Un Grand Steeple en juin est-il plus "dangereux" ? Réponse : non

Courses / 09.04.2020

Un Grand Steeple en juin est-il plus "dangereux" ? Réponse : non

Un Grand Steeple en juin est-il plus "dangereux" ? Réponse : non

Si les courses reprennent lors de la première quinzaine de mai, le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) n’aura pas lieu à la date prévue. Il pourrait dès lors se retrouver en juin, comme c'était le cas avant 1998. Cette solution fait-elle courir un risque supplémentaire aux concurrents ?

En 1998, le Grand Steeple a migré du troisième dimanche de juin au dernier de mai, mettant aux oubliettes le Prix Millionnaire II. Cela permettait (en théorie) de courir sous des chaleurs plus acceptables. D’ailleurs, beaucoup prônent un calendrier d’Auteuil s’arrêtant en mai et reprenant plus tard en septembre. Mais, du fait du coronavirus, nous risquons de revenir à un Grand Steeple en juin, avec la possibilité appréciable d’avoir une course préparatoire.

Nous nous sommes donc posé la question suivante : le Grand Steeple couru en juin condamne-t-il plus de chevaux à ne pas courir à l’automne (à cause de blessures notamment) ?

Huit placés sur dix ont recouru à l’automne. Pour tenter de répondre à la question que nous venons d’évoquer, nous nous sommes replongés dans le palmarès du Grand Steeple entre 1987 et 1997. Et le verdict est assez net si l’on étudie le parcours des trois premiers : le fait de courir en juin n’a pas plus d’impacts sur la suite de la carrière immédiate d’un cheval que lorsque la course est programmée au mois de mai. Sur la période 1987-1997, 26 sauteurs ayant fini sur le podium du championnat de l’obstacle ont recouru au second semestre, soit environ 79 %. Seulement 7 n’ont pas été revus (21 %) quelques mois plus tard. En 1987, les deux premiers du Grand Steeple, Oteuil SF (Djarvis) et Otage du Perche (Djarvis) ont respectivement pris les troisième et deuxième places du Prix La Haye Jousselin (Gr1). En 1990, The Fellow (Italic) a terminé troisième du Grand Steeple et il a réalisé une brillante campagne automnale en finissant troisième du Grand Steeple d’Enghien (Gr2) et des King George VI Chase (Gr1), tout en gagnant le Prix La Haye Jousselin (Gr1). En 1991, il a enlevé le Grand Steeple et des King George. En 1992, El Triunfo (Île de Bourbon) a brillé dans le Grand Steeple, puis il a enlevé le Grand Prix d’Automne (Gr1). Ses dauphins, les cracks entraînés par François Doumen, Ucello II (Quart de Vin) et Ubu III (Maiymad), ont chacun répété à leur manière. Ucello II a remporté la Haye Jousselin, lui qui était plutôt réputé pour être un cheval de printemps-été et Ubu III a enlevé la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) quinze jours après… De 1993 à 1997, Al Capone II (Italic) a répété à l’automne, après de grandes performances dans le Grand Steeple… Les exemples de chevaux n’ayant eu aucun souci après avoir couru le Grand Steeple en juin sont légion. Même si pour certains, il y a eu des traces, puisqu’ils peuvent avoir couru une fois en septembre avant de connaître un souci. Mais c’est le genre de cas de figure qui peut arriver pour tous les Grands Steeples, en juin comme en mai.

LE PODIUM DU GRAND STEEPLE ENTRE 1987 ET 1997

Année 1er 2e 3e

1987 Oteuil SF Otage du Perche Mister Sy

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

1988 Katko Nupsala Cyborg

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Non

1989 Katko Oteuil SF Ouragan Collonges

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Non

1990 Katko Sabre d’Estruval The Fellow

Ont-ils recouru à l’automne ? Non Oui Oui

1991 The Fellow Sabre d’Estruval Oteuil SF

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

1992 El Triunfo Ucello II Ubu III

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

1993 Ucello II Al Capone II Voretin

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Non

1994 Ucello II Venus de Mirande Arenice

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

1995 Ubu III Val d’Alène Bannkipour

Ont-ils recouru à l’automne ? Non Oui Oui

1996 Arenice Al Capone II Bannkipour

Ont-ils recouru à l’automne ? Non Oui Oui

1997 Al Capone II Cand’Or Gracky

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Non

Le déplacement au dernier dimanche de mai n’a pas été bénéfique. De 1998 à 2008, le Grand Steeple s’est couru le dernier dimanche de mai. Sur cette période, on s’aperçoit que le pourcentage de chevaux ayant pu sortir en compétition à l’automne baisse nettement, passant à 72 %, contre 79 % pour la course programmée en juin comme nous l’avons vu précédemment. Cela signifie que 30 % de chevaux ont dû renoncer à leur second semestre lorsqu’ils ont couru la grande échéance en mai. L’un des plus grands sauteurs de l’histoire, First Gold (Shafoun), a remporté haut la main le Grand Steeple 1998, mais a ensuite été absent jusqu’au 28 février 2000. En 2001, Kotkijet (Cadoudal) et Ilare (April Night) n’ont pas été revus à l’automne. Et en 2006, les deuxième et troisième du Grand Steeple, Rigoureux (Villez) et Kotkijet, n’ont pas recouru à l’automne.

