L’Afasec continue à fonctionner

Autres informations / 08.04.2020

L’Afasec continue à fonctionner

L’Afasec continue à fonctionner

Face à la crise sanitaire, l’Afasec et l’École des courses hippiques ont mis en place des solutions pour assurer une continuité de service.

Dans le cadre des mesures de lutte contre le Covid-19, les cinq campus de l’École des courses hippiques sont fermés. L’enseignement à distance s’est installé et l’école assure la continuité pédagogique avec les 610 élèves et apprentis. Le réseau utilisé "Google Éducation" a enregistré au mois de mars 6.600 connexions et l’émission de près de 3.000 mails. Les conseils de classe en visioconférence ont fait leurs premières apparitions. Les apprentis majeurs sont dans les écuries de courses. Signataires d’un contrat d’apprentissage, c’est-à-dire d’un contrat de travail, ils sont aux côtés des autres salariés de l’entreprise. Ils bénéficient également de la continuité pédagogique pendant la période scolaire. Les chevaux des écuries d’application ont été quant à eux mis au repos "au pré" en attendant eux aussi patiemment la rentrée.

Recruter en ligne. Le recrutement est la priorité de l’École des courses hippiques. En cette période, les jeunes sont très présents sur les réseaux sociaux. À travers des vidéos, des quizz et des portraits, l’École continue à faire connaître les métiers et les formations auprès de leur communauté qui certes est confinée mais connectée. Les portes ouvertes des établissements scolaires ont été interdites. Malgré tout, les jeunes et les familles ont pu découvrir l’École dans le cadre d’une matinée digitale. Via les réseaux Facebook et Instagram, les visiteurs ont pu prendre connaissance des formations et échanger en direct avec un représentant des campus. Une première que l’École souhaite renouveler prochainement. Les campus restent disponibles pour échanger et répondre aux questions par téléphone, email et vidéo. Ces derniers continuent de s’adapter au fil de l’actualité et en vue d’une date future mais pour le moins très incertaine de sortie de confinement. Ainsi, les traditionnels stages découverte d’une semaine seront remplacés par des journées dites d’admission, une procédure courte pour rattraper les stages découverte n’ayant pu être effectués.

Les services aux salariés maintenus. En cette période particulière, les résidences poursuivent l’accueil et l’accompagnement des salariés des écuries de courses et les allocations sociales sont régulièrement versées. L’allocation transport du premier trimestre attendue par 1.100 salariés sera versée comme d’habitude au mois d’avril. Le réseau d’assistantes sociales reste mobilisé et à l’écoute des professionnels. Les salariés et les entraîneurs sont invités à contacter le service social pour tous sujets sociaux en cette période compliquée. La carte des régions doit permettre à chacun de joindre l’interlocuteur dédié.