Fasig-Tipton : tous les yearlings dans le même panier

International / 28.04.2020

Fasig-Tipton : tous les yearlings dans le même panier

Les éleveurs américains joueront leur va-tout en dix-jours, du mercredi 9 septembre au samedi 26 septembre. Fasig-Tipton a pris la décision, lundi, de regrouper ses trois premières ventes de yearlings (July, Saratoga et New York-Bred) en un seul rendez-vous qui aura lieu au Kentucky, quatre jours après le Derby. L’année dernière, les trois ventes ont généré un cumul de 90 millions de dollars (83,05 M€) pour 523 lots vendus. Cela représente 17,3 % du chiffre d’affaires des ventes de yearlings aux États-Unis. Les deux ventes boutiques de Saratoga avaient affiché 55,54 millions de dollars (51,25 M€) avec 135 lots vendus sur 182.

Deux sessions en septembre au Kentucky. Le nouvelle vente portera la griffe Selected Yearling Showcase, et le président de Fasig-Tipton, Boyd Browning, en a déjà dessiné les contours : « Nous sommes très excités à l’idée d’offrir aux acheteurs et aux vendeurs un rendez-vous de sélection au Kentucky. Le projet est de présenter les yearlings de Saratoga, en ajoutant le haut de gamme de la vente de juillet et de celle réservée aux New York-bred. » En 2019, à Saratoga, quatre yearlings millionnaires en dollars se sont vendus et le prix moyen avait atteint 446.647 $ (412.000 €). La différence avec les deux autres ventes est criante. En juillet, au Kentucky, le prix moyen était de 98.263 $ (90.600 €), et à Saratoga, les yearlings élevés dans l’État de New York (qui ont droit à des primes très incitatives quand ils courent chez eux) ont affiché en moyenne 80.948 $ (74.700 €). C’est un peu comme si l’on réunissait en un seul catalogue la vente d’août, la V.2 et celle d’octobre.

Keeneland garde sa place. Keeneland a confirmé que sa vente de septembre se déroulerait, comme prévu, du lundi 14 à samedi 26, avec un jour de repos, le jeudi 17. L’année dernière, c’est un chiffre d’affaires de 360 millions (332,23 M€) qui avait été réalisé, avec 2.855 lots vendus. Cette vacation représente 69,3 % du chiffre d’affaires de ce segment du marché et 45,7 % des vendus. Le président de Keeneland, Bill Thomason, a expliqué : « Notre engagement est très clair : aider le secteur à se sortir de cette passe difficile. Nous avons discuté avec Fasig-Tipton pour trouver la bonne formule concernant le calendrier des ventes et les protocoles de sécurité. »

Quatorze sessions en dix-huit jours. L’année dernière, les trois ventes de Fasig-Tipton et celle de septembre de Keeneland ont vu 4.510 lots passer sur les rings. Une offre si conséquente sera difficile à gérer avec 14 sessions étalées sur 18 jours. Si tout reviendra à la normale en 2021, la solution trouvée cette année est loin d’être parfaite, mais il n’y a pas d’autre choix possible, comme l’expliqué le président de Fasig-Tipton : « Les ventes de Saratoga sont très liées au meeting de courses. Nous souhaitons par-dessus tout que la tradition soit respectée, mais les détails ne sont pas encore finalisés. D’autres dates, en août et septembre au Kentucky, avaient un temps été envisagées et nous avons finalement opté pour des dates proches de la vente de Keeneland. Je pense que cela va aider les acheteurs au moment de programmer leurs déplacements. »