Dimanche à Auteuil : La piste aux étoiles, acte II

Courses / 16.05.2020

Dimanche à Auteuil : La piste aux étoiles, acte II

AUJOURD’HUI AUX COURSES

La piste aux étoiles, acte II

La Butte Mortemart nous proposera un deuxième acte tout simplement somptueux ce dimanche. Et les temps forts ne manqueront pas. Dans le Prix Léon Rambaud (Gr2), nous reverrons L’Autonomie (Blue Brésil). Va-t-elle tenir les 4.300m ? Si c’est le cas, on pourra voir en elle le successeur de De Bon Cœur (Vision d’État). Mais elle est généreuse et aura du monde sur son porte-bagages. Retrouvé après son hiver à Cagnes, Berjou (Holy Roman Emperor) avait fini troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Il pourrait profiter de l’allure qui devrait être sélective pour venir lutter pour les premières places. Galop Marin (Black Sam Bellamy) est presque imbattable à l’automne en terrain lourd. Mais nous sommes au printemps sur une piste qui s’annonce rapide et il rendra du poids. Paul’s Saga (Martaline) a obtenu ses meilleures performances sur des pistes assouplies. Cette lauréate du Prix Léon Olry-Roederer (Gr2) a néanmoins les moyens de jouer un premier rôle. Côtée Sud (Lord du Sud) est en progrès, mais il faut voir si elle peut répéter sur une piste rapide.

Un Jean Stern des plus ouverts. Le Prix Jean Stern (Gr2) est difficile à décrypter. Les quatre premiers du Prix Duc d’Anjou (Gr3) seront en lice : King Edward (Martaline), Al Cuarto (Nicaron), Dream Wish (Dream Well) et Road Senam (Saint des Saints). King Edward a enfin démontré qu’il en avait sous le sabot dans le Gr3 précité en venant gagner avec autorité. Encore entier, il peut confirmer, ce qui lui permettrait de rejoindre le haras dans un futur plus ou moins proche. Mais il reste prenable pour ses adversaires même si, vu sa façon de courir, les 4.400m du parcours devraient l’avantager. Dream Wish a remporté le Prix Congress (Gr2) devant King Edward. Le tracé sera plus à sa convenance pour lui permettre de faire parler son abattage. Al Cuarto aurait sans doute préféré une piste plus lourde, mais sa deuxième place dans Congress et le Duc d’Anjou et le rallongement de la distance devraient pleinement le servir. Road Senam peut de nouveau accrocher une place, tout comme Mauricius (Kapgarde), auteur d’une bonne rentrée en haies.

Deux poulains ont tout à fait les moyens de voler la vedette aux 4ans précités : Gardons le Sourire (Fame and Glory) et Autour de Minuit (Saint des Saints).

Gant de Velours attaque les choses sérieuses. Dans le Prix Amadou (Gr2), un supplémenté attirera une partie des regards : Gant de Velours (Poliglote). Très doué en plat, deuxième du Jacques de Vienne, il s’est baladé dans le Prix de l’Yonne. Il va tenter de suppléer au mieux Grand Messe (Network), d’autant plus que la hiérarchie n’est pas vraiment établie. Très bon deuxième du Prix d’Indy (Gr3) derrière Grand Messe, Moises Has (Martaline) a plusieurs Groupes dans les jambes. L’autre entier de la course, For Fun (Motivator) court après son Groupe. Want of a Nail (Kapgarde) a régné sur ses contemporaines l’an dernier, gagnant le Haras d’Étreham Prix Bournosienne (Gr3). Elle va faire sa rentrée, comme Kool Has (Martaline), deuxième du Prix Cambacérès (Gr1). Mais avec le confinement, tout le monde fait un peu une rentrée.

Des chevaux d’avenir dans le Président. Le Prix du Président de la République (Gr3) s’annonce superbe. Kapdam (Kapgarde), deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1), va découvrir la piste extérieure, mais s’il saute bien. The Golden Boy (Myboycharlie) a montré du talent dès son plus jeune âge. Ce Président est son grand objectif après sa démonstration dans le Prix Karcimont. Shakapon (Deportivo) a démontré cet hiver à Pau qu’il n’avait rien perdu de son talent. Vauquoise (Ungaro) a déjà fait l’arrivée par deux fois sur le parcours du Président. Fou Délice (Poliglote) a le modèle et le profil pour adorer le tracé du Président. En bas de tableau, D’Jango (Balko) a démontré sa régularité et peut jouer les trouble-fête. Idem pour Fanfaron Spécial (Gentlewave), qui manque cependant d’un peu de métier.

Quoi d’autre ? Dans le Prix Girofla, nous reverrons Sainte Candy (Jeu St Éloi), lauréate du Prix Auricula avec brio et Pamela des Mottes (Kapgarde) qui s’est baladée dans le Prix d’Essai des Pouliches à Compiègne. La représentante de la casaque Détré a fait impression et elle aura l’avantage de connaître Auteuil. Pamela des Mottes a crevé l’écran à Compiègne, mais le terrain était très pénible et il faudra voir si elle se sort d’une piste rapide. Si c’est le cas, elle peut l’emporter. Dans le Prix Wild Monarch (L), réservé aux poulains, nous suivrons particulièrement Chichi de la Vega (Nom de D’La). En début de réunion, il faudra avoir les yeux bien ouverts pour suivre la rentrée de Fire Dancer (Martaline), un poulain prometteur passé sous le giron de Pierre Pilarski.