Jardin secret

Le Mot de la Fin / 19.05.2020

Jardin secret

On dit souvent que les passions remontent à l’enfance. Clément Lenglet (joueur du Barca et de l’équipe de France) a gagné sa première course à Chantilly, et au sujet de la naissance de sa passion, il a déclaré au TDN : « Mon père allait souvent aux courses. Et il me prenait fréquemment avec lui. Nous allions sur les hippodromes et pariions un peu. J’ai développé une passion pour le sport hippique et l’animal. Tout ceci est venu très naturellement. » En 2004, la fondation Érudit annonçait : « En l’an 2000, 5.200 individus âgés de 14 ans et plus ont été interrogés. Plus d’un Français sur trois déclare avoir reçu de son entourage une activité qui compte dans sa vie, une passion. » Une étude publiée par Cairn en 2009 détaille : « Deux grands modèles d’articulation entre passion, activité professionnelle et vie familiale se dégagent : celui du jardin secret (…) et celui de l’engagement total où elle apparaît comme le pivot autour duquel s’est organisé l’ensemble de la vie de la personne. » Comme pour Antoine Griezmann, c’est donc dans l’enfance et au sein du cercle familial que la passion de Clément Lenglet est née. Pour eux, les courses sont un jardin secret. Et c’est certainement la raison pour laquelle ils ne veulent pas devenir les porte-drapeaux de la cause hippique. Mais ces exemples prouvent encore une fois que chaque euro dépensé pour faire venir des familles sur les hippodromes – même s’il ne se convertit pas en paris hippiques – n’est pas de l’argent perdu.