Barry Irwin : « Emoji reviendra probablement en août en Allemagne pour le Preis der Diana »

International / 18.04.2020

Barry Irwin : « Emoji reviendra probablement en août en Allemagne pour le Preis der Diana »

Barry Irwin, qui dirige le Team Valor après l’avoir fondé, a accordé une longue interview au périodique hippique allemand Sport-Welt. On peut y lire notamment au sujet des espoirs européens du syndicat de propriétaires : « Nous avons cinq chevaux qui sortent de l’ordinaire, ou du moins qui semblent sortir de l’ordinaire. Technician (Mastercraftsman) a été le premier à briller France l’année dernière et il s’est surpassé sur terrain lourd [lauréat du Prix Royal Oak, Gr1, et du Prix Chaudenay, Gr2, ndlr]. Spanish Mission (Noble Mission) n’est pas loin de lui, mais il a besoin d’un terrain plus sec [gagnant du Bahrain Trophy, Gr3, et des Jockey Club Derby Invitational Stakes, ndlr]. Axana (Soldier Hollow) est le meilleur de nos chevaux entraînés en Allemagne [meilleure pouliche allemande de 3ans sur le mile l’an dernier, en remportant deux Gr3 sur 1.600m et en se classant deuxième des Guinées locales, ndlr] et nous espérons que cette saison elle pourra gagner une belle course en Angleterre ou en France. La saison dernière, nous avons acheté Emoji (Soldier Hollow) en Allemagne. Elle a remporté une Listed préparatoire aux classiques en France et reviendra probablement en août en Allemagne pour le Preis der Diana (Gr2). » La pensionnaire de Francis-Henri Graffard est actuellement la favorite des bookmakers pour le classique allemand après sa victoire dans le Prix la Camargo (L).

Gerhard Schöningh : « Si nous pouvons reprendre avant le football, nous allons profiter du fait que les opportunités de paris sont très limitées »

Gerhard Schöningh est le propriétaire de l’hippodrome d’Hoppegarten. Cette semaine, il s’est exprimé dans une radio berlinoise. Voici un extrait de l’entretien accordé à RBB24 au sujet de la reprise des courses :

« Lorsque nous aurons obtenu l’approbation, nous serons prêts pour les 10 et 31 mai. Pas plus de 80 personnes ne seront admises et nous serons en mesure de garder la distance minimale entre les gens sur le site. (…) Le galop allemand a mené des discussions avec toutes les principales agences de paris en ligne, qui ont convenu que, d’une part, elles renonceraient à leurs commissions et, d’autre part, elles ne passeraient plus par des bookmakers pendant une période donnée. Ce sera l’épine dorsale du financement de ces journées de courses. (…) Cette période est une excellente occasion pour progresser sur le plan médiatique. Nous sommes totalement conscients de cette opportunité. Cela va inciter des gens, qui parient sur site habituellement, à ouvrir un compte en ligne. Et si nous pouvons reprendre avant le football, nous allons profiter du fait que les opportunités de paris sont très limitées. Nous ferons tout notre possible pour marquer des points dans ce sens. »