Rentrée prévue dans le Zarkava pour Grand Glory

Courses / 24.04.2020

Rentrée prévue dans le Zarkava pour Grand Glory

Proche troisième du Prix de Diane (Gr1) 2019, Grand Glory (Olympic Glory) était pressentie pour effectuer sa rentrée à l’automne dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1). Victime d’une infection à la gorge, la pouliche d’Albert Frassetto, John d’Amato et Mike Pietrangelo avait été déclarée non-partante deux jours avant la grande course. Elle devrait être revue le 14 mai à ParisLongchamp, comme nous l’a appris son entraîneur, Gianluca Bietolini : « Grand Glory va faire sa rentrée dans le Prix Zarkava - Fonds Européen de l’Élevage (L). Après son petit souci de santé, elle était partie se reposer pendant presque quatre mois chez ses éleveurs, Philip et Diane Lybeck, au haras de Bourgeauville. La pouliche est revenue à l’entraînement courant janvier. Elle est restée un peu légère, mais elle est faite comme ça. Néanmoins, elle est très belle et a grandi de deux centimètres. Grand Glory a bien travaillé sur le gazon ce matin, et j’ai hâte de la voir courir ! Elle n’a pas beaucoup d’expérience et elle va faire sa rentrée après onze mois d’absence, mais j’ai confiance en elle. »

Diluvien prend la direction du Barbeville. Acquis 15.317 € sur l’hippodrome de Machecoul, le 25 mars 2018, Diluvien (Manduro) a rapidement gravi les échelons sur les longues distances. Après avoir gagné le Grand Prix d’Angers (Classe 1), en novembre 2018, le représentant de Stefano Bacci et d’Antonio Pierini a enlevé un Quinté deauvillais l’été suivant, avant de décrocher le plus beau titre de sa carrière dans le Prix Denisy (L). Diluvien va bientôt tenter de franchir un nouveau palier en s’essayant pour la première fois au niveau Groupe, comme nous l’a dit Gianluca Bietolini : « Normalement, Diluvien va faire sa rentrée le 24 mai dans le Barbeville, à ParisLongchamp. Le cheval a bien évolué ; durant l’hiver, il a pris presque 30 kilos. Lui aussi a bien travaillé ce matin sur le gazon. Il affectionne particulièrement le terrain lourd, mais il ne faut pas oublier qu’il a gagné l’été dernier un Quinté à Deauville en terrain léger. C’est un cheval qui peut tout faire. »