Avec le "FR" King Ottokar, Charlie Fellowes peut rêver des Champion Stakes

International / 23.04.2020

Avec le "FR" King Ottokar, Charlie Fellowes peut rêver des Champion Stakes

Avec le "FR" King Ottokar, Charlie Fellowes peut rêver des Champion Stakes

Auteur de débuts victorieux à l’automne de ses 2ans, à Newbury, le français de naissance King Ottokar (Motivator) avait été jugé digne de courir le Futurity Trophy (Gr1), dont il avait conclu neuvième. Le 12 avril 2019, le protégé de Charlie Fellowes avait effectué une rentrée victorieuse à Newbury, pour son premier essai sur 2.000m. Ce jour-là, il devançait trois chevaux qui ont confirmé derrière au niveau Groupe : Dashing Willoughby (Nathaniel), gagnant du Queen’s Vase (Gr2), Space Blues (Dubawi), deuxième du Qatar Prix Jean Prat et troisième du Larc Prix Maurice de Gheest (Grs1), et Headman (Kingman), vainqueur des Prix Guillaume d’Ornano Haras du Logis Saint-Germain et Eugène Adam (Grs2). King Ottokar avait ensuite fait l’arrivée à trois reprises en autant de sorties au niveau Gr3, se classant notamment troisième des Hampton Court Stakes (Gr3) à Ascot. Le cheval n’a plus été revu depuis sa cinquième place dans les Sovereign Stakes (Gr3), le 15 août. Il est engagé le 24 mai dans la Tattersalls Gold Cup (Gr1). Charlie Fellowes a parlé de lui à nos confrères de Timeform : « Je suis très confiant avec King Ottokar. Cette année, le plan était de lui faire effectuer sa rentrée dans une course en France, car il est meilleur sur un terrain un peu haché, mais cette course a été annulée. Je pense que j’ai fait une erreur en le ramenant sur 1.600m à Salisbury, lors de sa dernière sortie, malgré le fait qu’il aurait très bien pu gagner s’il avait eu un parcours fluide. Je pense que c’est un cheval de 2.000m, et qu’il a couru de vraies bonnes courses l’année dernière. À la fin de la saison, les Champion Stakes (Gr1) pourraient être un objectif à viser, mais il est évidemment impossible de vraiment planifier pour le moment. » Élevé par le haras du Quesnay, King Ottokar est passé deux fois sur le ring d’Arqana. Acheté 60.000 € par Elliott and Masters à la vente d’août, il avait été revendu 280.000 € à Charles Gordon Watson lors de la breeze up de Deauville. King Ottokar est issu de la lauréate du Prix de la Vallée d’Auge (L) Treasure (Anabaa), qui s’est classée également troisième du Prix d’Arenberg (Gr3). Avant lui, Treasure a notamment donné Trésorerie (Intello), gagnante du Prix Urban Sea - FEE (L), et Trésorier (Dunkerque), deuxième du Prix Ronde de Nuit (L) et quatrième du Critérium International (Gr1). La poulinière a une 3ans, Tresorella (Intello), qui est à l’entraînement chez Nicolas Clément, une 2ans par Dunkerque (Highest Honor), ainsi qu’un yearling par Attendu (Acclamation).