MUNION CUP (GR3) - Le "FR" Young Rascal créé la surprise, deux produits d’Intello sur le podium

International / 21.03.2020

MUNION CUP (GR3) - Le "FR" Young Rascal créé la surprise, deux produits d’Intello sur le podium

ROSEHILL GARDENS (AU), SAMEDI

Young Rascal (Intello) est un cheval pétri de talent… mais pas facile à faire gagner. C’est pour cette raison qu’il a été castré à 4ans. Samedi, en Australie, l’élève de l’écurie Peregrine était déjà monté au bras par Tom Marquand dans le dernier tournant. Et il paraissait battu. Car, au même moment, le favori Mugatoo (Henrythenavigator), qui recevait onze livres, allait facile et a même pris l’avantage. Mais Young Rascal a fini par se réveiller et il a pris la tête dans les 50 derniers mètres, décrochant ainsi un quatrième succès au niveau Gr3. Tom Marqand a expliqué : « C’est le prototype même du cheval anglais, il ne se livre vraiment que dans les 100 derniers mètres. En plus, le train de course ne l’a pas aidé. » Supernova (Intello), autre produit de l’étalon des frères Wertheimer, décroche la troisième place.

Objectif la Sydney Cup. Young Rascal et Mugatoo se retrouveront le 11 avril sur les 3.200m de la Sydney Cup (Gr1), une épreuve qui offre deux millions de dollars australiens (1,09 M€) d’allocations. Les bookmakers ayant baissé la cote du français de naissance, les deux chevaux en sont les cofavoris à 3/1. Harry Eustace, assistant de William Haggas, a expliqué : « Young Rascal, comme Addeybb, n’était pas préparé pour cette course. Leurs objectifs, ce sont les grandes épreuves de The Championships. Je pense qu’ils peuvent encore progresser. »

Les Fabre en mode éleveurs. Présenté par le haras du Mezeray chez Arqana, Young Rascal a été acheté 215.000 € à la vente d’août. Son père, Intello (Galileo), est de retour cette année au haras du Quesnay. Sa mère, Rock My Soul (Clodovil), est arrivée chez André Fabre suite à son achat pour 62.000 Gns (71.000 €) chez Tattersalls en décembre 2010 par Tina Rau. Lauréate de Listed à quatre reprises en Allemagne, elle est également restée à l’entraînement à 5ans, ajoutant à son CV une troisième place dans le Prix Allez France (Gr3). Young Rascal est son deuxième produit et son seul gagnant. Depuis l’achat de Rock My Soul, la page de catalogue a pris beaucoup de black types. Sa demi-sœur, Rock My Love (Holy Roman Emperor), a gagné le Preis der Winterkonigin (Gr2) et une autre demi-sœur, la 3ans Run Wild (Amaron), s’est classée deuxième dans le Prix des Réservoirs (Gr3). Rock My Soul a un 2ans par Gleneagles (Galileo), nommé Timour, à l’entraînement chez André Fabre, et une yearling par Le Havre (Noverre).    

ROSEHILL GARDENS (AU), SAMEDI

GOLDEN SLIPPER (GR1)

Farnan, et de sept pour Gai Waterhouse !

La patronne n’était pas là, pour des raisons de sécurité. Mais le record a fini par tomber. Gai Waterhouse a remporté pour la septième fois les Golden Slipper (Gr1), faisant mieux que son père, Tommy Smith, qui en avait gagné six. Elle a réussi cet exploit avec Farnan (Not a Single Doubt), un représentant de l’association entre Aquis Farm et Phoenix Thoroughbred. Il a dominé son sujet malgré un mauvais numéro dans les stalles de départ. Hugh Bowman est sorti de ce piège en adoptant la solution la plus simple qui soit : il a poussé fort au départ et a pris la tête après 200m. Et le tour était joué ! Farnan a dès lors contrôlé les opérations. Ses supporters, installés devant leur télé, se sont quand même fait peur lorsque la pouliche Game Away (Snitzel), qui l’avait suivi depuis le départ, est venue à sa hauteur à 200m du poteau. Farnan a placé une deuxième accélération et il est reparti pour s’imposer par presque deux longueurs. Le bon finisseur Mamaragan (Wandijna) s’est classé troisième devant Tagaloa (Lord Kanaloa). See You Soon (Siyouni), quant à elle, a perdu toute chance à la sortie des boîtes. La pensionnaire de Jean-Étienne Dubois a refait surface assez vite, mais ce n’était pas la bonne journée pour les attentistes. Elle termine huitième.

