À Chantilly, l’hôpital "Les Jockeys" accueille des victimes du coronavirus

Courses / 05.04.2020

À Chantilly, l’hôpital "Les Jockeys" accueille des victimes du coronavirus

À l’hôpital privé "Les Jockeys" de Chantilly, tout un étage est désormais dédié au Covid-19. Cette initiative est destinée à soulager l'hôpital public de Creil, qui tourne à plein régime depuis la fin du mois de février. À l'entrée de l’hôpital "Les Jockeys", toute personne doit se soumettre à un contrôle de la température. Le docteur François Zanaska, cardiologue et coordinateur de l'unité Covid-19, a déclaré à France Info : « Le jour où l'on pourra faire une sérologie pour le savoir, on pourrait découvrir que 60 % des habitants de l'Oise sont positifs au Covid-19, et parmi les soignants, 80 %. Je m’attends également à avoir entre 20 % et 30 % du personnel en arrêt maladie dans les dix jours qui viennent, du fait des contaminations au sein de l'hôpital. » Afin de compenser ces absences, le médecin espère pouvoir compter sur l’aide des kinésithérapeutes qui ne travaillent plus, et qui sont donc disponibles. La prise en charge de patients en réanimation nécessite en effet d'importants moyens, comme il l’explique : « Il faut cinq personnes pour mobiliser le patient, ce n'est pas simple. Il doit être retourné toutes les six heures, sur le dos, sur le ventre. »

Une structure d’accueil dédiée au Covid-19. Parallèlement, pour limiter les risques de contamination dans les cabinets médicaux de ville, la mairie de Chantilly a créé une structure d'accueil dédiée au Covid-19. La maire, Isabelle Wojtowiez, a expliqué : « C'est une salle associative, neuve, qui a été désinfectée. Les médecins qui viendront vont établir un planning. Nous avons mis en place une ligne dédiée pour eux, et ils sont complètement autonomes. L'idée, c’est que les patients continuent à appeler les cabinets médicaux qui les orientent ensuite vers la maison médicale, de façon à ce que les gens n'y aillent pas spontanément. »