Le PMU cherche des solutions à l’international pour le Quinté

Institution / Ventes / 18.03.2020

Le PMU cherche des solutions à l’international pour le Quinté

Durant l’épidémie, le PMU propose des courses à l’étranger pour tenter de sauver une partie de la recette cette semaine (Afrique du Sud, Chili, Irlande, Singapour, Suède). Ce mercredi, c’est une épreuve courue à Hongkong qui a servi de support au Quinté. Mais ce jeudi, il n’y aura pas d’épreuve support de l’évènement pour les parieurs français. Laurence Mercier, responsable des relations médias au PMU, nous a expliqué : « Nous espérons programmer d’autres Quintés + dans les jours à venir. Tout est en train d’être consolidé. La cellule du calendrier travaille avec le trot et le galop, et il faut aussi trouver une belle épreuve. Nous ne voulons pas n’importe qu’elle course associé au Quinté + car cela n’aurait pas de sens pour les parieurs. En outre, il faut trouver un partenaire étranger opérationnel. » Selon Paris-Turf, ce samedi le Quinté+ sera pour la première fois de son existence disputé en Suède sur l'hippodrome de Bergsaker. Ce mercredi soir, l’opérateur de paris a publié un communiqué où il annonce : « Le PMU – tout comme l’ensemble de l’Institution - met absolument tout en œuvre pour protéger la santé de ses salariés, de ses clients et de ses partenaires en limitant la propagation du virus. Après la suspension de toutes les réunions hippiques françaises jusqu’au 15 avril, il n’y a pas lieu de maintenir une offre de paris hippiques dans les bureaux de tabac. Le PMU cesse donc à compter de ce soir la commercialisation de ses paris dans tous les points de vente en France et sur l’ensemble de ses canaux offline. Le PMU fera le maximum pour faire en sorte de proposer à ses clients une offre de paris sur son site Internet PMU.fr, avec des courses étrangères dans la mesure de leur disponibilité et de la compatibilité des fuseaux horaires. Le PMU a une pensée pour tous ses clients et partenaires dans ces circonstances tout à fait exceptionnelles et les remercie pour leur compréhension. Le PMU travaille en lien très étroit avec les sociétés de courses afin de gérer au mieux les conséquences économiques de cette situation pour l’ensemble de son écosystème : salariés, socio-professionnels et partenaires. »