Born to Hold reçu trois sur trois dans le Prix Durtain (L)

Courses / 22.05.2020

Born to Hold reçu trois sur trois dans le Prix Durtain (L)

Prix Durtain (L)

Born to Hold reçu trois sur trois

Trois sorties en obstacle, trois victoires. L’entier Born to Hold (Born to Sea) est resté invaincu sur les haies à l’issue de ce Prix Durtain (L), s’imposant facilement par trois longueurs devant son compagnon d’entraînement, Je Deviens Moi (Cokoriko). Parti en retrait, le futur lauréat a patienté au dernier rang d’un peloton emmené à bonne allure par George Flash (George Vancouver). Progressant en troisième position au début de la ligne opposée, Born to Hold s’est ensuite retrouvé aux prises avec Je Deviens Moi entre les deux derniers obstacles. Sur le plat, il a fait parler sa classe et a créé la différence dans les cent derniers mètres. Après avoir attendu à l’arrière-garde, Jimble Moon (Spanish Moon) a très bien conclu le long de la corde pour venir subtiliser la troisième place à Normandy Dela Vega (Lope de Vega), à nette distance toutefois des deux premiers.

Ses limites sont inconnues. Born to Hold appartient à la famille Tsui, qui a déjà eu de bons chevaux d’obstacle par le passé, à l’image de Lake Powell (Rose Laurel), gagnant du Prix Alain du Breil (Gr1) en 1994, sous la coupe de Jean Lesbordes. Difficile cependant de savoir si Born to Hold s’adaptera à la piste d’Auteuil, lui qui s’était auparavant imposé à Fontainebleau et à Toulouse. Son entraîneur, François Nicolle, est pourtant optimiste : « Je ne connais pas les limites de Born to Hold. J’étais très confiant avant la course. Je Deviens Moi n’est pas le premier venu, c’est un très bon cheval. Mais il panique au milieu des autres, il fait des fautes. C’est un petit gars stressé, à l’inverse de Born to Hold, qui était tendu auparavant, et qui est maintenant complètement détendu. Un peu trop parfois. Il est entier et comprend vite la musique. Ceci dit, il saute très vite et il a un très bon changement de vitesse. Je lui voyais une toute première chance. C’est un très bon cheval. Il pourra faire Auteuil et Compiègne sans souci. Les fils de Born to Sea (Invincible Spirit) sont des poulains doués naturellement pour l’obstacle, ils aiment ça et sont heureux quand ils sautent. »

La souche de Khalkevi. Élevé par European Bloodstock Management, Born to Hold a été cédé 25.000 € à Mandore et Sunderlang Holding lors des ventes de yearlings Osarus, alors qu’il était présenté par le haras du Thenney. C’est un fils de l’étalon du haras des Faunes Born to Sea (Invincible Spirit), qui s’affirme cette année en tant que père de sauteurs : on lui doit notamment A Wave of the Sea (Spring Juvenile Hurdle, Gr1), et Aspire Tower (Knight Frank Juvenile Hurdle, Gr2, et deuxième du Triumph Hurdle, Gr1). Born to Hold est le premier produit de Khizarya (Peintre Célèbre), qui a fait l’arrivée à quatre reprises en cinq sorties en plat, dans des lots modestes. La poulinière a une yearling par Ivanhowe (Soldier Hollow). La troisième mère, Khalisa (Persian Bold), a gagné les Prix Cléopâtre et Chloé (Grs3) avant de produire l’étalon du haras de la Croix Sonnet Khalkevi (Kahyasi), vainqueur du Grand Prix de Paris (Gr1) et du Prix Hocquart (Gr2).

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Born to Sea

Miswaki

Urban Sea

Allegretta

BORN TO HOLD (M4)

Nureyev

Peintre Célèbre

Peinture Bleue

Khizarya

Alhaarth

Khazina

Khalisa