Ce samedi, l’Australie vous présente ses champions

International / 02.04.2020

Ce samedi, l’Australie vous présente ses champions

Même avec des allocations réduites de moitié dans les Grs1, la première réunion de The Championships reste un grand Carnival, selon l’expression favorite des Australiens.

Le programme est composé de 10 courses qui offrent un total de 5,75 millions de dollars australiens d’allocations (3,19 M€). On est loin des dix millions prévus à l’origine. Mais cela reste largement mieux que rien du tout. La réunion sera logiquement à huis-clos. La réduction des allocations vient du manque à gagner lié à la vente de tickets, à la restauration sur l’hippodrome et bien sûr aux enjeux. Le niveau des courses demeure très bon et les gagnants seront jugés à juste titre comme les champions de leur spécialité.

ROYAL RANDWICK (AU), SAMEDI

THE DONCASTER MILE (Gr1)

Melody Belle face au poids et aux mâles

Le Doncaster Mile est la course la plus populaire d’Australie sur 1.600m selon la formule handicap. Ici, les champions ne s’arrêtent pas en rendant du poids. La démonstration nous vient des victoires de Winx (Street Cry), More Joyous (More than Ready) et Sunline (Desert Sunt) pour ne citer que l’exemple de trois femelles qui se sont imposées en battant le plomb. La jument néo-zélandaise Melody Belle (Commands) s’alignera du départ avec 57 kilos et le rôle de favorite (à 7/1 quand même). Elle a remporté dans son pays neuf Grs1, de 1.400m à 2.040m, étalés sur quatre saisons, et en a ajoute un autre, les Empire Rose Stakes, en Australie. Il y a trois semaines, Melody Belle s’est classée troisième (malheureuse) dans le richissime All-Star Mile. Après la course, son jockey a été forcé de faire un aller-retour express chez lui pour échapper à la fermeture des frontières décidée par la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Et pour être en selle ce samedi, Opie Bosson a sauté dans le dernier avion disponible.

Brandenburg, le choix de Glen Boss. La tâche de Melody Belle ne sera pas facile. Elle doit rendre six kilos et demi au 3ans Brandenburg (Burgundy), lequel a déjà bien couru face à ses aînés dans les George Ryder (Gr1), il y a deux semaines. Le vétéran du peloton Glenn Boss, âgé de 50 ans, avait plusieurs options pour tenter de remporter un huitième Doncaster Mile. Et il a choisi de monter ce poulain en expliquant : « C’est un cheval de Gr1, il ne portera pas beaucoup de poids (50,5 kilos), il a tiré une bonne place à la corde et je pense pouvoir lui offrir une belle monte. » Très simple, n’est-ce pas ? Super Seth (Dundeel), un autre 3ans, a été traité plus sévèrement par le handicapeur. Mais un lauréat de Gr1 ne peut pas s’attendre à ce qu’on lui fasse des cadeaux.  

Waller, huit partants pour un septième succès. Chris Waller, l’entraîneur de Winx, va seller huit des vingt partants. Quatre ont débuté en Europe et le professionnel a des très bon conseillers sur le marché du Vieux Continent. Le plus en vue de son escadron est Shared Ambition (Born to Sea), qui est parti d’Irlande après avoir remporté une course à conditions à Killarney. Chris Waller l’a bien protégé dans sa préparation, en lui faisant gagner trois handicaps et une Listed. Ce samedi, il va effectuer son premier essai dans les Groupes. Godolphin a trois partants, dont l’ex Fabre Cascadian (New Approach) qui a décroché son ticket en s’imposant dans le Doncaster Prelude (Gr3), samedi dernier.

ROYAL RANDWICK (AU), SAMEDI

TJ SMITH STAKES (Gr1)

Nature Strip, le patron du sprint

Voici une question pour un apprenti turfiste : qui sont les sprinters les plus populaires de ces 12 dernières années en Australie ? Réponse : l’invaincue Black Caviar (Bel Esprit), le fou Chautauqua (Encosta de Lago) et Takeover Target (Celtic Swing) qui était entraîné par le chauffeur de taxi Joe Janiak. Les trois ont tous gagné les TJ Smith Stakes (Gr1), le championnat de la vitesse au pays de la vitesse ! Le cheval le plus rapide du pays est Nature Strip (Nicconi), un pensionnaire de Chris Waller qui a remporté trois Grs1 dans des scénarios très différents, la ligne droite de Flemington, la piste tourniquet corde à gauche de Moonee Valley et celle de Rosehill, corde à droite.

