Le mot de la fin - Amérindiens

Le Mot de la Fin / 03.05.2020

Le mot de la fin - Amérindiens

Il y a environ 10.000 ans dans les steppes d’Asie centrale, des chevaux ont été domestiqués pour la première fois. Et que s’est-il passé lorsque deux hommes d’un même village ont eu un cheval ? Ils ont voulu savoir lequel était le plus rapide : les courses hippiques étaient nées. Depuis que le cheval a été domestiqué, chaque peuple, partout dans le monde, a organisé des courses au galop. C’est la forme de compétition la plus naturelle, la plus évidente. Les indiens d’Amérique ont fait partie des dernières populations à entrer en contact avec les chevaux. Les colons européens ont importé des équidés au XVIe, mais dans la fin de siècle, certaines tribus – les Apaches et les Navajos – avaient déjà parfaitement intégré le cheval dans leur société. L’académicien Gabriel de Broglie a dit : « L'histoire ne se répète pas, mais ses rendez-vous se ressemblent » et, sans surprise, les peuples amérindiens ont rapidement organisé des courses hippiques. Depuis 2017, le Stampede de Calgary (probablement le plus grand rodéo au monde) accueille une de ces compétitions. Leur nom ? L’Indian Relay.

Inspirées des compétitions traditionnelles, il s’agit de courses à pleine vitesse et à cru, au cours de laquelle le cavalier est aussi le témoin du relais. Il doit changer de monture à chaque tour. Chaque équipe dispose de trois chevaux. Et le cavalier est assisté d’une équipe de trois personnes. Les chevaux et les cavaliers se frôlent lors de chaque relais, ce qui rend la chose assez périlleuse. Une équipe de production canadienne a filmé l’entraînement d’un indien en vue du grand évènement, celui de son galopeur, qu’il vient d’acheter après une course à Woodbine et enfin les courses en elle-même lors du rodéo de Calgary. Sensations garanties ! Pour voir la vidéo : https://youtu.be/3gssNjmEz5M