PRIX MÉLINOIR (Haies) : Pesk Ebrel, comme à ses plus beaux jours

Courses / 22.05.2020

PRIX MÉLINOIR (Haies) : Pesk Ebrel, comme à ses plus beaux jours

Prix Mélinoir (Haies)

Pesk Ebrel, comme à ses plus beaux jours

Absent depuis sa quatrième place dans le Prix Mélanos (L), le 6 septembre 2018, le bon Pesk Ebrel (Enrique) a effectué une rentrée victorieuse dans ce Prix Mélinoir, s’imposant par quatre longueurs et demie. Cet ancien protégé de Yohann Gourraud est désormais entraîné par David Cottin. Assez allant, le représentant de Céline Berthouloux a pris la tête après trois obstacles, suivi de près par son compagnon d’entraînement, Kobrouk (Saint des Saints). Très tendu, ce dernier a débordé Pesk Ebrel au début de la ligne opposée pour s’emparer du commandement. Fautif à l’antépénultième haie, Pesk Ebrel a néanmoins repris facilement le meilleur et s’est imposé de toute une classe devant Rock the Race (Whipper). La troisième place est revenue quatre longueurs et demie plus loin à Marlonne (Martaline) devant Kobrouk, tandis que le favori, Farnice (Saddler Maker), a une nouvelle fois joué de malchance en chutant à mi-ligne d’en face.

Un duo efficace. Gagnant à 3ans du Prix Pride of Kildare (Haies) à Auteuil, Pesk Ebrel avait ensuite conclu troisième des Prix Cambacérès (Gr1) et Général de Saint-Didier (Gr3), sous la selle de Steven Colas. Le jockey, qui le retrouvait ce vendredi, était ravi : « Je suis content, j’ai retrouvé mon cheval ! C’est un champion, on le sait. Aujourd’hui, il était content de revoir un hippodrome : il s’est montré très efficace, même un peu trop. J’en avais plein les mains ! Il a sauté avec une très grande rapidité. C’est un cheval qui a eu des soucis de santé, et ses propriétaires se sont montrés patients. Il va falloir voir comment il rentre avant d’envisager la suite. »

Le meilleur élément de sa famille. Élevé par Goulven, Céline, Pierre-Yves Berthouloux et Fabienne Pérennes, Pesk Ebrel a été racheté 280.000 € par Yohann Gourraud à la vente d’automne Arqana, en 2017. C’est un fils de River Flyer (River Majesty), gagnante à cinq reprises en plat, haies et steeple et placée au niveau Quinté sur les obstacles dieppois. Cette dernière a donné un autre vainqueur avec Tevennec (Panis), auteur de débuts victorieux à 3ans sur les 2.300m du Mans. La poulinière a une 2ans, Tregarez Lorean (Zanzibari). La deuxième mère, Milyseme (Saint Andrews), a gagné sur les haies de Guerlesquin. Outre River Flyer, elle a produit deux autres vainqueurs. Milyseme est une sœur de Try and Fly (Le Balafré), vainqueur de dix courses en plat, dont un Quinté sur le mile de Cagnes-sur-Mer.

Sadler’s Wells

Barathea

Brocade

Enrique

Raise a Cup

Gwydion

Papamiento

PESK EBREL (H6)

Majestic Light

River Majesty

Pier

River Flyer

Saint Andrews

Milyseme

Très Spéciale