Prix Norniz (Maiden) : Asiak avec une certaine marge

Courses / 30.05.2020

Prix Norniz (Maiden) : Asiak avec une certaine marge

Prix Norniz (Maiden)

Asiak avec une certaine marge

Malgré un départ hésitant et un comportement encore un peu dans le parcours, Asiak (Divamer) s’est imposé pour ses débuts dans le Prix Norniz (Maiden). Le représentant d’Éric Dell’Ova est venu très facilement, en pleine piste, dans la ligne droite, et il a résisté jusqu’au bout à l’attaque d’Antar (Al Mamun Monlau). Ce dernier, fils de la championne Al Dahma (Amer), s’est montré hésitant quand il a fallu progresser dans les chevaux. Il devrait rapidement ouvrir son palmarès. Shamakh (Mahabb), l’un des premiers assaillants, conserve la troisième place.

Sa sœur a battu Amyr du Soleil. Asiak a été élevé par Jean-Laurent Lassus. Sa mère, Agheilaya (Djarni des Forges), a déjà produit Arguya (Divamer), deuxième en débutant à Toulouse pour le même entourage, puis achetée par Sheail bin Khalifa Al Kuwari pour qui elle a gagné son maiden ensuite, en devançant Amyr du Soleil (Amer). Plus loin dans le pedigree, on trouve le nom d’Abu Alabyad (Akbar), lauréat de plusieurs Grs1 PA.

Wafi

Amer

Bushra

Divamer

Dormane

Divana

Danzina

ASIAK (M3)

Tidjani

Djarni des Forges

Djari des Forges

Agheilaya

Manganate

Agheila

Agath