Prix Go Ahead (L, Haies) : Héros d’Ainay au-dessus de la mêlée

Courses / 16.05.2020

Prix Go Ahead (L, Haies) : Héros d’Ainay au-dessus de la mêlée

Prix Go Ahead (L, Haies)

Héros d’Ainay au-dessus de la mêlée

« Ce week-end, vous allez en avoir de la Jumping Star… » Gabriel Leenders n’y avait pas été par quatre chemins lorsque nous avions échangé avec lui cette semaine. L’entraîneur de Jarzé ne croyait pas si bien dire ! Dans le Prix Go Ahead (L), il présentait un inédit dont il parle depuis plusieurs mois : Héros d’Ainay (Sholokov). Le représentant de Paul Couderc, Patrick Joubert et du haras de Saint-Voir était allé faire un gazon à Maisons-Laffitte cet hiver et il se présentait en très bel état. Bien parti, il a galopé au côté de Shawinigan (Kapgarde) avant de le relayer en tête en face. La course était alors pliée ! Héros d’Ainay a appuyé sur l’accélérateur entre les deux dernières haies et plus personne ne pouvait le suivre. Sur le plat, il a encore creusé l’écart pour l’emporter de douze longueurs. Très beau poulain, bien né, Héros d’Ainay a fait un truc pour débuter victorieusement dans cette Listed face à plusieurs chevaux qui avaient déjà couru. Nous lui attribuons donc tout naturellement une JDG Jumping Star. Gabriel Leenders nous a dit : « C’est mon meilleur 3ans. Même s’il n’y avait pas eu le confinement, je l’aurais quand même débuté dans cette Listed, car je ne voulais pas être embêté par de mauvais chevaux dans un lot de vingt partants. Héros d’Ainay est le genre de cheval qu’on ne touche qu’une fois dans une carrière. Je suis jeune, alors c’est peut-être fou de dire ça, mais il travaille avec Gardons le Sourire tous les matins car je n’ai pas de chevaux pour aller avec lui. Les résultats ont été très moyens cette semaine, et le fait d’avoir un cheval comme lui permet de garder le moral. Nicolas de Lageneste a plus l’habitude que moi des bons chevaux : il me dira si on va sur le Prix Aguado (Gr3), ou si on attend pour préparer le Prix Cambacérès (Gr1). Il pèse 500 kg, et je pense qu’il va encore évoluer physiquement» I’M Walkin’ (Martaline) a bien conclu, après avoir semblé pris de vitesse, pour décrocher la deuxième place devant Saint Patis (Balko), qui a réussi de très bons débuts et Yes Indeed (Martaline). Le favori Nîmes (Saint des Saints) a été très décevant, étant incapable de suivre les premiers.

Sa mère a gagné le Grand Prix de Pau. Héros d’Ainay a été élevé par Stéphane Milaveau. C’est un fils de la bonne Étoile d’Ainay (Dom Alco), lauréate du Grand Prix de Pau (Gr3) pour Emmanuel Clayeux. Il est le frère d’Éclair d’Ainay (Network), placé en obstacle. La mère a été saillie par Manduro (Monsun) en 2019. La deuxième mère, Guendale (Cadoudal), est à l’origine d’une excellente souche d’Ainay. C’est en effet la mère de Fleur d’Ainay (Poliglote), lauréate du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), de Crystal d’Ainay (Saint Preuil), double vainqueur de Gr2 en Angleterre, mais aussi de Flower des Champs (Robin des Champs), lauréate du Prix Sytaj (Gr3).

Northern Dancer

Sadler’s Wells

Fairy Bridge

Sholokov

Lord Gayle

La Meilleure

Gradille

HÉROS D’AINAY (H3)

Dom Pasquini

Dom Alco

Alconaca

Étoile d’Ainay

Cadoudal

Guendale

Rose Sanguine