Le Défi du Galop maintenu, mais avec aménagements

Courses / 18.05.2020

Le Défi du Galop maintenu, mais avec aménagements

Quelques jours avant d’organiser sa prochaine étape, le 23 mai, à l’occasion du Grand Prix de Bordeaux (L, 1.900m), à Bordeaux-Le Bouscat, le Défi du Galop a décidé, en raison de l’épidémie de Coronavirus, de modifier son règlement. François Forcioli-Conti, président du Défi et président de la Société des courses de la Côte d'Azur, nous a déclaré : « La première question qui s’est posée, compte tenu de la crise que nous connaissons, était de savoir si nous allions continuer ou non le Défi du Galop, sachant que nous avons perdu l’étape du 18 mars, à La Teste-de-Buch, et celle du 18 avril, à Toulouse, deux courses qui ne seront pas reprogrammées. Vendredi après-midi, lors d’une conférence téléphonique, nous avons décidé à l’unanimité qu’il était souhaitable de le maintenir cette année, tout en modifiant son règlement. Le plus important était ne pas faire une saison blanche, de ne pas l’interrompre, car il aurait très difficile de le reprendre l’an prochain. »

Les changements. Si les sociétés d’Avenches et de Casablanca qui devaient accueillir respectivement des étapes le 29 juillet et le 21 novembre, ont d’ores et déjà annoncé qu’elles ne seraient pas en mesure d’accueillir leur étape cette année, le doute plane encore sur les deux autres étapes étrangères, celle de Baden-Baden, le 18 octobre, et celle de San Sebastian, le 15 août. François Forcioli-Conti précise : « Pour l’Allemagne, nous ne savons pas pour l’instant, alors que pour San Sebastian, si les frontières ne sont pas fermées, ils nous ont garanti qu’ils pourront bien organiser leur étape. »

Concernant le nouveau règlement, le président nous a expliqué : « Avec tous ces éléments, il a été décidé de supprimer le bonus au nombre de victoires pour ne maintenir qu’un bonus aux points, où seuls les deux premiers seront récompensés, contre trois l’an passé. Il a été également décidé de réduire de manière significative le bonus pour le vainqueur aux points. Le propriétaire vainqueur recevra un bonus de 30.000 €, contre 65.000 € en 2019, et le deuxième 10.000 €, à condition d’avoir un total de 15 points, ce qui oblige à participer au moins à trois étapes. Nous maintenons également un bonus réduit pour les entraîneurs. Celui pour les jockeys, en revanche, n’a pas été modifié. Malgré la diminution de ces récompenses accordées au vainqueur, nous avons voulu manifester, avec le soutien financier de France Galop, notre solidarité envers les professionnels, dont le Défi, pour certains, est l’un des objectifs de l’année. »

Le partenariat avec la Fondation Pompidou maintenu. Depuis le début de l’année, un partenariat avait été signé entre le Défi du Galop et la Fondation Claude Pompidou, une fondation qui vient en aide aux personnes âgées, aux malades hospitalisés ainsi qu'aux enfants handicapés. Les sociétés qui organisaient une étape s’engageaient notamment à reverser une part des enjeux qui leur revenaient, mais aussi à verser une aide complémentaire, prise par exemple sur la recette des entrées. Malgré la crise, le Défi du Galop a souhaité poursuivre ce partenariat : « Vu les circonstances et les difficultés financières de certaines sociétés régionales, le soutien financier que nous voulions apporter à la fin de l’année à cette fondation ne sera plus du même ordre. Mais nous ferons de notre mieux, comme nous l’avons indiqué aux représentants de la Fondation. Il est important que ce partenariat demeure. C’est une magnifique vitrine, il permet de renvoyer une autre image des courses, plus généreuse, plus insérée dans la société. »

Pour consulter le nouveau calendrier du Défi du Galop, cliquez ici.