Pinatubo : la preuve par 5

International / 19.05.2020

Pinatubo : la preuve par 5

Charlie Appleby a l’habitude d’accueillir la presse à Moulton Paddocks avant le début de la saison de plat. Il n’a pu organiser cette journée portes ouvertes cette année, mais il a voulu communiquer sur le champion de l’écurie, le 2ans invaincu Pinatubo (Shamardal).

- A-t-il progressé ?

« Il est difficile de se prononcer avant les 2.000 Guinées, mais ma conviction profonde, c’est qu’il a progressé. On ne va pas réellement appuyer sur le bouton avant le jour J, mais sur ce qu’il nous a montré jusqu’à présent, tout va dans le bon sens. Mentalement, je ne vois pas de changement. Il est toujours aussi relax… En revanche, physiquement, il a changé. Il a grandi et forci pendant l’hiver. Il est devenu un vrai cheval de course. Il fait son travail de façon très pro, rien ne le perturbe. »

- Son dernier travail

« William Buick est venu le travailler samedi dernier. C’est la première fois qu’il le montait depuis les Dewhurst. Il était très content de lui. Il m’a dit ressentir les mêmes sensations que lorsqu’il avait 2ans. Nous étions satisfaits de la manière dont il a fini son travail, un galop de 1.200m. Il s’est comporté en pro. Ce n’était pas un test, juste un galop pour l’avancer, et maintenant nous allons apporter la touche finale à sa préparation pour les Guinées. »

- Son hiver à Newmarket

« On me demande souvent pourquoi je ne l’ai pas envoyé à Dubaï cet hiver. Il a été décidé qu’il reste à Newmarket, dans un environnement familier. C’est le choix du cheikh Mohammed Al Maktoum, et le mien, dans le but de pas changer sa routine de travail. Pinatubo ne s’est jamais fait remarquer le matin avant sa première course. Il faisait son job, mais rien de plus. Pas de quoi suggérer qu’il finirait l’année avec le titre de meilleur 2ans ! Il n’a jamais gagné un galop. Mais il n’a jamais fini dernier non plus. Il a toujours fait ce qu’il fallait, rien de plus. Il y a beaucoup de chevaux qui brillent le matin et déçoivent l’après-midi. Il est tout le contraire. »

- Les 2.000 Guinées

« Je pense qu’il va apprécier le mile. C’est son mental qui me fait dire ça. Il est très relax, et si, plus tard, on le rallonge, je pense qu’il a le bon tempérament pour le faire. Il a gagné six courses à 2ans, dont trois sur les hippodromes les plus exigeants de Grande-Bretagne : Epsom, Goodwood et Newmarket. C’est un vrai athlète. Il m’a plu pendant toute sa préparation pour les Guinées, et sans contretemps de dernière minute, il devrait donner le meilleur de lui-même. »

- Sa victoire dans les Dewhurst Stakes

 « Mon premier sentiment, ce jour-là, c’est que j’étais content qu’il gagne ! Mais j’étais aussi ravi que le cheikh Mohammed soit présent, qu’il voie son champion à l’œuvre. Il le suit de près depuis qu’il l’a vu la première fois à Kildangan Stud, alors qu’il était yearling. C’était le deuxième Gr1 de Pinatubo et il restait invaincu en six sorties. Une fin de rêve pour une saison parfaite… Et, cerise sur le gâteau, il a reçu le plus haut rating attribué à un 2ans depuis 25 ans. Quand je revois la course, je pense que c’était une victoire pleine de panache. Il venait de gagner les National Stakes par neuf longueurs, et on ne peut pas espérer telle performance sur le Rowley Mile en terrain souple, alors qu’il ne l'avait jamais expérimenté auparavant. Il s’est montré très fort tout au long d’une saison qu’il a débutée le 10 mai. »

Ghaiyyath de retour dans la Coronation Cup

Charlie Appleby a donné des nouvelles de plusieurs de ses chevaux d’âge, dont Ghaiyyath (Dubawi). Décevant dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) l’an dernier, Ghaiyyath a fait le voyage à Dubaï. Impressionnant dans les Dubai Millenium Stakes (Gr3), il aurait été le grand favori de la Dubai Sheema Classic (Gr1). Charlie Appleby a dit : « Son premier objectif est la Coronation Cup, le 5 juin à Newmarket. Ghaiyyath arrive sur la saison en Europe en étant plus fort physiquement, avec un hiver à Dubaï derrière lui, où il a gagné les Dubai Millenium Stakes. À 5ans, il est désormais arrivé à maturité. Il a dû manquer la Dubai Sheema Classic suite à l’annulation de la nuit de la Dubai World Cup et nous l’avons gardé dans sa routine d’entraînement à Mahmoom [à Dubaï, ndlr]. Il est revenu en Angleterre à la fin du mois d’avril et est en plein entraînement depuis, à Moulton Paddocks. »

Barney Roy (Excelebration), qui a survolé le Jebel Hatta (Gr1), aurait été le principal adversaire à Almond Eye (Lord Kanaloa) dans la Dubai Turf (Gr1). Charlie Appleby a indiqué que le hongre de 6ans allait viser les Prince of Wales’s Stakes (Gr1) à Royal Ascot, avant de voyager à l’automne. Lauréat de la Melbourne Cup (Gr1) en 2018 et huitième de ce Gr1 en 2019 (à une longueur et demie du gagnant !), Cross Counter (Teofilo) a comme objectif de récupérer sa couronne dans l’épreuve australienne en 2020, si les voyages sont possibles. Sa préparation sera axée sur l’Australie.