Un gros clic de confiance

Institution / Ventes / 07.04.2020

Un gros clic de confiance

INGLIS EASTER YEARLING SALE

Mardi, lors de la première session « online » de la vente Easter Yearling d’Inglis, trois yearlings ont été adjugés en ligne à plus d’un million de dollars australiens, alors que 107 ont trouvé preneur pour un chiffre d’affaires de 33,03 millions (18,53 M€). Le prix moyen s’est fixé à 308.762 AU$ (173.231 €) et la médiane à 250.000 AU$(140.263 €). Les indicateurs affichent une baisse de 12,6 % du prix moyen et de 3,8 % de la médiane par rapport à 2019, quand les yearlings d’Inglis Easter sont passés sur le ring entourés par les acheteurs. Le pourcentage de vendus a aussi baissé de 86 à 62,2 % mais on peut prendre tous ces indicateurs et les jeter à la poubelle : le marché a donné une réponse excellente au virus, au fantôme de la crise. Les 107 yearlings vendus en ligne sont un résultat bien au-delà des attentes. Mark Webster, directeur d’Inglis, était un homme comblé et il a expliqué : « Si quelqu’un m’avait prédit ces résultats il y a une semaine, je l’aurais embrassé en pleine rue. J’ai vécu la plus belle journée de ma vie dans ce métier. Une vente sans chevaux et sans public, c’est quelque chose d’extraordinaire. » Mark Webster a donné quelques chiffres importants : « On a eu 150.000 personnes, de 99 pays et six continents, qui ont suivi la vente en ligne. Ce n’était pas évident, les vendeurs ont fait un travail exceptionnel dans des conditions très difficiles, on a vraiment travaillé comme une équipe. Je pense que les acheteurs ont bien répondu et ils ont déniché des super yearlings à des bons prix. Ce mercredi, on en propose encore presque 200. » La vente s’est déroulée sur un bon rythme, et cette session aura duré huit heures, pour un total de 172 yearlings présentés, soit une moyenne de 21 lots à l’heure.

Trois millionnaires en ligne. Deux yearlings ont partagé le top price à 1,1 million (617.000 €). Il s’agit d’un poulain par So You Think (High Chaparral), demi-frère du très prometteur sprinter de Hongkong Aethero (Sebring), et d’un propre frère de la triple gagnante de Gr1 Sunlight (Zoustar). Linda Monds, qui a vendu sous la griffe Tyreel Stud le So You Think a dit : « Du point de vue d’un vendeur, ce format était intimidant, car c’était la première fois. Chapeau à Inglis, qui a été capable de trouver un point de rencontre entre les besoins des vendeurs et ceux des acheteurs. » Antony Thompson de Widden Stud était soulagé après avoir vendu le propre frère de Sunlight : « On rêvait du million pour le poulain depuis sa naissance et la confiance est montée de mois en mois. Il y a deux semaines, tout s’est écroulé. Le vendre à ce prix, c’est fantastique compte tenu des circonstances. » Le troisième lot millionnaire est une pouliche par I Am Invincible (Invincible Spirit) et la double gagnante de Gr1 Srikandi (Dubawi), adjugée pour un million tout rond (561.000 €) au courtier Andrew Williams.

Le soutien de Hongkong. Les acheteurs de Hongkong se sont montrés très actifs et ont pris cinq des onze lots adjugés à 600.000 AU$ ou plus. Bon Ho de Legend Racing s’est offert le So You Think. Le Hong Kong Jockey Club a payé 760.000 AU$ (426.000 €) un Exceed and Excel (Danehill) et 700.000 AU$ (393.000 €) un I Am Invincible. Marie Yoshida a remporté deux pouliches par I Am Invincible respectivement à 650.000 (365.000 €) et 600.000 AU$ (336.500 €). Quatorze yearlings ont été adjugés à des entités de Hongkong pour 6,6 millions de dollars australiens (3,7 M€), c’est-à-dire 20 % du chiffre d’affaires.

Du Nord au Sud. En plus des produits des étalons qui ont fait la navette, l’offre comprenait cinq yearlings conçus dans l’hémisphère Nord mais nés au sud. Une pouliche par Frankel (Galileo) a été achetée par James Harron pour 670.000 AU$ (376.000 €) et un poulain par l’étalon du prince Abdullah a affiché 500.000 AU$ (280.500 €). Un poulain par l’américain Into Mischief (Harlan’s Holiday) est parti pour 120.000 AU$ (67.300 €). Une pouliche par Lord Kanaloa (King Kamehameha) a été adjugée 300.000 AU$ (168.000 €) au courtier néo-zélandais Dean Hawthorne alors qu’une Deep Impact (Sunday Silence) a été dénichée pour 250.000 AU$ (140.200 €) par un acheteur japonais. Le grand étalon officiait à 30 millions de yens (226.000 €) en 2017 quand la pouliche a été conçue.