PRIX TOFANO (STEEPLE-CHASE) - Deportetoi ouvre la marque en steeple

Courses / 07.03.2020

PRIX TOFANO (STEEPLE-CHASE) - Deportetoi ouvre la marque en steeple

AUTEUIL, SAMEDI

Le Prix Tofano a perdu beaucoup de sa saveur avec la chute du gagnant du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2018, On the Go (Kamsin), à la rivière des tribunes. Ce dernier était en tête lorsqu’il s’est enlevé de loin, s’écrasant à la réception de cet obstacle, avant de se relever très vite. Engagé dans le Prix Troytown (Gr3), le samedi 14 mars, On the Go pourrait être revu rapidement sur le steeple d’Auteuil. Son entraîneur, Guillaume Macaire, le trouvait un peu lourd sur le steeple le matin et On the Go a besoin de retrouver ses marques dans cette discipline.

Dans ces conditions, la course est devenue plus ouverte. Longuement attentiste en dernière position, le récent vainqueur de gros handicap sur les haies Deportetoi (Deportivo) s’est rapproché sur la piste intérieure. Son compagnon d’entraînement Garasil (Blue Brésil) a fait de même et tous deux ont accompagné l’animateur, Gianicolo (Balko). À l’entrée de la ligne droite, Garasil a pris l’avantage, pisté par Deportetoi. Sitôt la dernière haie passée, le représentant de la casaque Munir a attaqué Garasil et l’a dominé sûrement à la fin pour l’emporter nettement. Garasil a très bien couru, se classant deuxième devant un courageux Spanish One (Spanish Moon) et Bounwell (Irish Wells), lequel a trouvé le temps long à la fin.

Deportetoi se révèle en steeple. Deportetoi venait de remporter le Prix Beugnot (L) sur les haies d’Auteuil. Sa seule sortie en steeple a eu lieu le 14 juin 2019 à Toulouse. Il a fini deuxième et il y avait donc des inconnues face à sa tentative dans ce Prix Tofano. Mais Deportetoi a levé les doutes. À l’image de Garasil, il n’a pas tout montré sur les gros obstacles. Entraîneur des deux premiers, François Nicolle nous a dit : « Je ne sais pas si le meilleur a gagné. Nous avons mis beaucoup de temps à avoir bien Deportetoi sur le steeple. Tristan Lemagnen a fait du bon travail avec lui. Auparavant, il était prudent, il sautait gros et toute l’équipe a fait du bon boulot. Garasil courait de façon rapprochée, mais il n’a plus d’engagements pendant un mois et demi. Il était peut-être marqué et aurait sans doute apprécié d’avoir plus de temps. Ce sont deux chevaux qui se valent. »

Une famille de spécialistes d’Enghien. Élevé par Chantale Chenu, Deportetoi est un fils de Deportivo et de Marmuhta (Muhtathir), lauréate d’une course plate sur 1.800m. C’est le frère de Mamourg (Crossharbour), vainqueur de quatre courses plates. Après Deportetoi, sa mère a donné Luth et Path (Coastal Path), une 2ans, et une yearling, Miralink (Rail Link). La deuxième mère, Marluth (Lute Antique), a remporté le Prix Spumate sur les haies d’Enghien. Cette dernière est la génitrice de Villemanzie (Villez), lauréate sur le steeple d’Enghien et mère d’Orphic (Orpen) qui a pris plus de 280.000 € de gains. 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Night Shift

 

 

 

 

Ciboulette

 

Deportivo

 

 

 

 

 

Kenmare

 

 

Valencia

 

 

 

 

De Stael

DEPORTETOI (H6)

 

 

 

 

 

 

Elmaamul

 

 

Muhtathir

 

 

 

 

Majmu

 

Marmuhta

 

 

 

 

 

Lute Antique

 

 

Marluth

 

 

 

 

Marinel