OAKS - YUSHUN HIMBA (GR1) : Daring Tact réalise l’exploit

International / 24.05.2020

OAKS - YUSHUN HIMBA (GR1) : Daring Tact réalise l’exploit

TOKYO (JP), DIMANCHE

Plus le temps passe, plus les courses s’enchaînent, plus on se demande où Daring Tact (Epiphaneia) va s’arrêter ! La pouliche du Normandy Racing Club ne cesse de repousser ses limites. Gagnante des 1.000 Guinées, elle est devenue ce dimanche la quinzième pouliche à réaliser le doublé Guinées & Oaks. Et elle n’est que la seconde pouliche à réaliser ce doublé en étant invaincue : la première était Miss Onward (Hard Sauce), en 1957 !

Pour voir la course :

https://youtu.be/48Fo-yS5NPo

Une fin de course décoiffante. Daring Tact a laissé une drôle d’impression ! Après avoir attendu à l’arrière-garde dans une course rythmée sans plus, son jockey, Kohei Matsuyama, a dû un peu ronger son frein à l’entrée de la ligne droite, avant de la décaler un brin abruptement à 300m pour trouver le jour. Une fois qu’elle a eu l’ouverture et s'est équilibrée, elle a jailli pour s’imposer d’une demi-longueur devant Win Marylin (Screen Hero), elle-même une encolure devant Win Mighty (Gold Ship), ces deux dernières pouliches ayant évolué dans le groupe de tête. On reverra Des Ailes (Deep Impact), la fille d’Avenir Certain ** (Le Havre), seulement onzième pour sa première tentative à un tel niveau et sans être dans sa robe de mariée.

Daring Tact s’impose bien plus facilement que ne l’indique la demi-longueur la séparant de sa dauphine. Ses derniers 600m sont couverts en 33’’10, sachant que la pouliche a vraiment pu placer son accélération à 250m du poteau : un coup de cravache, un changement de jambe et la voilà partie ! La pensionnaire d'Haruki Sygiyama s’impose comme la leader incontestée des pouliches de 3ans au Japon et la suite logique serait de viser le Shuka Sho (Gr1), à l’automne, soit la troisième étape de la Triple Tiara. Cinq pouliches ont réalisé ce triptyque : Mejiro l’Amone (1987), Still in Love (2003), Apapane (2010), Gentildonna (2012) et Almond Eye (2018).

Elle a 400 porteurs de part. Daring Tact a été achetée yearling à la vente de sélection de la J.R.H.A. pour 12 millions de yens, ce qui représente aujourd’hui environ 100.000 €. C’est le Normandy Racing Club, l’une des nombreuses écuries de groupe du Japon, qui s’en est porté acquéreur. Normandy Racing Club a proposé 400 parts sur Daring Tact, chacune d’entre elles coûtant… 44.000 yens, soit environ 375 € ! Daring Tact possède désormais un compte en banque riche de 2.280.000 € environ.

La souche est au Japon depuis plus de vingt ans. Daring Tact a été élevée par un petit haras, Hasegawa Bokujo, qui se trouve à Hidaka et possède neuf poulinières ! Le haras a été fondé en 1948, d’abord pour l’élevage de pur-sang arabes. Elle appartient à la première génération d’Epiphaneia.

La mère de Daring Tact, Daring Bird (King Kamehameha) a couru une seule fois, sans briller, à 3ans, et la pouliche est son deuxième produit. La deuxième mère, Daring Heart (Sunday Silence), double lauréate de Gr3, s’est classée deuxième dans la NHK Mile Cup (Gr1), face aux poulains, et troisième de l'Oka Sho en 2005, mais n’a pas très bien produit. Cette souche est arrivée au Japon en 1998 suite à l’achat, pour 435.000 $ (l’équivalent de 490.000 € à l’époque), de la troisième mère, Daring Danzig (Danzig), par Shadai Farm. Quand la famille Yoshida avait déniché la poulinière, son meilleur produit, le lauréat de Gr1 Ecton Park (Forty Niner), était un 2ans inédit. Au Japon, elle a aussi donné Pit Fighter (Pulpit), gagnant de Gr3 sur le dirt à trois reprises. Daring Bird n’est pas une poulinière facile à croiser car elle est par King Kamehameha et sa mère est par Sunday Silence. Epiphaneia, chez qui on trouve Sunday Silence en troisième génération, fait partie des possibilités et Daring Bird a donné avec lui une 2ans et une yearling avant de rencontrer en 2019 le sprinter américain Drefong (Gio Ponti).

Lemaire vire en tête

Trois victoires samedi et trois victoires dimanche… Christophe Lemaire passe en tête du classement de la Cravache d’or japonaise ce dimanche, avec 77 succès, soit une petite longueur d’avance sur Yuga Kawada qui compte 76 victoires. Les deux jockeys ont fait l’écart, Yutaka Take pointant à la troisième place avec 50 succès.