celui du pays de naissance des gagnants des bonnes épreuves, qui fait et défait les réputations. On le sait, le cru 2019 fut exceptionnel pour l’élevage français : 12 victoires black types pour 130 partants "FR" contre 12 succès pour 191 chevaux irlandais de naissance sur le programme. Un tel taux de réussite a fortement ému les éleveurs anglo-irlandais. Ce mardi, premier jour de l’édition 2020, 38 "FR" prendront le départ. Soit environ 35 % des candidats inscrits au programme. C’est nettement plus qu’en 2018 (30 partants, soit 26 %). Pourtant, malgré cette présence accrue, rien ne dit que l’élevage français va faire aussi bien que l’an dernier. En effet, depuis le début du mois de décembre, les "FR" ont gagné 46 Groupes sur les obstacles anglo-irlandais. C’est nettement moins bien que lors de la période équivalente l’année précédente. En effet, en préambule d’un festival 2019 record, les sauteurs élevés en France s’étaient offert 51 Groupes outre-Manche !