PANDÉMIE/SAISON DE MONTE - Le ministère de l’Agriculture ne s’oppose pas à la poursuite des saillies

Élevage / 20.03.2020

PANDÉMIE/SAISON DE MONTE - Le ministère de l’Agriculture ne s’oppose pas à la poursuite des saillies

PANDÉMIE/SAISON DE MONTE

Le ministère de l’Agriculture ne s’oppose pas à la poursuite des saillies

La Gouvernance de la filière cheval a envoyé au ministère de l’Agriculture un protocole de déplacement des juments vers les étalons. Réponse du directeur (en substance) : « Rien ne s’y oppose ! » La saison de monte peut donc continuer… partout où ce sera possible, notamment en fonction du personnel et de l’encadrement médical.

Les sociétés mères de la filière cheval ont travaillé ensemble pour établir un protocole de déplacement des juments vers les centres de reproduction et de gestion de la monte. Ce document élaboré par des experts à la compétence reconnue, très strict et précis, a été signé par France Galop, LeTrot et la Société Hippique Française, sous l’égide de la Gouvernance Filière Cheval, présidée par Loïc Malivet, également président de la Fédération des éleveurs du Galop. Il a pour but de sécuriser au maximum le transport et la reproduction des juments, et de permettre ainsi la poursuite de la saison de monte, essentielle pour la filière.

Le protocole a été transmis ce vendredi 20 mars après-midi au ministère de l’Agriculture.

M. Bruno Ferreira, directeur général de l’alimentation au sein de ce même ministère, a accusé réception du document. Dans sa réponse, il souligne que « ce protocole vise une activité ne relevant pas d’une mission de l’État. Les dispositions applicables étant celles définies par le décret du 16 mars 2020. »

Pour mémoire, l’article 1 de ce décret dispose que « Les trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés » restent autorisés.

Le protocole établi par la filière cheval doit donc s’appliquer dès à présent, très rigoureusement et sur tout le territoire français.

Ont contribué à sa rédaction : M. Guillaume Blanc (IFCE), M. Guillaume Maupas (LeTROT), Mme Camille Vercken, fondatrice d’Equiways (Equine Biosecurity Solutions), M. Michel Guiot, Société Hippique Française (SHF), Dr vétérinaire Arnaud Duluard (LeTROT), Dr vétérinaire Bénédicte Ferry, Dr vétérinaire Guillaume Fortier, directeur de LABEO et vétérinaire-conseil auprès de la Fédération des éleveurs, Dr vétérinaire Paul-Marie Gadot, France Galop, Dr vétérinaire Laurent Mangold, vice-président de l’AVEF.

Pour télécharger le protocole, cliquez ici : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Protocole-de-deplacement-de-juments-vers-les-centres-de-reproduction.pdf

Loïc Malivet : « Unie, la filière trouve des solutions »

« La poursuite de la saison de reproduction est une nécessité absolue sur le plan économique pour les acteurs de la filière cheval, qu’ils soient éleveurs ou étalonniers. Il fallait donc que la filière s’unisse pour proposer des solutions permettant la poursuite de la monte dans un respect absolu des règles d’hygiène et de sécurité, face au Covid-19.

Ces démarches répondent aussi à l’appel du président de la République, qui a plaidé lors de ses prises de parole pour un maintien de l’activité économique en France, malgré les circonstances particulièrement pénibles que notre pays traverse aujourd’hui.

La Fédération des éleveurs au Galop appelle tous les professionnels de la filière à se montrer responsables et à les appliquer immédiatement. Nous restons bien entendu à la disposition des éleveurs et étalonniers, pour les renseigner et les accompagner. »

(*) Président de la Gouvernance Filière Cheval et de la Fédération des éleveurs au Galop