Prix de la Prairie (Maiden) - Perhaps, la belle impression du jour

Courses / 27.05.2020

Prix de la Prairie (Maiden) - Perhaps, la belle impression du jour

Vichy, mercredi

Dernière pour ses débuts, le 12 mai à Saint-Cloud, Perhaps (Lope de Vega) a mis les pendules à l’heure dans le Prix de la Prairie (Maiden), à Vichy. Pierre-Charles Boudot a pris la décision d’avancer et de prendre la tête, pour assurer du rythme à la course et décontracter sa partenaire. Toujours aux commandes pour rentrer dans la ligne droite, la pensionnaire de Francis-Henri Graffard, avait alors les choses bien en main au moment où les autres candidates de l’épreuve étaient déjà montées aux bras. Au passage de route, elle a bien accéléré et s’est très bien relancée sous les attaques. Même si elle n’a pas fait d’ombre à la lauréate, Anobar (Anodin) court bien et termine deuxième à une longueur. Princesse Ilia (Charm Spirit), qui n’a jamais pu suivre l’accélération des deux premières, termine troisième, trois longueurs et demie plus loin.

Capable de monter de catégorie. Avec l’impression qu’elle a laissée ce mercredi, Perhaps peut facilement monter de catégorie. Pierre-Charles Boudot, le jockey de la lauréate, a déclaré au micro d’Equidia : « Je voulais attendre mais comme le rythme n’était pas très soutenu, j’ai préféré aller devant. C’est une pouliche qui a une grande action et je voulais la décontracter. Dans la ligne droite, elle est bien repartie et gagne très facilement. Même si elle a loupé ses débuts, Perhaps travaille très bien le matin, et à l’avenir, elle va être capable de monter de catégorie. »

Un joli investissement de Serge Boucheron. Serge Boucheron ne peut pas se plaindre de l’achat pour 250.000 €, via MAB Agency, de Reprint (Nayef) à la vente d’élevage 2015. Elle avait 3ans et s’était classée quatrième dans le Prix de Lisieux, sa dernière course. Mais son pedigree parlait pour elle. Perhaps a fait monter les enchères à 200.000 € alors qu’une 2ans par Siyouni (Pivotal) a été adjugée 210.000 € au haras de Victot, à la vente d’octobre. La deuxième mère, Desertiste (Green Desert), a produit trois gagnants dont Sasparella (Shamardal), qui a remporté le Prix Eclipse (Gr3). Desertiste est issue de la lauréate du Prix de la Forêt et du Prix Maurice de Gheest (Grs1) Occupandiste (Kaldoun), qui a produit le double gagnant de Gr1 Mondialiste (Galileo), la placée classique Impressionnante (Danehill), mère d’Intello (Galileo), qui s’est imposé dans le Prix du Jockey Club (Gr1) et a donné des gagnants de Gr1. C’est du 100 % Wertheimer et cette souche continue de briller avec Shaman (Shamardal), candidat au Prix Ganay (Gr1).

Reprint a un yearling par Dark Angel (Acclamation) et a visité Siyouni cette année.

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Shamardal

 

 

 

 

Helsinki

 

Lope de Vega

 

 

 

 

 

Vettori

 

 

Lady Vettori

 

 

 

 

Lady Golconda

PERHAPS (F3)

 

 

 

 

 

 

Gulch

 

 

Nayef

 

 

 

 

Height of Fashion

 

Reprint

 

 

 

 

 

Green Desert

 

 

Désertiste

 

 

 

 

Occupandiste