L’Autonomie fonce sur la "voie De Bon Cœur"

Courses / 18.05.2020

L’Autonomie fonce sur la "voie De Bon Cœur"

AUTEUIL, DIMANCHE

L’Autonomie ** (Blue Brésil) passait son premier vrai test dans le Prix Léon Rambaud (Gr2) sur une distance de 4.300m, la plus longue qu’elle ait jamais rencontrée jusqu’à présent. Et ce test de tenue, elle l’a passé avec mention très bien. Fidèle à sa tactique de prédilection, la championne de Catherine Coiffier a pris les commandes de la course. Mais cette fois, on ne l’a pas laissé faire et elle a eu du monde sur son porte-bagage. Aimant aller devant, Galop Marin (Black Sam Bellamy) l’a accompagnée et lui a même parfois pris l’avantage. El Gringo (Kamsin) et Paul’s Saga ** (Martaline) ont accompagné L’Autonomie et Galop Marin. Ce Groupe de quatre chevaux a évolué nettement détaché du reste du peloton. Animant à un rythme sélectif, L’Autonomie a écœuré un à un ses adversaires : Galop Marin, rentré dans le rang à l’amorce du tournant final, puis Paul’s Saga. À l’entrée de la ligne droite, seul El Gringo s’est relancé pour inquiéter L’Autonomie. Il a donné un instant l’impression de pouvoir l’emporter. Mais L’Autonomie est repartie à la fin pour gagner avec autorité. El Gringo a donc confirmé son succès de Listed en s’octroyant la deuxième place. Le représentant de l’écurie Sagara a démontré qu’il était en plein progrès et il faudra compter avec lui dans la Grande Course de Haies d’Auteuil.

C’est une crack. Entraîneur de L’Autonomie, mais aussi de Porto Pollo (Manduro), troisième, excellent finisseur après avoir laissé passer l’orage en galopant dans la seconde moitié du peloton, François Nicolle nous a dit : « C’est une crack ! L’année dernière, lorsque je l’ai comparée à De Bon Cœur ; certains m’ont pris pour un fou… Là, ils doivent se dire que je ne suis pas si fou que cela ! Avant le coup, j’étais un peu inquiet pour la distance. Mais de ce que j’ai vu, elle tiendra 1.000m de plus, ça ne va pas la gêner ! L’après-midi, elle est dans sa bulle. À la fin, je n’ai pas eu peur, car ça fait toujours mal de chatouiller les bons. Rendez-vous dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Porto Pollo court extra. J’avais dit à son jockey de ne pas s’occuper de la course, et de le monter pour une place. Il a perdu sa cravache pour finir, mais ça ne change rien, car c’est Porto Pollo qui commande. Lui aussi va aller sur la Grande Course de Haies. »

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/LAUTONOMIE-.pdf

Une petite-fille de L’Authie. Élevée par son propriétaire, Catherine Coiffier, L’Autonomie est le premier gagnant de L’Automne (Kahyasi). La deuxième mère, L’Authie (Linamix), troisième du Prix Renaud de Vivier (Gr1), a aussi donné La Canche (Le Havre), troisième du Prix de Bagatelle (L). La troisième mère, La Bucaille (Labus), a donné Clety (Sillery), gagnant du Prix Right Royal (L), deuxième du Prix Kergorlay (Gr2) et troisième du Royal-Oak (Gr1). Sous la quatrième mère, La Bate (Frontin), qui a pris des places en obstacle, on retrouve les noms de Tingry, gagnant de la Grande Course de Haies de Printemps (L, à l’époque), Anaking (Astarabad), lauréat de la Gran Corsa di Siepi di Milano (Gr1), ou encore Saint Palois (Saint des Saints), gagnant du Jean Stern (Gr2) et deuxième du Prix La Haye Jousselin et du Prix Ferdinand Dufaure (Grs1).

 

 

 

Kaldoun

 

 

Smadoun

 

 

 

 

Mossma

 

Blue Brésil

 

 

 

 

 

Exit to Nowhere

 

 

Miss Récif

 

 

 

 

Miss Brésil

L’AUTONOMIE ** (F5)

 

 

 

 

 

 

Île de Bourbon

 

 

Kahyasi

 

 

 

 

Kadissya

 

L’Automne

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

L’Authie

 

 

 

 

La Bucaille