PRIX EXBURY (GR3) - La fortune sourit aux audacieux

Courses / 15.03.2020

PRIX EXBURY (GR3) - La fortune sourit aux audacieux

SAINT-CLOUD, DIMANCHE

Il fallait oser présenter Simona (Siyouni) dans ce Prix Exbury (Gr3) ! La pouliche de Carolyn et Nigel Elwes venait de s’imposer dans un très bon style à Compiègne, mais c’était dans une Classe 2 ! Et, qui plus est, elle n’avait jamais couru sur plus long que 1.600m dans le passé. Autant dire qu’il était un peu gonflé de la présenter dans le Prix Exbury, Gr3 sur 2.000m… Pari réussi.

Simona s’est de plus imposée à la manière des forts : devant, et au bout ! Pourtant, Pappalino (Makfi) l’a rapidement attaquée dans la ligne droite mais Simona est repartie, s’imposant d’une longueur trois quarts devant la bonne finisseuse Spirit of Nelson (Mount Nelson). Pappalino est troisième, trois quarts de longueur devant la rentrante Edisa (Kitten’s Joy), qui n’a pas franchement accéléré. La déception vient de Soleil Marin (Kendargent), qui est resté là au moment du sprint et conclut huitième et avant-dernier.

Une vraie nageuse. Simona est désormais lauréate de Groupe, un tampon important pour ses propriétaires et éleveurs en vue du haras. La pensionnaire de Francis-Henri Graffard a passé un vrai cap cette année et elle aime barboter. En 2019, elle avait tenté sa chance dans les Listeds, sans faire mieux qu’une cinquième place dans le Prix La Sorellina (L).

Francis-Henri Graffard nous a dit : « Par rapport à l’an dernier, elle est beaucoup plus sereine. Elle était très tendue et compliquée à 3ans, raison pour laquelle je l’ai courue sur plus court. Sa course de rentrée était excellente, on sait qu’elle a l’aptitude au terrain lourd, donc nous avons tenté le pari. On courait dans l’idée d’être dans les cinq premiers et les ordres étaient, normalement, de la cacher… Mais, au dernier moment, j’ai dit à Alexis Badel d’aller devant : on sait qu’elle est plus posée en menant. Et il l’a parfaitement montée. Elle est gagnante de Groupe et, désormais, tout ce qui va suivre sera du bonus. Le Prix d’Harcourt ? Pourquoi pas... »

Jérôme Reynier satisfait… Mais énervé ! Les pensionnaires de Jérôme Reynier se comportent très bien dans ce Prix Exbury. Spirit of Nelson montre que son entourage a raison de jouer les prolongations et confirme sa belle victoire dans le Prix de Flore (Gr3), finissant bien. Quant à Pappalino, il signe un retour concluant dans les Groupes et devrait poursuivre dans cette voie-là. Le cheval arrivait sur ce Prix Exbury avec deux courses dans les jambes, lui qui avait fait l’impasse sur l’été et l’automne 2019.

Cependant, Jérôme Reynier avait quelques raisons d’être énervé, malgré le bon comportement de ses pensionnaires : « Pappalino n'a pas fourni sa pleine valeur : il s'est fait galoper dedans par un concurrent qui n'avait rien à faire dans ce lot, qui l'a déferré tout en lui entaillant le suspenseur. Il est regrettable que les chevaux de faible valeur aient le droit de courir ce genre de courses, et que Delphine Santiago n'ait pas su tenir ses rênes... »

Concernant ses pensionnaires, l’entraîneur nous a dit : « Nous avons monté Pappalino offensif dans le but de gagner. Je pensais que Simona n'allait peut-être pas tenir la distance, et c'est pour ça qu'on l'a attaquée de bonne heure. Mais la gagnante est une vraie nageuse. Le cheval ira peut-être sur le Prix d'Harcourt. Concernant Spirit of Nelson, je suis très content de sa course de rentrée. Elle a fourni une belle fin de course. Aujourd'hui, elle n'était pas vraiment prête : d'ailleurs, elle a encore son poil d'hiver. Le matin, elle n'est pas très démonstrative et est donc difficile à juger. Elle va être très bien pour les Prix Allez France et Corrida. »

PEDIGREE WEATHERVYS : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Simona.pdf

Une petite-fille de Moiava. Élevée par Nigel Elwes, Simona est une fille de Siyouni (Pivotal), étalon des Aga Khan Studs au haras de Bonneval, et de Monava (El Prado), une jument gagnante à 3ans sur les 1.800m du Croisé-Laroche, dont elle est le quatrième produit vainqueur. Monava a également une 3ans nommée Mysilver (Kendargent), à l'entraînement chez David Henderson, ainsi qu'une 2ans nommée Anoushka (Anodin). La deuxième mère, Moiava (Bering), a gagné deux courses à 2ans sur 1.400m, dont le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2). Elle a notamment donné Indignant (Gold Away), lauréate de Listed sur 1.200m en Angleterre, troisième des Summer Stakes et des Oak Tree Stakes (Grs3), et Red Mo (Red Ransom), deuxième du Prix Djebel (Listed, à l'époque). Moiava est aussi la sœur de Special Quest (Rainbow Quest), vainqueur du Critérium de Saint-Cloud et troisième du Prix Lupin (Grs1), entre autres.

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Siyouni

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream Queen

SIMONA (F4)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

El Prado

 

 

 

 

Lady Capulet

 

Monava

 

 

 

 

 

Bering

 

 

Moiava

 

 

 

 

Mona Stella