Le mot de la fin - Hasili

Le Mot de la Fin / 13.04.2020

Le mot de la fin - Hasili

C’est un peu l’histoire sans fin à la sauce "course et élevage". En mars 2018, lorsque Juddmonte a annoncé la mort d’Hasili (Kahyasi), on pensait qu’un chapitre de l’histoire de l’élevage européen venait de se refermer. Mais les grandes poulinières ne disparaissent jamais vraiment. Ou plutôt, leur descendance nous offre toujours une bonne occasion de reparler d’elles. Mère de cinq gagnants de Gr1, Hasili était aussi connue pour avoir donné trois pères de gagnants de Gr1 : Dansili (Danehill) et ses propres frères Cacique et Champs Élysées. Dansili et Champs Élysées sont des étalons classiques. Cacique, de son côté, avait fait sensation en donnant trois gagnants de Gr1 (Dominant, Slumber et Mutual Trust) dans sa première génération qui ne comptait que 29 produits ! Des problèmes de fertilité ont eu raison de la suite de sa carrière. Et puis ce week-end, leur frère Raise the Flag (Sadlers Wells) a brillé en donnant Etah James, lauréate de son premier Gr1 à l’âge de 7ans dans la Sydney Cup ! En y regardant de plus près, Raise the Flag est lui aussi un étalon classique. Il a en effet donné une gagnante des Oaks de Tasmanie en 2017. Cette course est certes une Listed, mais un classique reste un classique ! Une belle revanche pour Raise the Flag, non placé pour son unique sortie à 3ans, sous l’entraînement d’André Fabre.