NHK MILE CUP (GR1) - Lauda Sion plus dur que Resistencia

International / 10.05.2020

NHK MILE CUP (GR1) - Lauda Sion plus dur que Resistencia

TOKYO (JP), DIMANCHE

La NHK Mile Cup (Gr1) est le championnat japonais pour les 3ans mais elle n’est pas considérée comme une étape de la Triple couronne. Deux pouliches ont triomphé dans les quatre dernières éditions, et une femelle, Resistencia (Daiwa Major), s’est alignée comme favorite après sa deuxième place dans l'Oka Sho (Gr1), la Poule d’Essai des Pouliches. Elle a imposé le train, comme d’habitude (58’’ le première kilomètre) mais Mirco Demuro, en selle sur l’outsider Lauda Sion (Real Impact), avait bien compris qu’il fallait courir devant. Il a accompagné la pouliche et, dans les derniers 200m, quand Resistencia a baissé de pied, Lauda Sion a pris une longueur et demie alors que l’autre pouliche, Gilded Mirror (Orfèvre), a décroché la troisième place.

Le Mirco Demuro des grands jours. C’est le 32e Gr1 japonais pour Mirco Demuro qui avait remporté le NHK Mile en 2019 avec Admire Mars (Daiwa Major), lauréat en fin de saison du Hong Kong Mile (Gr1). Poulain régulier, gagnant de trois courses et placé dans les Groupes sur plus court, Lauda Sion n’avait pas une première chance. Il fallait faire avec et Mirco Demuro l’a fait… Il a expliqué : « La piste était favorable aux chevaux qui vont devant et comme Lauda Sion est vite sur jambes, je l’ai positionné à côté de Resistencia. Il a gagné avec des ressources. »

Presque vingt milliards d’enjeux à huis-clos… En sept sorties, Lauda Sion a décroché 175,4 millions de yens de gains (1,51 M€). C’est impressionnant, mais le total des enjeux sur la réunion l’est encore plus. Il s’est fixé à 23 milliards de yens (19,88 Md€), avec une baisse de 8,3 % sur l’année précédente et 63.311 spectateurs, alors que le Gr1 à lui seul a atteint 14 milliards (12,1 Md€), c’est à dire 12,6 % de moins qu’une année normale, quand les hippodromes et le réseau de prise de paris en dur étaient opérationnels.

Real Impact, un jeune étalon prometteur. Lauda Sion est le premier gagnant de Groupe issu de Real Impact (Deep Impact), un très bon miler qui s’était classé deuxième de la NHK Mile Cup en 2011, avant de remporter le Yasuda Kinen (Gr1) un mois plus tard face aux chevaux d’âge. Il a connu une seconde jeunesse à 7ans, quand il remporté les George Ryder Stakes et s’est classé deuxième dans le Doncaster Mile (Grs1), en Australie. Il a trouvé une petite place dans la liste des étalons Shadai, mais à 800.000 yens (6.900 €), il ne pouvait pas rêver de reines… Il a quand même eu 100 foals lors de sa première saison, celle de Lauda Sion, et a sailli plus de 100 poulinières à deux reprises. Real Impact a aussi officié trois saisons chez Arrowfield, en Australie, et il a 231 foals. Les bons résultats de ses premiers 2ans, issus de poulinières de second plan comme Antiphona (Songandprayer), la mère de Lauda Sion, ont convaincu Shadai de monter le tarif de Real Impact à 2 millions (17.300 €).