PRIX D’INDY (GR3) - Touchée par la grâce

Courses / 14.03.2020

PRIX D’INDY (GR3) - Touchée par la grâce

PRIX D’INDY (GR3)

Touchée par la grâce

Deux chevaux étaient particulièrement en vue dans ce Prix d’Indy (Gr3), première préparatoire au Prix Alain du Breil (Gr1). Il s’agissait de Moises Has (Martaline), convaincant vainqueur lors de ses deux dernières sorties à Auteuil, et de For Fun (Motivator), troisième entre autres du Prix Cambacérès (Gr1). Mais les deux entiers n’ont rien pu faire contre une impressionnante Grand Messe (Network), qui les a mis à l’amende pour sa première confrontation face aux mâles, et sa troisième sortie. La pouliche avait auparavant effectué des débuts victorieux dans le Prix Beaurepaire (Haies), le 9 octobre, avant de conclure troisième du Prix Bournosienne (Gr2). Avant elle, la dernière femelle à avoir remporté ce Gr3 n’est autre que la championne De Bon Cœur (Vision d’État), qui a un autre point commun avec la protégée d’Anne-Sophie Pacault : celui d’avoir été élevée par Nicolas de Lageneste !

Une épreuve très rythmée. Comme on pouvait s’y attendre, la course a été très rythmée sous l’impulsion du très allant Caroubier (Kap Rock), qui découvrait le tracé d’Auteuil après sa victoire dans le Prix Camille Duboscq (L), à Pau. Grand Messe a été la seule à le suivre en partant, Moises Has emmenant le reste du peloton à quelques longueurs. En selle sur Grand Messe, Alain de Chitray a repris sa partenaire lors du premier passage devant les tribunes, laissant l’animateur avancer de plus belle. À l’inverse de Caroubier, qui a galopé à l’extérieur dans la ligne d’en face, Grand Messe est restée à l’intérieur, avant d’accélérer en pleine piste à l’entrée de l’ultime ligne droite, en compagnie de Moises Has. La lutte promettait d’être belle, mais il n’y en a point eu : la pouliche s’est rapidement détachée et a laissé son rival sur place en quelques foulées, le dominant par une longueur trois quarts. Le beau gris n’a pas démérité pour autant, lui qui rendait 2 kg à la lauréate. For Fun a complété le podium neuf longueurs plus loin, devant Grâce Féline (Balko) et Caroubier, qui a logiquement payé ses efforts pour finir.

Un premier Groupe en obstacle pour Anne-Sophie Pacault. Installée à Maisons-Laffitte, Anne-Sophie Pacault a donc décroché un premier Groupe en obstacle, et le deuxième Groupe de sa carrière. Le 4 octobre 2017, elle avait en effet remporté le Prix Glorieuse (Gr2 AQPS) à Saint-Cloud, avec la bonne Carte sur Table (Poliglote). La jeune femme nous a confié : « C’est dommage qu’il y ait peu de monde pour mon premier Groupe en obstacle, mais ce n’est pas grave : je suis ravie ! J’avais repéré Grand Messe dans un pré, et j’avais complètement craqué pour elle. Nicolas de Lageneste m’a fait la surprise de me la réserver, et elle est arrivée chez moi ! C’est une pouliche que nous estimons beaucoup. Bien qu’elle ne soit pas très démonstrative le matin, nous en avons toujours pensé du bien. Elle est facile à entraîner, elle a un bon tempérament. Aujourd’hui, c’était la première fois qu’elle affrontait les mâles, et elle l’a fait facilement. Je ne sais pas encore si elle va courir le Prix de Pépinvast (Gr3) ; cela va dépendre de sa récupération. Nous avons un super centre d’entraînement, et grâce aux nouvelles pistes de Maisons-Laffitte, j’ai pu entraîner la jument comme il le fallait ! » Après les débuts victorieux de Grand Messe, Nicolas de Lageneste nous avait déclaré : « Nous avons toujours aimé Grand Messe, son modèle... J’avais sa mère, Ulyssia Royale (Poliglote), avec plusieurs personnes, et je l’avais rachetée entièrement au fur et à mesure. C’était une très bonne jument, mais elle n’était pas facile à croiser car elle est par Poliglote (Sadler’s Wells). Il fallait donc trouver quelque chose, elle était outcross sur Mill Reef et Sadler’s Wells. Ulyssia Royale est morte en 2019 au poulinage, en nous donnant un mâle de No Risk at All (My Risk). Elle a également produit un propre frère de Grand Messe, que nous aimons beaucoup. »

Moises Has va monter sur cette course. Très estimé par son entraîneur, Moises Has a sans nul doute les moyens de prendre sa revanche à l’avenir, d’autant qu’il s’agissait d’un premier essai à ce niveau. François Nicolle nous a dit : « Moises Has fait une bonne rentrée. Il a fallu courir derrière Caroubier, mais le cheval est bien rentré. Je pense qu’il va monter sur cette course-là, car il avait besoin de compétition. Il va progresser en vue du Pépinvast. » Le Royannais nous a également parlé de son autre pensionnaire au départ, Grâce Féline, qui a conclu quatrième : « Elle a fait une grosse faute à mi-parcours qui lui a un peu coupé les jambes, mais je reste un peu sur ma faim ; je pense qu’elle peut mieux faire. Elle avait déjà battu la gagnante qui, ceci dit, a le droit d’avoir beaucoup progressé. Mais nous allons peut-être voir s’il n’y a pas une saleté qui traîne chez Grâce Féline. »

Lien Weatherbys http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Grand-Messe-(Prix-d-Indy,-Gr3).pdf

Une petite-fille de Ma Royale. Élevée par le haras de Saint-Voir, Grand Messe est une fille de Network (Monsun) et de la bonne Ulyssia Royale (Poliglote), gagnante de cinq courses sur les haies et le steeple d’Auteuil, dont les Prix James Hennessy (L) et Philippe Ménager (devenu L). Elle est le premier produit de sa mère, qui a aussi un 3ans nommé Hors Pair (Network) et un yearling par No Risk at All (My Risk). La deuxième mère, Ma Royale (Garde Royale), a été l’une des meilleures juments d’Auteuil. Elle a gagné six courses sur les haies et le steeple de la butte Mortemart, dont le Prix Ingré (Gr3), et a également conclu deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris et du Prix Alain du Breil (Grs1), entre autres. Outre Ulyssia Royale, Ma Royale a produit trois autres black types : Viviane Royale (Poliglote), lauréate du Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque), Discret et Royal (Poliglote), troisième du Prix Philippe Ménager (L), et Espoir Royal (Martaline), troisième du Prix The Fellow-Marquise de Moratalla (Gr3). La troisième mère, Tchela (Le Nain Jaune), s’était classée deuxième du Prix Duc d’Anjou (devenu Gr3) avant de devenir une formidable poulinière. Outre Ma Royale, elle a donné six autres black types incluant Saint du Chenet (Poliglote), vainqueur du Prix Ferdinand Dufaure et du Grand Prix d’Automne (Grs1), Tanaïs du Chenet (Poliglote), gagnante des Prix Cambacérès (Gr1) et Orcada (Gr3), ou encore Galant Moss (Tip Moss), troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1).

Koniggstuhl

Monsun

Mosella

Network

Reliance

Note

Nicotiana

GRAND MESSE (F4)

Sadler’s Wells

Poliglote

Alexandrie

Ulyssia Royale

Garde Royale

Ma Royale

Tchela