À LA UNE - Nadal et Charlatan (en vrai), c’est bien mieux qu’un (faux) Secretariat

International / 03.05.2020

À LA UNE - Nadal et Charlatan (en vrai), c’est bien mieux qu’un (faux) Secretariat

Par Franco Raimondi

Nadal (Blame) et Charlatan (Speightstown) sont meilleurs que Secretariat (Bold Ruler) ! Ces propos, certes un peu blasphématoires, nous les tenons après avoir assisté ce samedi aux deux divisions de l’Arkansas Derby (Gr1), à huis-clos, et à la Triple Crown Showdown, la course virtuelle diffusée par NBC à la date où devait initialement se courir le Kentucky Derby.

Dans cette tentative numérique, il s’agissait de faire s’affronter dans un Kentucky Derby virtuel tous les gagnants de la Triple couronne. Le Secretariat virtuel a devancé d’une grande longueur Citation (Bull Lea), qui s’est infiltré à la corde et a battu par une longueur l’animateur, Seattle Slew (Bold Reasoning). Ce dernier a gardé une demi-longueur sur Affirmed (Exclusive Native), tandis qu’American Pharoah (Pioneerof the Nile), monté par une pompe à vélo (virtuelle), a conclu cinquième en pleine piste. L’idée était déjà un peu grossière sur le papier. Mais sa réalisation s’est montrée en deça de tout ! Les champions virtuels avaient une action de chevaux de chasse. Et surtout, blasphème ultime, le Secretariat virtuel n’était pas équipé d’un élément qui est gravé dans ma mémoire : ses grandes œillères blanches et bleues, qu’il a portées lors de chacune de ses 21 sorties !

Les courses à huis-clos donnent moins d’émotions, c’est logique. Mais les Baffert Boys, Nadal et Charlatan, on fait le spectacle. Même s’ils sont encore à 25 livres du vrai Secretariat en termes de rating. Ce sont deux vrais chevaux pour le Kentucky Derby. Le poulain acheté par Arthur Hoyeau pour un syndicat possède un peu plus d’expérience que l’alezan, lequel a certainement plus de speed. Quel beau match ils nous auraient offert ce week-end dans le Kentucky Derby, si le Covid-19 n’était pas passé par là !

Et encore, c’est sans compter sur le troisième Baffert, Authentic (Into Mischief), lui aussi invaincu et candidat au Santa Anita Derby (Gr1), ainsi que sur le lauréat du Florida Derby (Gr1) Tiz the Law (Constitution) !

Qui aurait gagné le Kentucky Derby en ce premier samedi de mai ? Nous n’aurons jamais de réponse à cette question. Et celle que nous aurons le premier samedi de septembre ne sera pas déformée comme la tête d’un Secretariat sans œillères. Cette image ne sera pas fausse, elle sera différente. Car dans la sélection, la date joue beaucoup.

John Sparkman, brillant analyste des courses et de l’élevage américain, a utilisé la définition lost generation, la génération perdue, pour parler des 3ans américain de l’année 2020. Lost generation pour des jeunes chevaux obligés de courir le Derby quatre mois plus tard que prévu... Maudit soit le virus !

Pour voir le Triple crown Showdown et Secretariat sans œillères, c’est ici