NAD AL SHEBA TURF SPRINT (GR3) - Un ovni et un record

International / 07.03.2020

NAD AL SHEBA TURF SPRINT (GR3) - Un ovni et un record

MEYDAN (AE), SAMEDI

L’Américain Doug O’Neill a lancé une torpille dans le Nad Al Sheba Turf Sprint (Gr3). Son pensionnaire Wildman Jack (Goldencents), qui avait fait ses débuts à Meydan dans un handicap sur 1.400m et affichait un tout petit 98 de rating avant la course, a explosé ses rivaux en s’imposant par presque cinq longueurs, avec à la clé le record des 1.200m (1’07”61). Si l’on juge sa performance en prenant comme repère Ekhtiyaar (Bated Breath), bon deuxième et qui vaut 112, le sprinter américain s’est exprimé de bout en bout dans un exceptionnel 124/125. Si on se base sur le troisième, l’outsider Laieth (Dubawi), le rating baisse à 113. La vérité se situe entre les deux valeurs mais, en tout cas, Wildman Jack a décroché son ticket pour l’Al Quoz Sprint (Gr1) de façon impressionnante.

Une carrière pas comme les autres. L’ovni Wildman Jack a eu une carrière un peu spéciale. Il a fait ses débuts très tard, en août de ses 3ans, avec un succès sur 1.000m avec tournant à Del Mar. Il a pris l’avion pour Dubaï après un deuxième succès, lors de sa cinquième sortie sur le même parcours. Il n’avait jamais disputé une course black type avant ce sprint. Leandro Mora, le fidèle assistant de Doug O’Neill, a expliqué : « Il a débuté très tard car il avait connu beaucoup de problèmes dans sa jeunesse. On a été patient avec lui et il nous a récompensés. » Le patron, qui a vu la course en Californie, a commenté : « C’est fou, je n’ai pas de mots… Il a toujours montré beaucoup de vitesse mais on ne sait jamais quand un cheval arrive à maturité. J’espère qu’il n’aura pas de soucis d’ici la belle. J’ai regardé la course avec son propriétaire et éleveur, Glenn Sorgenstein. Il pense déjà à sa valise pour Dubaï. »

Une bombe maison. Glenn Sorgenstein a couru le père de Wildman Jack, le double lauréat de la Breeders’ Cup Dirt Mile Goldencents (Into Mischief), qui a connu de bons débuts dans son métier d’étalon. Wildman Jack appartient à sa première génération et il est son troisième lauréat de Groupe et son quinzième sujet black type. La mère, Orientatious (Orientate), a gagné trois fois en six sorties et Wildman Jack est son premier gagnant.

L’éleveur a racheté 11.000 $ (9.750 €) chez Keeneland November un 2ans par Goldencents, propre frère de Wildman Jack, mais, deux mois après, il a vendu pour 10.000 $ (8.850 €) un yearling par English Channel (Smart Strike) et la mère, pleine de Goldencents, pour 20.000 $ (17.700 €).