Le mot de la fin - Gestes barrière

Le Mot de la Fin / 14.04.2020

Le mot de la fin - Gestes barrière

Neil Paine, 57 ans, a gagné des Grs1 lors de sa carrière de jockey longue de 34 ans et terminée sur une mauvaise chute en 2014, mais il n’a jamais connu un tel moment de popularité. Il a eu droit à des articles dans la presse généraliste australienne et a désormais sa place dans la petite histoire des courses comme le premier employé d’écurie banni des hippodromes pour avoir violé les consignes de sécurité dans les hippodromes. L’homme, qui travaille pour Gai Waterhouse et Adrian Bott, habillé en pantalon, papillon et panama jaune, jaquette blanche et chemise bleue, était à Rosehill Gardens pour la réunion des Golden Slipper (Gr1). Quand son cheval, Farman (Not a Single Doubt), a franchi le poteau en tête, Neil Paine était aux anges, et une fois le poulain ramené aux balances, il est parti comme une flèche pour embrasser Adrian Bott, le co-entraîneur. L’image n’a pas échappé aux cameras de la télévision et aux commissaires qui ont décidé de lui interdire l’accès aux hippodromes jusqu’à la fin d’avril. Il a gardé le droit de travailler le matin à l’écurie, bien sûr, mais pour aller aux courses c’est niet ! Neil Paine a cherché à s’excuser auprès de la presse australienne et a déclaré : « Je suis un type impulsif et c’était les Golden Slipper. J’ai oublié tous les protocoles et je sais que je n’aurais pas dû faire ça. Mais c’est arrivé. Je suis désolé et je serai plus prudent lorsque je reviendrai sur les hippodromes. »