Alligator Blood positif à une hormone… pour les femelles

International / 14.04.2020

Alligator Blood positif à une hormone… pour les femelles

Les contre-analyses ont confirmé la positivité d’Alligator Blood (All too Hard) dans les Magic Millions 3yo Guineas, la très riche course qu’il avait remportée en janvier lors du meeting de la Gold Coast. Le produit détecté est l’Alternogest, une hormone utilisée pour contrôler les chaleurs des femelles mais interdite pour les mâles et les hongres. La substance peut avoir un effet calmant pour des mâles un peu chauds. Les commissaires de Queensland Racing ont bloqué le paiement de l’allocation (1,16 million de dollars australiens, soit 675.000 €) et ont proposé à David Vandyke, l’entraîneur du hongre, d’envoyer un rapport pour sa défense ou de l’interroger par téléconférence. Le propriétaire, Allan Endresz, après l’annonce du cas positif, avait déclaré : « Ils ont fait à mon cheval ce qu’ils avaient fait à Phar Lap. Tout est possible : la contamination, mais il n’y a pas de femelles proches de mon cheval à l’écurie, un employé fâché, quelqu’un qui me déteste et il y en a pas mal, ou un bookmaker… » Il faut savoir qu’en 1930, Phar Lap (Night Raid) avait échappé à un attentat à coups de pistolet le matin des Melbourne Stakes, une course qu’il a gagnée trois jours avant son succès sous 63 kilos dans la Melbourne Cup. Phar Lap est mort en 1932 dans une ferme en Californie, victime, selon ce qui se dit en Australie et en Nouvelle-Zélande, d’empoisonnement.

Alligator Blood a gagné deux courses, dont les Australian Guineas (Gr1), après sa victoire dans les Magic Millions 3yo Guineas, et il a passé sans problème les contrôles. Il compte dix victoires en douze sorties et, après ses vacances, il fera son retour avec en ligne de mire les richissimes The Everest et Golden Eagle Stakes en automne.