Les conseils de son père, Tommy Smith. Farnan n’a connu qu’une seule défaite dans sa carrière, en bon terrain, dans le très riche Magic Millions 2YO Classic. Il a beaucoup apprécié le terrain souple et, avec ce cinquième succès, il a fait monter ses gains à 2,5 millions de dollars australiens (1,36 M€). Mais le plus important est le fait qu’il a gagné sa place d’étalon dans le projet Aquis Farm et Phoenix Thoroughbred. Adrian Bott, qui est associé dans l’entraînement avec Gai Waterhouse, était présent à Rosehill et il a déclaré : « C’est une émotion très intense, car c’est exceptionnel d’avoir réussi cela avec une telle légende de l’entraînement. C’est très spécial pour elle. Elle était confiante avant la course, comme toujours. » Gai Waterhouse a repris les écuries de Tulloch Lodge en 1994, quatre ans avant la mort de son père. Elle a remporté les Golden Slipper pour la première fois en 2001, avec la pouliche Ha Ha (Danehill). Il y a quelques années, dans une interview, elle avait confié : « Quelques semaines avant son décès, mon père m’avait dit : tu ne gagneras jamais les Golden Slipper ainsi. Tu dois changer ta façon d’entraîneur les 2ans : il faut les faire galoper sur plus court et plus vite. » Elle a bien retenu la leçon…

Aquis, une puissance mondiale. L’association Aquis Farm (la famille Fung, Chinois de Hongkong) et Phoenix Thoroughbred a acheté neuf yearlings l’année dernière en Australie pour 6,3 millions (3,43 M€). Ils ont investi également chez Goffs, en achetant une propre sœur du lauréat de l’Irish Derby (Gr1) Sovereign (Galileo). Aquis Farm dispose de 14 étalons et de trois haras en Australie. L’année dernière, selon Bloodhorse, ils figuraient à la neuvième place du classement mondial des acheteurs, avec 72 lots, dont 35 poulinières, pour l’équivalent de 14,44 millions d’euros. Il faut ajouter à ce chiffre les achats en association, sur tous les marchés, au nombre de 35 et pour une valeur de 11,1 millions d’euros. Une puissance.

La montée en flèche de Not a Single Doubt. Farnan a été acheté 550.000 AU$ (300.000 €) chez Magic Millions Gold Coast. Il est le douzième lauréat de Gr1 issu de Not a Single Doubt (Redoute’s Choice), qui a débuté en 2005 à 13.750 AU$ (7.500 €). Il était proposé, l’année dernière, à 110.000 AU$ (60.000 €) chez Arrowfield Stud. Une hausse logique qui s’explique par le fait qu’il a produit 42 gagnants de Groupe et qu’il figure constamment aux premières places du classement des étalons. La mère, Tallow (Street Cry), avait remporté un Gr3 sur 1.400m à 3ans et a donné deux autres gagnants, dont Sandbar (Snitzel), lauréat de deux Listeds et placé de Gr2, au départ de l’édition 2018 des Golden Slipper. Cette souche est arrivée en Australie dans les années 1970 avec l’importation d’Ursula Lauderdale (Claude), gagnante de deux courses en Italie et placée de Listed pour la casaque de la Razza Dormello Olgiata, la sixième mère.

LES ÉDITIONS GOLDEN SLIPPER REMPORTÉES PAR TOMMY SMITH ET SA FILLE, GAI WATERHOUSE

Année

Gagnant

Père

Entraîneur

2020

Farnan

Not A Single Doubt

Gai Waterhouse & Adrian Bott

2015

Vancouver

Medaglia d’Oro

Gai Waterhouse

2013

Overreach

Exceed And Excel

Gai Waterhouse

2012

Pierro

Lonhro

Gai Waterhouse

2008

Sebring

More Than Ready

Gai Waterhouse

2004

Dance Hero

Danzero

Gai Waterhouse

2001

Ha Ha

Danehill

Gai Waterhouse

1988

Star Watch

Bletchingly

T.J. Smith

1986

Bounding Away

Biscay

T.J. Smith

1975

Toy Show

Showdown

T.J. Smith

1974

Hartshill

My Heart

T.J. Smith

1972

John's Hope

Wilkes

T.J. Smith

1971

Fairy Walk

Minor Portion

T.J. Smith

ROSEHILL GARDENS (AU), SAMEDI

RANVET STAKES (GR1)

