Prix du Président de la République (Gr3) : D’Jango, à jamais dans le cœur de Paul Denis

Courses / 18.05.2020

Prix du Président de la République (Gr3) : D’Jango, à jamais dans le cœur de Paul Denis

Auteuil, dimanche

Très bien placé dans ce Prix du Président de la République (Gr3), sous 62 kilos, l’AQPS D’Jango (Balko) s’est imposé avec brio sous la selle de Paul Denis, offrant un premier Groupe à son jeune jockey par la même occasion. Que de chemin parcouru depuis sa deuxième place dans un réclamer à Fontainebleau, le 8 novembre 2019… Longtemps parmi les derniers, le cheval de la famille Papot a commencé à se rapprocher en dehors à l’abord du rail-ditch and fence, qu’il a franchi sans encombre. Accélérant à l’intérieur de la piste entre les deux derniers obstacles, D’Jango s’est retrouvé aux prises avec Cafertiti (Fairly Ransom), qui lui a pris l’avantage sur le plat. Mais le futur lauréat n’a rien lâché et s’est montré le plus fort à la lutte, laissant son rival à trois longueurs. Paul Denis s’impose donc pour la première fois au niveau black type, seulement 14 mois après ses débuts en compétition ! C’est également sa première victoire sur l’hippodrome d’Auteuil. Il a dit au micro d’Equidia : « Gagner le Prix du Président de la République à 18 ans, c’est extraordinaire. D’Jango a été parfait. C’est vraiment mon cheval de cœur. Avec lui, c’est mieux de patienter à l’arrière-garde. C’est ce que nous avons fait, et cela a payé. »

Un premier Président aussi pour Patrice Quinton. Patrice Quinton, entraîneur de D’Jango, enlève lui aussi pour la première fois le Président. Il nous a dit : « C'est un cheval qui va partout, mais qui est fait pour les gros parcours d'Auteuil. Son jockey est patient, il a du sang froid et surtout, il s'entend bien avec lui. D'Jango ne fait que progresser. Le confinement l'a ralenti et c'était bien pour lui. Je ne sais pas ce que nous allons faire ensuite. » L’entraîneur présentait également Full Glass (Diamond Green), tombé au rail-ditch, et Fanfaron Spécial (Gentlewave), quatrième : « Fanfaron Spécial a vraiment très bien couru, d'autant qu'il n'a que 5ans. » 

Fou Délice. Très froid durant le parcours, Fou Délice (Poliglote) s’est bien ressaisi pour s’emparer de la troisième place, à huit longueurs de Cafertiti, après avoir longtemps patienté à l’arrière-garde. Son entraîneur, François Nicolle, nous a dit : « Il court très bien, d’autant qu’il a été desservi par le terrain léger et le rythme soutenu. Ce sont des courses très dures, où il n’y pas de concessions. Il a été débordé durant tout le parcours, mais il a un cœur dix fois plus gros que lui. Le cheval va monter là-dessus. » 

Un fils de Quizas Jolie. Élevé par Jacques Cyprès et Laurent Couétil, D’Jango est un fils de Balko (Pistolet Bleu), étalon au haras du Lion, et de Quizas Jolie (Vidéo Rock), lauréate du Prix de Craon (devenu Gr1 AQPS) et du Prix Christian de Tredern (L, à l’époque), dont il est le premier produit et le seul gagnant. La poulinière a un 3ans, Hola Que Tal (Saddler Maker), un 2ans, Ingénieur (Cokoriko), et un yearling, Jagwar (Karaktar). Quizas Jolie est une propre sœur d’Oranie Jolie, deuxième du Prix André Michel (Gr3). C’est la souche d’Ébonite (Khalkevi), lauréate des Prix Murat (Gr2) et Troytown (Gr3) et deuxième du Prix La Haye Jousselin (Gr1), mais surtout des cracks The Fellow (Italic) et Al Capone II (Italic), que l’on ne présente plus.

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/D-JANGO.pdf

 

 

 

Top Ville

 

 

Pistolet Bleu

 

 

 

 

Pampa Bella

 

Balko

 

 

 

 

 

Royal Charter

 

 

Ella Royale

 

 

 

 

La Main Heureuse

D’JANGO (H7)

 

 

 

 

 

 

No Lute

 

 

Vidéo Rock

 

 

 

 

Pauvresse

 

Quizas Jolie

 

 

 

 

 

Quart de Vin

 

 

Gold Cup

 

 

 

 

Countess Fellow