Too Darn Hot et Blue Point vont faire la navette avec l’Australie

International / 09.04.2020

Too Darn Hot et Blue Point vont faire la navette avec l’Australie

Too Darn Hot et Blue Point vont faire la navette avec l’Australie

Darley a décidé d’envoyer en Australie les plus chers de ses débutants. Il s’agit de Too Darn Hot (Dubawi), champion de sa génération à 2 et 3ans. Et de Blue Point (Shamardal), auteur d’un doublé incroyable en remportant à quatre jours d’intervalle les King’s Stand Stakes et les Diamond Jubilee (Grs1) à Royal Ascot. Ces deux chevaux officient respectivement à 50.000 £ (57.000 €) et 45.000 € en Europe. En Australie, ils seront stationnés dans des haras différents : Too Darn Hot à Kelvinside, soit 300 km au nord de Sydney, alors que Blue Point sera proposé aux éleveurs de l’État de Victoria et officiera à Northwood Stud, à 120 km de Melbourne. Une troisième recrue intégrera le rooster de Kelvinside : il s’agit de Microphone (Exceed and Excel), lauréat des Sires’ Produce Stakes et deuxième dans les Golden Slipper (Grs1).

Comme Dubawi et Shamardal. Alastair Pulford, directeur des ventes de Darley en Australie, a déclaré : « Proposer deux étalons de la classe de Too Darn Hot et Blue Point est un privilège. Les sires de Darley ayant fait la navette en Australie ont beaucoup apporté à l’élevage local… Il suffit de citer Street Cry (Machiavellian), Teofilo (Galileo), Medaglia d’Oro (El Prado) et Night of Thunder (Dubawi). Dubawi (Dubai Millennium) et Shamardal (Giant’s Causeway), les pères de Too Darn Hot et Blue Point, ont aussi fait la navette en Australie au début de leur carrière. » Dubawi a officié quatre saisons en Australie et a donné là-bas 15 gagnants de Groupe sur 207 foals, dont 6 lauréats de Gr1. Le seul de ses fils à être présent dans la liste 2019 des étalons australiens est Akeed Mofeed, européen de naissance et champion à Hongkong. Dans le parc australien, Shamardal est représenté par le lauréat de Gr1 en Italie Crackerjack King et l’australien Puissance de Lune. Durant ses années australiennes, Shamardal a produit 12 gagnants de Groupe sur 285 foals conçus en cinq saisons. Ses lauréats de Grs1 nés dans l’hémisphère Sud sont au nombre de cinq, avec en tête le champion du monde des milers Able Friend. Un hongre malheureusement.

À quels prix ? Les tarifs des trois nouveaux étalons qui feront la navette seront annoncés d’ici quelques semaines. Sur la liste des étalons qui officieront en Australie figurent trois autres européens : Harry Angel (Dark Angel), Ribchester (Iffraaj) et Territories (Invincible Spirit). Les montants affichés en Australie seront aussi une première indication de la politique commerciale des superpuissances face à la crise du coronavirus. Normalement, les étalons européens sont proposés aux éleveurs australiens à un prix, une fois converti en dollars australiens, 50 % inférieur à celui demandé dans le Vieux Continent.

Darley a décidé d’envoyer en Australie les plus chers de ses débutants. Il s’agit de Too Darn Hot (Dubawi), champion de sa génération à 2 et 3ans. Et de Blue Point (Shamardal), auteur d’un doublé incroyable en remportant à quatre jours d’intervalle les King’s Stand Stakes et les Diamond Jubilee (Grs1) à Royal Ascot. Ces deux chevaux officient respectivement à 50.000 £ (57.000 €) et 45.000 € en Europe. En Australie, ils seront stationnés dans des haras différents : Too Darn Hot à Kelvinside, soit 300 km au nord de Sydney, alors que Blue Point sera proposé aux éleveurs de l’État de Victoria et officiera à Northwood Stud, à 120 km de Melbourne. Une troisième recrue intégrera le rooster de Kelvinside : il s’agit de Microphone (Exceed and Excel), lauréat des Sires’ Produce Stakes et deuxième dans les Golden Slipper (Grs1).

Comme Dubawi et Shamardal. Alastair Pulford, directeur des ventes de Darley en Australie, a déclaré : « Proposer deux étalons de la classe de Too Darn Hot et Blue Point est un privilège. Les sires de Darley ayant fait la navette en Australie ont beaucoup apporté à l’élevage local… Il suffit de citer Street Cry (Machiavellian), Teofilo (Galileo), Medaglia d’Oro (El Prado) et Night of Thunder (Dubawi). Dubawi (Dubai Millennium) et Shamardal (Giant’s Causeway), les pères de Too Darn Hot et Blue Point, ont aussi fait la navette en Australie au début de leur carrière. » Dubawi a officié quatre saisons en Australie et a donné là-bas 15 gagnants de Groupe sur 207 foals, dont 6 lauréats de Gr1. Le seul de ses fils à être présent dans la liste 2019 des étalons australiens est Akeed Mofeed, européen de naissance et champion à Hongkong. Dans le parc australien, Shamardal est représenté par le lauréat de Gr1 en Italie Crackerjack King et l’australien Puissance de Lune. Durant ses années australiennes, Shamardal a produit 12 gagnants de Groupe sur 285 foals conçus en cinq saisons. Ses lauréats de Grs1 nés dans l’hémisphère Sud sont au nombre de cinq, avec en tête le champion du monde des milers Able Friend. Un hongre malheureusement.

À quels prix ? Les tarifs des trois nouveaux étalons qui feront la navette seront annoncés d’ici quelques semaines. Sur la liste des étalons qui officieront en Australie figurent trois autres européens : Harry Angel (Dark Angel), Ribchester (Iffraaj) et Territories (Invincible Spirit). Les montants affichés en Australie seront aussi une première indication de la politique commerciale des superpuissances face à la crise du coronavirus. Normalement, les étalons européens sont proposés aux éleveurs australiens à un prix, une fois converti en dollars australiens, 50 % inférieur à celui demandé dans le Vieux Continent.