Quid depuis le positionnement au troisième dimanche de mai ? Depuis 2012, le Grand Steeple est passé du dernier au troisième dimanche de mai. La période sur laquelle on peut étudier les cas des trois premiers du Grand Steeple est donc nettement plus courte. Mais en se penchant sur les vingt-quatre chevaux ayant fait le podium de la course entre 2012 et 2019, on constate que 33 % n’ont pas été revus à l’automne. Mais sur ce total, il faut soustraire deux chevaux, et ce pour des raisons différentes. En 2014, Storm of Saintly (Saint des Saints) n’a pu reparaître au second semestre à cause d’un problème de santé qui n’était pas lié à la course en elle-même. Et en 2013, Mid Dancer (Midyan) a terminé sa carrière en pleine santé après sa troisième place dans le Grand Steeple. En retirant ces deux champions, nous arrivons donc à 25 % de chevaux qui, après avoir fini dans les trois premiers du Grand Steeple, n’ont pu confirmer à l’automne à cause de soucis de santé. C’est donc moins que lorsque la course se disputait le dernier dimanche de mai, mais plus que lorsqu’elle avait lieu en juin. En 2018, le trio du Grand Steeple était composé d’On the Go (Kamsin), Perfect Impulse (Poliglote) et Edward d’Argent (Martaline). Et ces trois chevaux ont ensuite dû s’absenter très longtemps. Perfect Impulse est même partie au haras. Il faut se souvenir que cette édition de la course s’était disputée sur une piste très rapide et à une allure sélective. De nombreux paramètres rentrent en ligne de compte pour savoir si un Grand Steeple en juin peut être plus dangereux qu’en mai. L’état du terrain joue beaucoup. La chaleur (l’écart de températures entre mai et juin est, selon le site de Météo France, de trois degrés en moyenne) et le rythme de course pèsent tout autant. Mais si l’on se fie aux données chiffrées, et donc simplement aux faits, le Grand Steeple en juin n’entraîne pas plus de blessures qu’en mai.

LE PODIUM DU GRAND STEEPLE ENTRE 1998 ET 2008

Année 1er 2e 3e

1998 First Gold Sainte Quenin Chamberko

Ont-ils recouru à l’automne ? Non Oui Oui

1999 Mandarino Al Capone II Chant Royal

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

2000 Vieux Beaufai Or Jack First Gold

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

2001 Kotkijet Ilare El Paso III

Ont-ils recouru à l’automne ? Non Non Oui

2002 El Paso III Batman Senora Urga

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

2003 Line Marine Batman Senora Urga

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

2004 Kotkijet Kamillo Majadal

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Non

2005 Sleeping Jack Ma Royale Lord Carmont

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Oui

2006 Princesse d’Anjou Rigoureux Kotkijet

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Non Non

2007 Mid Dancer Lord Carmont Golden Flight

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Oui Non

2008 Princesse d’Anjou Padisha Soy Mid Dancer

Ont-ils recouru à l’automne ? Oui Non Non

Et vous, quel est votre avis ? Le Grand Steeple en juin peut-il être un frein à ce que vous engagiez un partant dans l’épreuve ? N’hésitez pas à nous envoyer votre commentaire à l’adresse suivante : cg@jourdegalop.com

Les nouvelles dates (provisoires) des grandes épreuves d’Auteuil

Sur le site de France Galop, les nouvelles dates de certains Groupes d’obstacle sont disponibles. Dans le tableau ci-dessous, nous avons donc listé les informations qui sont publiquement disponibles sur le site internet de l’Institution. Ce nouveau calendrier est bien sûr à prendre avec des pincettes : nul ne sait quand s’arrêtera le confinement. Dans le meilleur des cas, Auteuil rouvrirait donc ses portes le 4 mai avec notamment le Prix William Head (L). Le week-end du Grand Steeple serait transformé en deux journées de préparatoires avec le Prix Murat (Gr2), qui aurait dû avoir lieu le 4 avril, le 16 mai, et trois Grs2, les Prix Amadou, Léon Rambaud et Jean Stern, le 17 mai. Le Grand Steeple de Compiègne du printemps, le Prix Romati (Gr3), se retrouverait le 22 mai. Le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), de même que la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), migrerait au 7 juin. Les deux championnats des 4ans, les Prix Alain du Breil (Gr1) et Ferdinand Dufaure (Gr1), se disputeraient le 13 juin en semi-nocturne. Un mois plus tard aurait lieu la clôture d’Auteuil, comme il y a une vingtaine d’années, avec le Racing TV Prix Questarabad (Gr3) et le Prix La Périchole (Gr3).

LES POSSIBLES GRANDES DATES D’AUTEUIL ET DE COMPIÈGNE POUR LES MOIS À VENIR

Date Hippodrome Course de Groupe

16/05 Auteuil Prix Murat (Gr2)

17/05 Auteuil Prix Amadou (Gr2)

Prix Léon Rambaud (Gr2)

Prix Jean Stern (Gr2)

22/05 Compiègne Prix Romati (Gr3)

7/06 Auteuil Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1)

Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1)

Prix Christian de Tredern (Gr3)

13/06 Auteuil Prix Ferdinand Dufaure (Gr1)

Prix Alain du Breil-Course de Haies de Printemps des 4ans (Gr1)

13/07 Auteuil Racing TV Prix Questarabad (Gr3)

Prix La Périchole (Gr3)