SATSUKI SHO (Gr1) - Trois poulains exceptionnels dans la première étape de la Triple Couronne Japonaise

International / 17.04.2020

SATSUKI SHO (Gr1) - Trois poulains exceptionnels dans la première étape de la Triple Couronne Japonaise

SATSUKI SHO (Gr1)

Trois poulains exceptionnels dans la première étape de la Triple Couronne Japonaise

Deux poulains, invaincus en trois sorties et gagnants de Gr1 à 2ans, seront aux prises ce dimanche à Nakayama dans le Satsuki Sho (Gr1). Cette épreuve est la première étape de la Triple Couronne Japonaise. Ce classique est souvent annoncé comme les 2.000 Guinées du Japon, le problème c’est qu’au pays de la tenue, on a rajouté 400m à la distance historique pour atteindre les 2.000m.

L’équivalent des Guinées, le championnat des milers de 3ans, est en fait la NHK Mile Cup (Gr1) qui se dispute à Tokyo trois semaines avant le Derby.

Le match des invaincus. Ce dimanche, deux poulains qui n’ont jamais connu la défaite seront au départ. Salios (Heart’s Cry) est le lauréat des Futurity Stakes (Gr1) sur le mile de Hanshin. Contrail (Deep Impact) s’est imposé dans les Hopeful Stakes (Gr1), sur 2.000m de Nakayama. En fin de saison, les handicapeurs ont choisi Salios, qui a décroché un rating de 116, alors que Contrail (115) a dominé les votes pour l’élection du meilleur 2ans 2019 avec une belle marge : 197 à 77.

Les deux feront leur rentrée dans ce classique, et Contrail, un bai foncé très signé par son père Deep Impact (Sunday Silence), peut prendre l’avantage sur Salios, un énorme alezan de 550 kg, issu de la lauréate du Preis der Diana Salomina (Lomitas). Contrail a remporté son Gr1 sur ce même parcours. Salios a toujours couru sur le mile, en décrochant le record pour un 2ans à Tokyo en 1’32’’70.

Satono Flag et Lemaire peuvent créer la surprise. Les parieurs locaux ont choisi Contrail comme favori. Il était à 1,7/1 ce vendredi sur le coup de 13 h, avec Salios à 2/1. Juste derrière les deux s’est positionné (2,5/1) Satono Flag (Deep Impact) qui n’a jamais couru dans les Grs1 à 2ans et est issu de la lauréate du Prix de Diane argentin Balada Sale (Life for Sale). Hajime Satomi a payé 165 millions de yens (1,41 M€) pour acheter ce poulain. Après avoir raté ses débuts, il a signé le record de Tokyo pour les 2ans sur 2.000m en 1’59’’50. Satono Flag vient de s’imposer sans forcer son talent dans le Deep Impact Kinen (Gr2), sur ce même parcours, et sera associé à Christophe-Patrice Lemaire.

Huit candidats à plus de 50/1. En regardant le tableau du PMU japonais on dirait qu’il s’agit d’une course à trois partants : le quatrième choix, Crystal Black (Kizuna) est à 8,7/1. Il est pourtant invaincu en deux courses, dont un Gr3 sur les 2.000 mètres de Nakayama. La moitié des 18 candidats sont à plus de 50/1. Galore Creek (Kinshasa no Kiseki), qui avait gagné de belle manière les Spring Stakes (Gr2), le trial sur 1.800m est à 48/1. Katsumi Yoshida a élevé cinq partants et Deep Impact en compte quatre, dont L’Excellence (Deep Impact), issu de la française Xcelllence (Champs Élysées), alors que son fils Kizuna (Deep Impact) est représenté par trois de ses premiers produits. Deux chevaux nés à l’étranger seront au départ du Satsuki Sho. Il s’agit notamment de l’américain de naissance Sweet Talker (Tapit). Acheté 825.000 $ (759.000 €) à Keeneland September, il a gagné lors de ses débuts mais n’a pas répété ensuite. Et il est à 615/1 !

Monsieur et Madame Fabre seront devant leur télévision. L’autre étranger de naissance en lice a été acheté en décembre à Newmarket. Darley Japan a en effet acquis Darlington Hall (New Approach) pour 70.000 Gns (84.500 €) lorsqu’il était foal. Le poulain a décroché son ticket pour le classique japonais en s’imposant dans les Tokinominoru Kinen (Gr3). Il sera monté par Mirco Demuro et figure à 18,3/1, soit le cinquième choix des parieurs locaux. Sa mère Miss Kenton (Pivotal) a couru une fois en France pour la casaque du cheikh Mohammed avant d’être vendue 55.000 Gns (66.000 €). Elle était entraînée par André Fabre, et c’est un détail important pour comprendre la suite de l’histoire. En effet, ce dimanche, il y a aura au moins deux Français devant leur télévision (ou plutôt leur écran d’ordinateur dans ce cas précis). Il s’agit d’André Fabre et de son épouse. En effet, le Cantilien entraîne une 2ans nommée Izumi (Showcasing). Cette fille de Miss Kenton, son ancienne pensionnaire donc, porte la casaque de son épouse qui l’a payée 110.000 € par l’intermédiaire de Laurent Benoit chez Goffs. Dimanche à midi, elle pourrait donc devenir demi-sœur d’un classique. Dans ce cas, cet achat se révélera être un véritable coup de maître !