QUEEN ELIZABETH STAKES (Gr1) - Danon Premium vs Addeybb, c’est le Japon face à l’Angleterre

International / 09.04.2020

QUEEN ELIZABETH STAKES (Gr1) - Danon Premium vs Addeybb, c’est le Japon face à l’Angleterre

QUEEN ELIZABETH STAKES (Gr1)

Danon Premium vs Addeybb, c’est le Japon face à l’Angleterre

Royal Randwick accueille la première édition de The Championship sans Winx (Street Cry). Il y a douze mois, la championne avait fait ses adieux en alignant une 33e victoire et un 25e Gr1 d’affilée dans les Queen Elizabeth Stakes (Gr1, 2.000m). Un dernier tour d’honneur en somme, pour le plus grand plaisir de 40.000 spectateurs entassés dans les tribunes. Ce samedi, elles seront vides (virus maudit), et les allocations divisées par deux. Le Gr1 offre deux millions de dollars (1,13 M€), dont 1,16 (659.800 €) au gagnant. Deux étrangers ont fait le déplacement : le japonais Danon Premium (Deep Impact) et l’anglais Addeybb (Pivotal). Ils sont les favoris. Pour les courses australiennes, la présence d’un japonais est une bonne nouvelle. La filière locale va percevoir un pourcentage des mises des parieurs du pays du Soleil-Levant.

Vow and Declare le meilleur local. Pour l’élevage australien, ce sera moins la fête. En effet, le plus attendu des produits de l’élevage local ne sera pas de la fête. Et le lauréat de la Melbourne Cup (Gr1) Vow and Declare (Declaration of War) n’arrive qu’en septième position dans le betting (à 20/1). Le 9ans Happy Clapper (Teofilo) est à 50/1. Pour ce vétéran, il s’agit de la cinquième participation à cette course. L’entourage de Vow and Declare espère une course avec un train soutenu… afin de faire parler la tenue. Le 4ans, confié à Glenn Boss, a très bien couru lors de sa rentrée dans l’Australian Cup (Gr1), se classant troisième. Il fera ses débuts à Royal Randwick, lui qui a presque toujours couru sur les hippodromes de Melbourne (corde à gauche).

Deux chevaux à 119. En 2019, Danon Premium et Addeybb ont décroché le même rating, 119. Le japonais, lauréat des Futurity Stakes (Gr1) à 2ans, a raté le Derby, alors qu’il était le grandissime favori. Il a eu un long break ensuite. L’année dernière il a battu en début de saison Lys Gracieux (Heart’s Cry), qui a remporté en octobre le Cox Plate (Gr1), et il s’est classé deuxième dans deux Grs1 : le Tenno Sho (automne) et le Mile Championship. Addeybb a attendu ses 6ans pour décrocher son Gr1 bien mérité, lors de sa rentrée il y a trois semaines dans les Ranvet Stakes à Rosehill. D’après son entourage, il n’était pas affûté et il doit progresser. La bonne nouvelle pour Addeybb est que le terrain de samedi est annoncé très souple.

La Nouvelle-Zélande en force. Le pire résultat pour les Australiens… c’est la victoire d’un néo-zélandais. Il y en a trois, dont une, la pouliche Verry Elleegant (Zed) entraînée en Australie par le Néo-Zélandais Chris Waller. Bonne deuxième d’Addeybb dans les Ranvet Stakes, elle a beaucoup apprécié les 2.400m et a dominé ses rivaux dans les Tancred Stakes (Gr1). Au départ, on trouve deux néo-zélandais de naissance et d’entraînement : Te Akau Shark (Rip van Winkle) et la jument Melody Belle (Commands). Les deux sont entraînés à Matamata par Jamie Richards qui a décidé de faire campagne en Australie où les allocations sont beaucoup plus élevées. Te Akau Shark, lauréat des Chipping Norton (Gr1) sur 1.600m, a quelque peu déçu lors de sa troisième place dans les George Ryder (Gr1). Il a surtout couru sur des distances proches du mile, tout en prouvant qu’il était capable d’aller plus loin en se classant troisième du Cox Plate. Melody Belle a gagné neuf Grs1 à domicile et un en Australie. Elle a prouvé qu’elle était en forme ces dernières semaines, en alignant les places dans les Grs1.

Gailo Chop proche des quatre millions. Outre Addeybb, cinq autres chevaux issus de l’élevage européen sont au programme. Le français de naissance Gailo Chop (Deportivo) n’a pas gagné depuis son succès dans les Ranvet Stakes (Gr1). Mais il est encore compétitif et tout proche des quatre millions de dollars (2,27 M€) de gains en Australie. Il reste un gros outsider et après la baisse des allocations, il lui faudra se classer dans les quatre premiers pour franchir ce cap. L’allemand de naissance Master of Wine (Maxios) a beaucoup progressé dans les derniers mois et il compte sur quatre succès d’affilée, dont un Gr3. Chris Waller présente aussi le gagnant de Gr1 Kings Will Dream (Casamento), lauréat de Gr1, Imaging (Oasis Dream) et Life Less Ordinary (Thewayyouare). Ce sont des gros outsiders. Mais il ne faut jamais oublier qu’en Australie, on paye jusqu’à la dixième place.

