Prix Djerba Oua : Mountasir ouvre la marque

20.05.2020

Prix Djerba Oua : Mountasir ouvre la marque

La Teste-de-Buch, mercredi

Les bons débuts de Mountasir (Tabarak), quatrième dans un lot de qualité le 14 mars dernier, ne sont pas passés inaperçus et il était l’un des poulains les plus en vue de ce Prix Djerba Oua. Le représentant de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani a d’abord galopé en troisième épaisseur à mi-peloton. Olivier Peslier a patienté jusqu’à 300m du but pour demander l’effort à son partenaire. Il est alors venu lutter avec l’expérimenté Barada Al Cham (Af Albahar), prenant l’avantage dans les derniers mètres après deux coups de cravache. Pour sa troisième sortie, Barada Al Cham se classe proche deuxième. Favorite de l’épreuve, Maleha (Munjiz), qui avait nettement dominé Mountasir lors de sa sortie précédente, est troisième à une longueur et demie.

Un petit-fils de Bergeronnette. Élevé par son propriétaire au haras du Grand Courgeon, Mountasir est un fils de Tabarak (Nizam), étalon au haras du Grand Courgeon. Il a été préentraîné par Éric Ventrou. C’est le premier gagnant français de Basilic d'Elios (Elios ce Carrère), laquelle a donné plusieurs lauréats au Qatar. La deuxième mère est la célèbre Bergeronnette (Djourna), une poulinière qui a fait les grandes heures de la jumenterie de Pompadour. Bergeronnette est à l’origine – en première, deuxième ou troisième génération – de nombreux black types, comme les gagnants de Gr1 PA Amyr du Soleil (Amer), Mahess du Soleil (Dahess), Dahor de Brugère (Dahess)…

 

 

 

Amer

 

 

Nizam

 

 

 

 

Nerva du Cassou

 

Tabarak

 

 

 

 

 

Manganate

 

 

Altesse d'Aroco

 

 

 

 

Asbaa d'Aroco

MOUNTASIR (M4)

 

 

 

 

 

 

Manganate

 

 

Elios de Carrère

 

 

 

 

Nerva du Cassou

 

Basilic d'Elios

 

 

 

 

 

Djouran

 

 

Bergeronnette

 

 

 

 

Berthe