Laissons les propriétaires aller aux courses !

Courses / 26.05.2020

Laissons les propriétaires aller aux courses !

Par Jean-Claude Rouget

Maintenant que les courses ont repris, nous devons obtenir le droit, pour nos propriétaires, de venir voir courir leurs chevaux.

Le déconfinement entrera début juin dans sa phase 2. Les règles vont s’assouplir dans tous les domaines. Pour nous, c’est le moment ou jamais de demander aux ministères une évolution du huis-clos, qui permettra aux propriétaires de venir voir courir leurs chevaux !

Depuis le 11 mai, je me fais cette remarque : qui finance le système (avec les parieurs) ? Les propriétaires ! Ne pas les laisser aller aux courses, cela revient à les priver de ce qu’ils ont acheté – le plaisir de la course. Ce n’est pas logique.

Je demande donc à nos dirigeants d’intervenir rapidement auprès des pouvoirs publics en vue de l’assouplissement du 2 juin. Il faut qu’en plus de l’entraîneur, les propriétaires qui ont envie de venir soient à nouveau les bienvenus sur les hippodromes. À ce sujet, nous savons que tous ne sont pas toujours disponibles et ne vont pas systématiquement aux courses. Donc le nouveau huis-clos n’augmenterait que très marginalement le nombre de personnes aux courses. Sans compter sur les entraîneurs qui ne viennent pas ou très peu…

Et si nous devions rester dans une logique de déconfinement plus strict (ce que je ne crois pas…), il faut au moins que la seconde personne autorisée à venir aux courses puisse être choisie par l’entourage du cheval. Ainsi, un entraîneur pourra décider de céder sa place sur l’hippodrome à son propriétaire.