Ketil et Greenland** sont toujours en route vers les classiques

Courses / 12.04.2020

Ketil et Greenland** sont toujours en route vers les classiques

Interrogé par Tom Frary (Thoroughbred Daily News), Alan Cooper s’est exprimé sur les espoirs classiques de la casaque Niarchos, non sans rappeler qu’il était difficile de se projeter dans les mois à venir compte tenu des problèmes liés à l’épidémie de Coronavirus. Alan Cooper a notamment parlé de deux pensionnaires de Pascal Bary, le mâle Ketil (Karakontie) et la pouliche Greenland** (War Front) : « Ketil a un engagement dans le Jockey Club et Pascal y pense depuis longtemps. Nous allons encore attendre pour voir. Pascal entraîne un autre prospect classique avec Greenland. » Avant l'Arqana Prix des Marettes (Inédites), Greenland sortait du lot au rond de présentation… Mais elle n'avait pas tapé dans l'œil en piste, concluant cinquième et décevant son entourage. Pour sa deuxième sortie, Pascal Bary l’a alignée dans le Prix de la Tour des Dames (Maiden), début septembre à ParisLongchamp. Greenland s'est alors imposée de cinq longueurs, sur une belle accélération. Greenland est engagée dans le Prix de Diane, la Poule d’Essai des Pouliches, le Prix Saint-Alary et dans les 1.000 Guinées (Grs1).

Les espoirs classiques de Karakontie. Ketil, sixième du Prix Isonomy (L) en terrain très lourd, a ensuite remporté le Prix Hernando (Classe 2). Le pensionnaire de Pascal Bary est donc engagé dans le Prix du Jockey Club et dans la Poule d’Essai des Poulains (Grs1). Ketil a permis à son père, Karakontie (Bernstein), de décrocher une première victoire en France. L’étalon de la famille Niarchos, stationné dans le Kentucky, a plusieurs espoirs classiques cette année en Europe. C’est notamment le cas de Kenzai Warrior. Ce lauréat des Horris Hill Stakes (Gr3) est engagé dans les 2.000 Guinées (Gr1) et son entraîneur, Roger Teal, a déclaré : « Il n’a pas cessé de grandir l’an dernier et nous avons pris notre temps avec lui. Je l’ai engagé dans le Derby, au mois d’avril, parce qu’il sera certainement capable d’aller sur 2.400m. C’est un vrai cheval de course, mais pour l’instant ce ne sont que des projets. Si les Guinées et le Derby sont suffisamment espacés, il est possible de courir les deux. Les Guinées ont d’ailleurs toujours été une bonne préparatoire pour le Derby. »