Les premiers classiques britanniques officiellement reportés

International / 07.04.2020

Les premiers classiques britanniques officiellement reportés

Le Jockey Club a annoncé, ce mardi, que les quatre premiers classiques britanniques de la saison ne pourront pas se tenir aux dates prévues. Les 2.000 et les 1.000 Guinées de Newmarket devaient se tenir le week-end des 2 et 3 mai, alors que la Grande-Bretagne espère pouvoir recommencer à courir le 1er mai. Les Oaks et le Derby d’Epsom étaient prévus le 5 et le 6 juin. Ils sont donc reportés… À des dates qu’il faut encore pouvoir trouver.

Le Jockey Club doit donc travailler sur le sujet en accord avec la British Horseracing Authority, les professionnels, le Horserace Betting Levy Board ou encore les partenaires commerciaux.

Mission : trouver de nouvelles dates. La mission du Jockey Club et des différents acteurs des courses anglaises n’est pas simple, tout simplement parce que rien ne permet d’affirmer que les courses vont pouvoir reprendre dès la date souhaitée (le 1er mai). Ruth Quinn, directrice du département courses internationales et développement des courses de la British Horseracing Authority, a dit : « En tant que sport, nous avons pour mission de sauver la tenue de nos classiques et de les positionner à un moment raisonnable et en harmonie avec de possibles événements complémentaires. Nous allons travailler ensemble pour trouver la meilleure solution possible dans ces circonstances exceptionnelles. Nous mettons en place des plans pour produire le meilleur programme de courses possible dans les circonstances actuelles, pour le bien à long terme du sport. Naturellement, une des priorités est la tenue des courses qui sacrent une génération. Ces plans vont être adaptés en fonction de la date de reprise des courses mais notre objectif est de fournir des opportunités justes pour ces chevaux qui, dans le futur, sont amenés à influencer la race du pur-sang. »

Sauver les classiques en priorité. Le meeting des Guinées propose d’autres épreuves black types en plus des Guinées, mais aucune de niveau Gr1. Pour le meeting du Derby, il y a en revanche le cas de la Coronation Cup (Gr1), sur 2.400m pour 4ans et plus. Mais le communiqué du Jockey Club n’aborde pas le cas de cette course : l’objectif numéro 1, et on peut le comprendre, est de sauver en priorité les épreuves classiques.