SYDNEY CUP (Gr1)

Young Rascal et trois autres français de naissances passent un test de tenue

Young Rascal (Intello) sera la base de tous les quaddies, le report sur quatre gagnants qui est le pari préféré pour les turfistes d’Australie. L’élève de l’écurie Pérégrine a pris un kilo de surcharge suite à son succès dans la Manion Cup (Gr3). Mais il reste le grandissime favori de la Sydney Cup (Gr1), dont l’allocation est désormais d’un million de dollars locaux (569.000 €). Young Rascal fera aussi ses premiers pas sur 3.200m. Mais sa tenue ne fait pas de doute, surtout en Australie. Pour gagner les "Cup" australiennes – la série des grandes courses de tenue, dont la Melbourne Cup – il faut un cheval qui tient sans problèmes les 2.400m et qui possède une vraie pointe de vitesse. C’est le portrait-robot de Young Rascal, un cheval doué, difficile, mais devenu un peu plus fiable après castration.

Trois autres français au départ. Les produits de l’élevage européen sont majoritaires : huit sur treize, dont quatre ont vu le jour en France. Gallic Chieftain (Tamayuz) a quitté les écuries de François Rohaut en 2016 et possède une chance d’outsider tout à fait valable avec deux kilos et demi d’avantages sur le favori. En Australie, il a décroché 1,17 million de gains (665.000 €). Azuro (Myboycharlie) est parti de France au mois de janvier 2018. Il s’est pour l’instant bien comporté dans la deuxième division des courses de tenue, décrochant 490.000 Au$ (278.000 €). Saunter Boy (Myboyboycharlie) a couru en France à 2ans avant de partir pour l’Angleterre et enfin l’Australie en 2018. Il est encore en attente d’un premier succès aux antipodes.

Angel of Truth, le seul australien. Le danger pour Young Rascal viendra surtout des deux représentants d’Australian Bloodstock. L’ex-irlandais Mustajeer (Medicean) a été acheté pour la Melbourne Cup après son succès dans l’Ebor Handicap à York. Il a déçu dans la grande épreuve, mais il a gagné lors de sa rentrée cette saison et il vient de se classer deuxième dans les Tancred Stakes (Gr1). Il portera 57,5 kg. Et 3.200m sont dans ses cordes. Raheen House (Sea the Stars) gagnant de Gr3 à 3ans en 2017 en Angleterre n’a pas brillé depuis son arrivée en Australie. Mais samedi dernier, il a remporté un Gr2 handicap. Le seul produit de l’élevage australien au départ est Angel of Truth (Animal Kingdom), lauréat de l’Australia Derby (Gr1) 2019. Il a couru dix fois cette saison en se classant cinquième à deux reprises.

AUSTRALIAN OAKS (Gr1)

Un point d’interrogation long de 2.400m

Il est difficile de ne pas citer Winx quand on parle de courses en Australie. C’est le 11 avril 2015 que la championne a été battue la dernière fois. Gust of Wind (Darci Brahma) – partie de bonne heure – l’avait largement devancée dans les Australian Oaks (Gr1). Gust of Wind avait fait parler la tenue, une qualité inconnue en Australie. Les 2.400m représentent d’ailleurs un énorme point d’interrogation pour les pouliches qui se disputeront les 500.000 Au$ (284.500 €) d’allocation de ce Gr1. Les trois premières des Vinery Stud Stakes (Gr1) s’aligneront au départ. Shout the Bar (Not a Single Doubt) avait battu Probabeel (Savabeel) et Nudge (Fastnet Rock). C’était sur 2.000m et la seule qui offre des garanties de tenue est Probabeel. Elle a été élevée en Nouvelle-Zélande. Il faut tenir et les parieurs ont choisi Colette (Hallowed Crown) une lauréate de Gr3 sur 2.000m qui est issue du miler Hallowed Crown (Street Sense). Sa mère est par Singspiel (In the Wings). Sa deuxième mère est lauréate du Prix de Royaumont (Gr3) Truly Special (Caerleon). John Sargent, l’entraîneur de Gust of Wind, présente Stick ‘Em Up (Dundeel), une outsider à 40/1 qui a gagné un petit handicap à Canberra.

COOLMORE LEGACY STAKES (Gr1)

Funstar, la force de la jeunesse

La meilleure pouliche de 3ans en Australie est Funstar (Adelaide). Son entraîneur Chris Waller avait comme objectif les Australian Oaks. Mais il a vite changé d’idée après sa défaite pour manque de tenue dans les Vinery Stud Stakes (Gr1, 2.000m). Il préfère qu’elle affronte les pouliches et juments d’âge sur le mile que de retenter sa chance sur plus long. Funstar est d’ailleurs la seule 3ans qui a accepté le défi posé par les Coolmore Legacy Stakes (Gr1), une autre course à 500.000 Au$ (284.500 €). Les bookmakers australiens n’ont pas réussi à trouver une vraie rivale et Funstar s’alignera à 1,9/1 dans un lot de 16 partantes. Nettoyer (Sebring), la jument qui aime la bière et les pizzas, a déjà accompli sa mission en remportant samedi dernier, avec un petit poids sur son dos, le prestigieux Doncaster Mile (Gr1). Cette fois, elle est à poids égal. Positive Peace (Stratum) est passée en deux mois et demi des handicaps à un succès de Gr2. D’après les handicapeurs, elle a progressé de 37 livres, mais ce n’est pas suffisant pour se battre avec les gagnantes de Gr1 Alizee (Sepoy), Con Te Partiro (Scat Daddy) et Danzdanzdance (Mastercraftsman).