Bivouac, le Godolphin très grande vitesse. La meilleure façon de s’emparer d’un titre est de battre le tenant dudit titre. Nature Strip trouve sur son chemin le lauréat de l’année dernière Santa Ana Lane (Lope de Vega). Mais aussi le double gagnant de The Everest Redzel (Snitzel). Et la pouliche de Phoenix Thoroughbred Loving Gaby (I Am Invincible) qui a mis le feu à la piste en dernier lieu. Enfin, Pierata (Pierro) a déjà une place d’étalon assurée chez Aquis Farm. Malgré tout ce beau monde, pour Nature Strip le danger viendra de Bivouac (Exceed and Excel), selon les analystes australiens. Le 3ans de Godolphin a gagné le Newmarket Handicap (Gr1), le grand sprint en ligne droite de Flemington il y a quatre semaines. Le doublé Newmarket & TJ Smith dans la même année a réussi à Black Caviar. Excusez du peu…

ROYAL RANDWICK (AU), SAMEDI

AUSTRALIAN DERBY (Gr1)

Castelvecchio, au nom du père

Il y a sept ans, son père, Dundeel (High Chaparral), avait décroché la Triple couronne de Sydney : les Randwick Guineas sur 1.600m, les Rosehill Guineas sur 2.000m et l’Australian Derby sur 2.400m. Ce qui avait convaincu John Messara de lui donner une place chez Arrowfield Stud. Castelvecchio (Dundeel) a déjà son box plein de paille dans le grand haras, mais un succès dans l’Australian Derby (Gr1) peut faire monter son prix de saillie. Le poulain nourrissait de grandes ambitions après avoir dominé les Champagne Stakes (Gr1) à la fin de sa campagne de 2ans. Mais il a raté la reprise en se classant deuxième du Cox Plate (Gr1), ce qui n’est pas facile pour un 3ans. Après un break, il avait vraiment déçu dans les Randwick Guineas (Gr1), huitième bien battu. Castelvecchio a été trop vite enterré et s’est relevé dans les Rosehill Guineas (Gr1), deux semaines après. Les 400m de plus ne le dérangeront pas.

Ses deux rivaux les plus dangereux sont hongres comme sept autres des 12 au départ. Shadow Hero (Pierro) a battu Castelvecchio à deux reprises dans les Grs1, mais en dernier lieu, dans les Rosehill Guineas, il a terminé à trois grandes longueurs du favori. Warning (Declaration of War), lauréat du Victoria Derby (Gr1), vise un doublé rarissime, réussi la dernière fois par Mahogany (Last Tycoon) en 1994. Il peut faire parler sa tenue. Le représentant d'Oti Racing Quick Thinker (So you Think) peut progresser, tout comme Erik the Eel (Olympic Glory).

ROYAL RANDWICK (AU), SAMEDI

SIRES’ PRODUCE STAKES (Gr1)

Farnan au paddock, Prague sur le terrain

Les Sires’ Produce Stakes (Gr1) sont la deuxième étape de la Triple couronne des 2ans australiens. Mais Farnan (Not a Single Doubt), le gagnant de la première manche, les Golden Slipper (Gr1), n’est pas au départ. Gai Waterhouse et Adrian Bott ont déjà envoyé le poulain se reposer dans un paddock chez Aquis Farm. La casaque de Phoenix Thoroughbred, associé à Aquis Farm, sera représentée par Prague (Redoute’s Choice), sixième il y a deux semaines, qui possède une bonne chance et appréciera les 1.400m. Le favori est Mamaragan (Wandjina), troisième et pas très heureux en début de parcours dans les Golden Slipper. C’est un poulain solide. Aim (Star Witness) n’avait pas assez de gains pour courir les Golden Slipper et il s’annonce dangereux, tout comme l’autre représentant du China Horse Club Bartley (Written Tycoon) et King’s Legacy (Redoute’s Choice).