DONCASTER MILE (GR1) - Nettoyer, une pizza, une bière et un Gr1

International / 04.04.2020

DONCASTER MILE (GR1) - Nettoyer, une pizza, une bière et un Gr1

ROYAL RANDWICK (AU), SAMEDI

Nettoyer (Sebring) les a écrasés. Et, samedi soir, elle a eu droit à son dîner préféré : une pizza avec du piment et une bière, pour fêter son premier Gr1. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir les animalistes sur les réseaux sociaux. Nous vivons dans un monde où la véritable connaissance des animaux est en constante régression.

La gagnante du Doncaster Mile (Gr1) n’est pas une jument comme les autres. L’année dernière, elle avait déjà fait la une pour ses habitudes alimentaires et les polémiques déclenchées par les défenseurs des animaux contre Wendy Roche, l’entraîneur qui lui avait offert une petite pression après une course. On l’accuse de cruauté pour son geste. Ce samedi, elle est devenue gagnante de Gr1 à 6ans, à l’issue d’une fin de course décoiffante. Quand le peloton de 20 chevaux a atteint la courte ligne droite de 400m, elle avait un seul rival derrière elle… et dix-huit devant. Son jockey, James Innes, n’avait d’autre choix que de la déboîter en pleine piste. Et Nettoyer a trouvé un tapis rouge devant elle, c’est-à-dire un couloir où le terrain était moins lourd, pour venir ajuster dans les toutes dernières foulées Star of the Seas (Ocean Park), le meilleur des huit pensionnaires de Chris Waller. Le 3ans Brandenburg (Burgundy) et Melody Belle (Commands) ont terminé tout proches troisième et quatrième. La championne de Nouvelle-Zélande n’a pas à rougir pour cette défaite. Le Doncaster Mile est un handicap et elle rendait cinq kilos et demi à la lauréate, ce qui est beaucoup, surtout dans un terrain lourd et une course qui a roulé vite dès le départ. Nettoyer n’est pas la dernière venue : elle avait déjà remporté trois Grs1 et s’était classée quatrième, deux semaines auparavant, des Ranvet Stakes (Gr1).

Elle mange aussi ses lads… Une seule autre jument de 6ans a gagné le Doncaster Mile depuis le début du siècle, la grande Sunline (Desert Sun), en 2002. La championne s’était imposée avec 58 kilos, Nettoyer en portait 51,5, mais sa belle histoire mérite la une. Wendy Roche l’a racontée une fois de plus : « Le matin, il faut être à deux pour lui mettre la selle, alors qu’aux courses elle est plus calme. Sauf quand elle arrive aux boîtes, alors cela devient un cauchemar… Cette semaine, elle n’a pas travaillé, elle était impossible à monter. J’ai quand même réussi à lui donner de courts sprints sur 200m. De plus, elle a mordu son lad sur la tête. Il est à l’hôpital pour des points de suture. Pendant toute la semaine, j’ai dit à tout le monde qu’elle allait gagner. Normalement, après les courses, sur le chemin du retour, on s’arrête pour acheter des bières. En ce moment, c’est impossible. Mais Nettoyer va avoir sa pizza ce soir. C’est dommage pour Deanne Panya, elle avait droit à la monte car elle est légère et elle la connaît bien. Deanne a choisi de monter dans le circuit régional et j’ai dû faire appel à James Innes. » Le pilote, qui monte très peu sur les grands hippodromes, n’a pas raté la chance de sa vie et il a dit : « Pour moi, c’est difficile de trouver une monte dans les grandes réunions. C’est extraordinaire de me trouver ici et à cet instant. »

La propreté dans son pedigree… Nettoyer est issue du lauréat des Golden Slipper Sebring (More than Ready), qui est décédé l’année dernière. Il a eu une belle carrière d’étalon et a produit 34 lauréats de Groupe dont 6 de Gr1. Nettoyer a été dénichée pour 20.000 dollars australiens (11.100 €) par John Crowley, le partenaire de Wendy Roche, chez Inglis Easter. Il voulait la revendre aux breeze up, mais elle n’a pas atteint son prix de réserve de 80.000 dollars australiens (44.500 €). Il a ensuite vendu une part de la jument à deux associés. Nettoyer tient son nom de sa mère, Cleanup (Dehere), lauréate de deux courses et mère de quatre gagnants. La deuxième mère, Feather Duster (End Sweep), placée black type et mère de la gagnante de Gr3 She’s Clean (Redoute’s Choice), est une demi-sœur de Kinshasa No Kiseki (Fuji Kiseki), qui a remporté à deux reprises le Takamatsunomiya Kinen (Gr1), un des meilleurs sprints au Japon, et a déjà produit cinq gagnants de Groupe en trois générations de 3ans et plus.

Cleanup va passer en vente, pleine de The Autumn Sun (Redoute’s Choice), lors de la Chairman’s Sale de Inglis. Elle a une yearling par I Am Invincible (Invincible Spirit).