Addeybb offre un premier Gr1 à Tom Marquand

William Haggas a beau être resté en Angleterre, cela n’a pas empêché ses chevaux de briller : deux partants et deux victoires, avec Addeybb (Pivotal), qui s’est imposé dans les Ranvet Stakes (Gr1), et le français de naissance Young Rascal (Intello), qui a remporté la Manion Cup (Gr3). C’est une journée extraordinaire pour le jockey Tom Marquand, dont la décision de prolonger son séjour en Australie s’est avérée payante, puisqu’il a décroché le premier Gr1 de sa carrière. Le jeune pilote, 21 ans, a déclaré : « Gagner un Gr1, c’était mon rêve d’enfant. Alors, en remporter un à l’étranger, c’est encore plus beau, qui plus est avec un cheval entraîné en Angleterre. Je veux remercier son propriétaire. Il aurait été logique de faire appel à l’un des meilleurs jockeys de Sydney pour monter le favori d’un Gr1, mais j’ai eu de la chance, car l’entourage d’Addeybb m’a fait confiance. »

Favori des Queen Elizabeth II. Tom Marquand a bien mérité cette marque de confiance. Il a pris la tête pour ne pas contrarier Addeybb, un peu allant en début de parcours, et il a imprimé un train régulier. C’est dans le dernier tournant que la pouliche Verry Elleegant (Zed) a pointé le bout de son nez et a même pris l’avantage à 400m du poteau. Mais c’était sans compter le courage d’Addeybb, qui s’est montré tenace, bien au contraire, et qui, dans les 100 derniers mètres, a arraché une victoire qui semblait lui échapper. Tom Marquand a expliqué : « C’est un cheval très dur et il a gagné, malgré un terrain un peu trop rapide à son goût. » Addeybb, en fait, est connu pour son aptitude au terrain lourd et il avait gagné en Angleterre au niveau Gr2 avant de conclure sa saison 2019 sur une deuxième place dans les Champion Stakes (Gr1) de Magical (Galileo). Le représentant du cheikh Ahmed Al Maktoum est plus que jamais favori des Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) : il est proposé à 2,5/1.

Sa mère est poulinière en France. Addeybb est le 31e gagnant de Gr1 issu du vétéran Pivotal (Polar Falcon). La mère, Bush Cat (Kingmambo), est arrivée en France quelques mois après avoir mis bas Addeybb, suite à l’achat pour 31.000 € par Paul Nataf, agissant pour Claudio Marzocco. Elle a donné cinq autres gagnants, dont le placé de Gr3 aux États-Unis Meer Kat (Red Ransom). Bush Cat a donné un gagnant à son nouveau propriétaire. Bush Cat a un 2ans par Literato (Kendor), à l’entraînement chez Andrea Marcialis, et une yearling par Dream Ahead (Diktat).

ROSEHILL GARDENS (AU), SAMEDI

ROSEHILL GUINEAS (Gr1)

Castelvecchio ou la grande journée de John Messara

Ce samedi, Castelvecchio (Dundeel) a été la cerise sur le gâteau pour une réunion qui avait des airs de fête en l’honneur de John Messara. Le patron d’Arrowfield a eu le bonheur de voir qu’encore une fois les Golden Slipper Stakes (Gr1) ont été remportés par le produit d’un de ses étalons. Lors de la même réunion, Castelvecchio (Dundeel) a ajouté un deuxième Gr1 à son CV de futur étalon en remportant les Rosehill Guineas (Gr1) sur 2.000m. Ce 3ans a été acquis après sa deuxième place dans le Cox Plate (Gr1).

Le pensionnaire de Richard Litt, après une sage course d’attente, a placé une belle accélération pour l’emporter d’une demi-longueur devant Prince Fawaz (Fastnet Rock). Castelvecchio avait connu une baisse de forme après sa bonne course dans le Cox Plate mais il a rassuré son entourage. Outre John Messara et son premier propriétaire, Ottavio Galletta, l’association qui possède Castelvecchio compte aussi Katsumi Yoshida !