Les grandes ambitions de Goshen… en plat !

International / 30.04.2020

Les grandes ambitions de Goshen… en plat !

Arrivé en invaincu dans le JCB Triumph Hurdle (Gr1), avec six victoires au compteur, Goshen (Authorized) a chuté au dernier saut d’un Gr1 qui lui ouvrait les bras lors du dernier meeting de Cheltenham. Son entraîneur, Gary Moore, a décidé de tenter un pari difficile mais pas impossible : courir l’Ebor Handicap, une épreuve sur 2.800m avec un million de livres à la clé. Gary Moore a déclaré au Racing Post : « Nous espérons avoir le cheval prêt pour le retour de la saison de plat. Il est bien placé sur l’échelle des handicaps en plat, cela nous permet d’espérer. L’Ebor Handicap est l’un de ses objectifs, mais il n’est pas encore qualifié. Assez dépendant du terrain, nous allons le préparer en espérant le qualifier. » Cet après-midi, Goshen est passé favori chez les bookmakers de ce grand handicap !

Cela ne va pas être facile. Récemment, un cheval d’obstacle a remporté l’Ebor Handicap avant de briller en Australie. Il s’agit d’Heartbreak City (Lando), élevé en France comme Goshen. Lauréat en 2016 à York, il s’était classé deuxième de la Melbourne Cup. Néanmoins, le challenge sera de taille. Il va falloir qu’il passe d’un rating de 88 à à certainement plus de 103. Mais la presse anglaise et australienne évoque déjà le voyage en Australie pour l’élève de Christophe Toulorge…

Il n’y pas d’équivalent en France. Au mois d’août à York, la course dont tout le monde parle, ce n'est pas un Groupe, c’est l’Ebor Handicap, sur 2.800m. Pour la première fois, il sera doté d’un million de livres d’allocations. Le gagnant, outre son chèque de 600.000 £ (659.600 €) a droit à une place dans la Melbourne Cup (Gr1). L’Ebor Handicap a servi de tremplin à des futurs gagnants de Japan Cup comme Jupiter Island (St Paddy) et à des stayers de niveau Gr1 comme Sergeant Cecil (King’s Signet). Ce handicap est probablement le plus difficile à gagner du programme anglais : depuis sa création en 1843, un seul cheval a réussi le doublé : Flint Jack (Rock Flint) en 1922 et 1923.