PRIX DES TAMBOURAINES (MAIDEN) - Bring on the Night se révèle pleinement

Courses / 16.03.2020

PRIX DES TAMBOURAINES (MAIDEN) - Bring on the Night se révèle pleinement

COMPIÈGNE, LUNDI

Pour sa deuxième sortie publique, Bring on the Night (Gleaneagles) s’est pleinement révélé en remportant le Prix des Tambouraines (Maiden), sur la piste lourde de Compiègne. Le poulain de Laurent Benoît avait débuté le 16 mars dans le Prix de la Traversière, sur la P.S.F de Chantilly, et n’avait pas été en mesure de prendre une place. Ce jour-là, il terminait huitième derrière Another Sky ** (Le Havre), qui s’était envolé. Ce lundi, le pensionnaire d’André Fabre était rallongé de 500m et découvrait le gazon.

Une fin de course très plaisante. Placé au milieu du peloton par Pierre-Charles Boudot, Bring on the Night a galopé en dedans, juste derrière son compagnon de boxe Salesman (Dubawi). Dans le sillage de Victim of Love (Martaline) pour rentrer dans la dernière ligne droite, le futur lauréat a rapidement été actionné par son jockey. À 400m du but, il a trouvé le passage en pleine piste entre Birdie Hop (Muhtathir) et Just for Dream (Camelot) et s’est remarquablement comporté en se détachant nettement pour finir. Il s’impose de trois longueurs et demie devant le favori, Salesman, qui a mis un peu de temps à réagir en dedans. L’autre représentante de Laurent Benoît Victime of Love, ne démérite pas et termine troisième, à trois longueurs. Laurent Benoît nous a dit : « Lors de ses débuts, il avait besoin de courir. Il était sur une distance un peu courte pour ses aptitudes et sur une surface qui n'est pas forcément celle qu'il préfère. Même s'il avait fini non placé, il avait couru correctement avec une bonne action. Ce lundi, il s'est imposé plaisamment, comme un futur stayer. Il est courageux et dispose d'un bon mental. Nous espérons qu'il va continuer à progresser car c'est un cheval assez bien né et l’avenir nous dira s'il est bon. Je connais très bien cette famille car j’ai acheté sa mère yearling et j’effectue des croisements pour le haras des Sablonnets. J'aime aussi beaucoup l'étalon Gleaneagles. Bring on the Night n'avait pas l'air très précoce, mais c'était un très joli cheval. »

Un fils de Brasileira. Élevé par l'écurie Serval, Bring on the Night est passé à la vente de yearlings d’août Arqana et a été acheté 115.000 € par Laurent Benoît. Il a également été présenté à la breeze up Arqana mais a été racheté pour 95.000 €. C’est un fils de Gleaneagles (Galileo), qui fait la monte chez Coolmore, et de Brasileira (Dubai Destination), une jument qui a gagné les Prix Urban Sea et Panacée (Ls), et a été troisième du Prix Fille de l’Air (Gr3). Bring on the Night est le quatrième produit de sa mère qui a déjà donné Bolleville (Camelot), lauréate du Prix Solitude (L). Elle a aussi produit la 2ans Balzora (Oasis Dream), à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget, et un yearling par Shaala (Invincible Spirit). Sa deuxième mère, Shifting Sands (Hernado), a terminé deuxième du Prix Petite Étoile et troisième du Prix de la Pépinière (Ls). Outre Brasileira, elle a aussi donné Sandbar (Oasis Dream), gagnante du Prix Cléopâtre (Gr3) et troisième du Prix de Diane (Gr1). Il s’agit de la souche de Salpinx (Northern Dancer), lauréate du Prix du Conseil de Paris (Gr2), deuxième du Prix Vermeille et troisième du Prix Saint-Alary (Grs1).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Gleaneagles

 

 

 

 

 

Storm Cat

 

 

You’resothrilling

 

 

 

 

Mariah’s Storm

BRING ON THE NIGHT (M3)

 

 

 

 

 

 

Kingmanbo

 

 

Dubai Destination

 

 

 

 

Mysterial

 

Brasileira

 

 

 

 

 

Hernando

 

 

Shifting Sands

 

 

 

 

Sahara Sunrise