PRIX AURICULA (HAIES) - Sainte Candy, une première victoire avec la manière pour Jeu St Éloi

Courses / 14.03.2020

PRIX AURICULA (HAIES) - Sainte Candy, une première victoire avec la manière pour Jeu St Éloi

PRIX AURICULA (HAIES)

Sainte Candy, une première victoire avec la manière pour Jeu St Éloi

Sainte Candy (Jeu St Éloi) s’est montrée la plus forte parmi les huit inédites de ce Prix Auricula, succédant ainsi à Atérisk (No Risk at All). Partie en retrait des premières, la pouliche de Jacques et Patrice Détré a d’abord été placée à l’arrière-garde par son jockey, Angelo Zuliani. Se rapprochant en dehors au début de la ligne opposée, Sainte Candy s’est retrouvée au troisième rang dans le sillage de l’animatrice, Anita du Berlais (Martaline). Progressant à l’intérieur de cette dernière, à l’entrée de la ligne droite, la future lauréate a pris le meilleur à la réception de la dernière haie et s’est détachée aisément pour finir, triomphant par trois longueurs et demie devant Anita du Berlais. Sainte Candy a offert par la même occasion une première victoire à son père, Jeu St Éloi (Saint des Saints), qui est stationné au haras de Cercy. Elle est seulement le deuxième partant de l’étalon après Villa Florentine, qui a bien débuté le 11 mars à Compiègne en se classant troisième du Prix d’Essai des Pouliches (Haies). Née pour réussir à Auteuil, Sainte Candy a gagné dans un bon style et semble avoir de la marge pour briller au niveau supérieur. Nous lui décernons donc une JDG Jumping Star. Après avoir patienté, Montligeon (Diamond Boy) a bien terminé pour venir compléter le podium, deux longueurs plus loin.

Une future grande. François Nicolle, entraîneur de la lauréate, nous a confié : « C’est une pouliche que nous avons toujours estimée et que nous aimons beaucoup. Nous l’attendions au tournant, car avec les 3ans, on peut avoir des surprises, mais elle a confirmé l’après-midi ce qu’elle nous montrait le matin. Je pense que c’est une très bonne, et qu’elle a de la marge. Après la course, Angelo Zuliani m’a dit qu’il avait encore une vitesse à passer. »

Une sœur de Pic d’Orhy. Élevée par Jean Contou-Carrère et Yves Broca, Sainte Candy est une fille de Jeu St Éloi et de Rose Candy (Roli Abi), une jument inédite, dont elle est le quatrième produit vainqueur. Rose Candy a notamment produit Pic d’Orhy (Turgeon), lauréat de ses deux premières courses à Auteuil, dont le Prix Go Ahead (devenu L) et également vainqueur du Prix des Platanes (devenu L), mais aussi deuxième des Prix Cambacérès (Gr1), Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et Aguado (Gr3). Exporté depuis en Angleterre, Pic d’Orhy a récemment remporté le Betfair Hurdle (Gr3) à Newbury. Rose Candy a donné un autre black type avec Éclair Gris (Fairly Ransom), gagnant à 3ans du Prix Champaubert (Haies) à Auteuil et deuxième du Prix Antoine de Palaminy (L), mais aussi quatrième des Prix Fleuret et Duc d’Anjou (Grs3). La poulinière a un yearling par Doctor Dino (Muhtathir).

La deuxième mère, Sainterose (Saint Estèphe), n’a pas couru. Elle a produit Rose Storia (Saint Cyrien), gagnante de dix courses en haies et en steeple dont le Prix Roman Oak (Haies) à Enghien, et Minirose (Mansonnien), auteure de débuts victorieux à 3ans sur les haies de Pau. Cette dernière a donné à son tour Irish Saint (Saint des Saints), vainqueur du Prix Finot (L) avant d’être exporté en Angleterre, où il a triomphé à trois reprises au niveau Gr2, sur les claies et les fences. Irish Saint a aussi conclu deuxième du Scilly Isles Novices' Chase, et troisième du Mildmay Novices' Chase, du Henry VIII Novices' Chase et de l’Anniversary 4-Y-O Juvenile Hurdle (Grs1). Sainterose est une sœur de Bonbon Rose (Mansonnien), lauréat du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et étalon, et de Speed Rose (Passing Sale), gagnant du Grand Steeple-Chase d’Angers (L).

Cadoudal

Saint des Saints

Chamisène

Jeu St Éloi

Saint Cyrien

Ottolina

La Main Heureuse

SAINTE CANDY (F3)

Bering

Roli Abi

All Found

Rose Candy

Saint Estèphe

Sainterose

Rose Angevine