PARK EXPRESS STAKES (GR3) - Lemista : une Lyons peut en cacher une autre

Courses / 23.03.2020

PARK EXPRESS STAKES (GR3) - Lemista : une Lyons peut en cacher une autre

NAAS (IE), LUNDI

Une pouliche de 3ans entraînée par Ger Lyons a remporté les Park Express Stakes (Gr3), mais malheureusement pour les parieurs qui ont vidé leurs poches sur la favorite, Even So (Camelot), c’est l’autre Lyons, Lemista (Raven’s Pass), qui a créé la décision en s’imposant avec beaucoup de courage. Chris Hayes a placé Lemista en troisième position, derrière les animatrices, Kiss for a Jewel (Kingman) et Blissful (Galileo), et a attaqué de bonne heure en pleine piste. Lemista a pris l’avantage à 250m du poteau et a repoussé Hamariyna (Sea the Moon), qui a tracé une bonne ligne droite. Even So s’est trouvée dans le mauvais couloir, proche de la corde, et a dû se contenter de la troisième place.

Une pouliche pour les Oaks. Hamariyna, lauréate de Gr3 à 3ans, donne une ligne correcte à Lemista, qui avait ouvert son palmarès lors de sa troisième sortie à 2ans. L’élève de Son Altesse l’Aga Khan est une pouliche qui possède un rating de 102 et elle portait trois livres de surcharge. Ger Lyons a expliqué : « J’ai décidé de courir Lemista car, comme Even So, elle allait bien au travail et le terrain lui convenait. Ce n’est pas une pouliche pour les Guinées, mais plutôt pour les Oaks car elle possède beaucoup de tenue. Even So a très bien couru, elle a un peu manqué pour finir mais elle a dû galoper sur un terrain pas trop favorable. Elle est engagée dans les Guinées mais n’a pas assez de vitesse et préfère les plus longues distances. »

Une famille de nageurs. Lemista est la quatorzième gagnante de Groupe issue de Raven’s Pass (Elusive Quality). Elle a été dénichée pour 16.000 £ à la vente de foals Goffs Novembre, par Gaelic Bloodstock. Sa mère, Shortmile Lady (Arcano), a couru cinq fois sans gagner à 2ans et Lemista est son premier produit. C’est une sœur d’Indian Maiden (Indian Ridge), une jument en acier qui a remporté quinze victoires en cinquante-quatre sorties et s’est imposée, à 6ans et en terrain lourd, dans le Prix de Meautry (Gr3). Elle a donné ensuite deux lauréats black types : le bon sprinter Love Spirit (Elusive City) et Maid in India (Bated Breath), qui a gagné le World Trophy (Gr3), sur 1.000m l’année dernière à 5ans. La souche est celle de Winning Colors (Caro), la dernière pouliche capable de battre les mâles dans le Kentucky Derby.

Shortmile Lady a une 2ans par Kodi Bear (Kodiac) et un yearling par Australia (Galileo).

DEVOY STAKES (L)

Numerian sur le chemin des Groupes

Sir Dragonet (Camelot), grand favori à 0,53/1, a beaucoup déçu dans les Devoy Stakes (L). Le poulain, qui faisait sa rentrée après le St Leger, est venu doucement sur la ligne du combat avant de prendre l’avantage avant le poteau des derniers 200m mais n’a pas pu répliquer à la pointe de vitesse de Numerian (Holy Roman Emperor) qui s’est imposé de presque trois longueurs. Sir Dragonet a gardé la deuxième place sur Halimi (Teofilo). Numerian, castré cet hiver, est un pensionnaire de Joseph O’Brien qui avait terminé sa campagne de 3ans avec une deuxième place dans un Gr3 sur la P.S.F. de Dundalk et un rating de 104. Sir Dragonet lui rendait cinq livres et avait un rating de 117. La seule excuse pour sa défaite est la distance de 2.000m, un peu courte. Brendan Powell, assistant de Joseph O’Brien, a dit : « Il a beaucoup progressé par rapport à l’année dernière. C’est un grand cheval qui sera compétitif dans les courses de Groupe. »

La souche de Milan. Numerian est un produit de l’élevage de la famille O’Brien. Sa mère, Delicate Charm (High Chaparral), n’a pas couru et a donné deux autres gagnants. La deuxième mère, Kantikoy (Alzao), et une demi-sœur de Kithanga (Darshaan), lauréate de Gr3 pour l’entraînement Luca Cumani, qui a donné Milan (Sadler’s Wells), gagnant du St Leger et très bon étalon pour l’obstacle. Delicate Charm a un 2ans par Fastnet Rock (Danehill) et un yearling par Kingston Hill (Mastercraftsman).

IRISH STALLIONS FARMS MAIDEN

Le premier gagnant de la génération 2018 pour Jim Bolger

Poetic Flare (Dawn Approach) est le premier gagnant de la génération 2018 en Europe. Jim Bolger, avec ce produit maison, a joué un mauvais tour à son ancien assistant, Aidan O’Brien, qui avait choisi Lipizzaner (Uncle Mo) parmi son escadron de 2ans. C’est sur un terrain lourd que Poetic Flare, après un départ tranquille, est venu dominer d’une demi-longueur Lipizzaner. Les deux ont fait un trou de plus de quatre longueurs alors que The Blue Panther, issu de la première saison de Buratino (Exceed and Excel), s’est classé troisième. Jim Bolger a un très bon score dans la première course pour les 2ans en Irlande et il l’avait déjà gagnée avec Dawn Approach (New Approach), le père de Poetic Flare. Son pilote, Kevin Manning, a dit : « C’est un poulain qui connaît déjà son métier et je pense qu’il sera mieux en bon terrain et sur plus long. »

La souche maison de Teofilo. Jim Bolger était également le propriétaire, l’éleveur et l’entraîneur de la mère, Maria Lee (Rock of Gibraltar), qui a couru une seule fois avant de produire la bonne Glamorous Approach (New Approach), lauréate de Listed à deux reprises et placée de Gr3, qui a été achetée 280.000 € par Ballylinch Stud. La deuxième mère, Elida (Royal Academy), est une demi-sœur de Speirbhean (Danehill), gagnante black type et mère du champion des 2ans et très bon étalon Teofilo (Galileo).

Maria Lee a un yearling par Dawn Approach.