ALL-AGED STAKES (GR1) - Pierata et Olmedo** travaillent pour leur C.V. d’étalon

International / 16.04.2020

ALL-AGED STAKES (GR1) - Pierata et Olmedo** travaillent pour leur C.V. d’étalon

ROYAL RANDWICK (AU), SAMEDI

La saison des Grs1 à Sydney va se terminer ce samedi avec les All-Aged Stakes et les Champagne Stakes (Grs1). Les All-Aged Stakes, comme l'indique leur nom, s’adressent aux chevaux de tous les âges. Mais pour les 2ans, le challenge est difficile, si bien que la dernière victoire d’un junior face à ses aînés remonte à 1917 !

Cette course est dans les faits la rencontre à mi-chemin, sur 1.400m, entre les sprinters et les milers. Le tenant du titre, Pierata (Pierro), vient du sprint et, ce samedi, il va faire ses adieux au public avant de partir chez Aquis Farm. Ce dernier tour de piste lui donne l’occasion de marquer les esprits des éleveurs en devenant le premier double gagnant des All-Aged Stakes depuis la championne Sunline (Desert Sun). C’était en 2000 et 2002. Et cela suffit pour prouver qu’il s’agit d’une tâche difficile. Pierata fait partie des meilleurs sprinters australiens, il ne tient pas le mile, et sur 1.200m, il court le risque d’être pris de vitesse. C’est pour cette raison qu’il a remporté son seul Gr1 sur 1.400m, une distance sur mesure.

Deux rivaux de grand talent. Pierata aura deux rivaux de grande valeur. Santa Ana Lane (Lope de Vega) n’a pas gagné cette saison, mais il compte cinq Grs1 à son palmarès. Et dans sa jeunesse, il avait tenu les 1.400m face à l’élite. Le Godolphin Bivouac (Exceed and Excel) vise un troisième Gr1 après les Golden Rose, sur 1.400m, et le Newmarket Handicap. Lui aussi vient du sprint, avec un point faible, la réussite à 3ans n’est pas brillante dans cette épreuve, avec quatre gagnants en deux décennies. Les 3ans sont bien représentés avec Brandenburg (Burgundy), troisième du Doncaster Mile (Gr1), le lauréat de Gr1 Super Seth (Dundeel) et Standout (Exceed and Excel), qui monte de catégorie après quatre victoires en six sorties.

Olmedo doit étoffer son palmarès. Le lauréat de la Poule d’Essai des Poulains 2018, Olmedo** (Declaration of War), a une place assurée dans la liste des étalons d’Aquis Farm. Mais il lui faut étoffer son palmarès car les éleveurs australiens aiment bien qu’un cheval ait fait ses épreuves dans leur pays. Olmedo a raté ses débuts en terrain défoncé il y a cinq semaines et il a rassuré son entourage dans un barrier trial. Cela dit, il est offert à 200/1 par les bookmakers. Et nos amis ne font pas de cadeau, comme chacun le sait…  

ROYAL RANDWICK (AU), SAMEDI

CHAMPAGNE STAKES (Gr1)

King’s Legacy et le test de tenue des 2ans australiens

Le pari était osé. Mais il est d’ores et déjà fructueux. James Harron a investi 1,4 million de dollars australiens (812.000 €) pour acheter King’s Legacy (Redoute’s Choice) avec l’objectif d’en faire un étalon. Le poulain, pris de vitesse dans les Golden Slipper (Gr1), a remporté il y a deux semaines les Sires Produce Stakes (Gr1), deuxième étape de la Triple couronne des 2ans. Et ce samedi il s’aligne en grand favori dans la troisième, les Champagne Stakes (Gr1). Un succès fera monter considérablement sa valeur commerciale. Mais il est loin d’être acquis. Depuis 1990, trois juniors ont décroché la Triple couronne et le dernier est Pierro (Lonhro) en 2012. Huit ont réussi le doublé Sires Produce & Champagne. Les 1.600m représentent un test de tenue pour les 2ans australiens. Mais King’s Legacy a gagné les Sires Produce dans les dernières foulées, en poulain qui peut apprécier le rallongement.

King’s Legacy retrouve trois poulains qu’il a déjà devancés il y a deux semaines. Il est difficile pour eux d’envisager une revanche, mais Ole Kirk (Written Tycoon), quatrième à presque deux longueurs, peut progresser. Holyfield (I Am Invincible) joue la carte de la fraîcheur après avoir fait l’impasse sur les deux autres épreuves de la Triple couronne. Il a gagné de bout en bout un Gr3. Untamed (Pierro) a gagné à deux reprises en trois sorties et il a déjà prouvé qu’il tenait 1.600m en s’imposant samedi dernier sur le même parcours en terrain lourd.

Redzel, le héros de l’Everest tire sa révérence

Le 7ans Redzel (Snitzel), surnommé par les turfistes australiens The King of the Mountain (le roi de la montagne), a tiré sa révérence. Michael et Chris Ward ont créé le syndicat Triple Crown en associant 18 propriétaires pour acheter celui qui était encore un yearling. Et ils ont annoncé que le sprinter ne serait plus revu en piste. Il reste sur une troisième place dans les TJ Smith Stakes (Gr1). Le surnom de Redzel tient de ses succès dans The Everest, le sprint le plus riche du monde. Le pensionnaire de Peter et Paul Snowden a remporté les deux premières éditions de la course en décrochant un total de 11,8 millions de dollars australiens (6,85 M€). Et il a disputé le sprint richement doté une troisième fois cette année. Redzel n’a pas été le cheval d’une seule course. Il compte 15 succès, dont deux Grs1, en 38 sorties, pour 16,32 millions de dollars australiens (9,47 €). Si on enlève les deux The Everest, il reste quand même un gagnant de 4,52 millions (2,62 M€).